Icon Sport

L'UBB redescend de son nuage

L'UBB redescend de son nuage
Par Rugbyrama

Le 26/01/2020 à 21:46Mis à jour Le 27/01/2020 à 09:52

TOP 14 - Fin de la série de 11 matchs sans défaites, en championnat et en Challenge Cup, pour les Bordelais qui se sont inclinés 14 à 22 face au Stade toulousain à Ernest Wallon. Un match dominé de bout en bout par les Toulousains qui ont su se nourrir des imprécisions bordelaises afin d’inscrire 3 essais contre 2 pour l’UBB.

"Cela faisait un moment que nous n’avions pas perdu mais nous sommes tombés face à une belle équipe du Stade toulousain à qui on a donné beaucoup trop de points. Nous n’avons pas réussi à mettre en place notre jeu et nous avons été beaucoup trop brouillons." Voilà l’analyse du pilier de l’UBB, Thierry Paiva sur la défaite des siens à Ernest Wallon. Un match qui avait pourtant débuté sur les chapeaux de roue par les deux formations en témoignent les deux essais inscrits lors des 10 premières minutes de la rencontre. Dès la 3ème minute, c’est Alban Placines qui conclut l’offensive toulousaine à la suite d’une transversale millimétrée de Thomas Ramos, libéré du XV de France pour le week-end. Les bordelo-bèglais ont vite répondu aux premières offensives du Stade grâce à une action initiée par le demi d’ouverture Botica, puis Radradra, qui après avoir évité le plaquage de Cheslin Kolbe, file aplatir dans l’en-but. Essai transformé, les hommes de Christophe Urios passeront devant au score pour la première et dernière fois des 80 minutes règlementaires.

Imprécis et indisciplinés, les Bordelais se sont compliqués la tâche

L’interception de Kolbe à la 13ème minute marqua le début de la fin pour Bordeaux qui enchaîna ensuite les petites erreurs face à des Toulousains intraitables. Un essai commenté avec élégance par Jean-Baptiste Dubié après le match "Je suis fautif sur l’essai. Je fais une bonne passe pour Cheslin. Je le mets clairement dans la course, déjà qu’il n’a pas besoin de ça". Pénalisés à 9 reprises (contre 5 pour le Stade Toulousain), l’UBB n’a pas su mettre en place son jeu et a subi la puissance de Toulouse qui comptait bien renouer avec la victoire en Top 14 après la défaite toulousaine au Stade français (18 à 30) le 5 janvier dernier. Alors que les hommes d’Urios n’étaient qu’à 5 petits points à la mi-temps (12-7), le retour des vestiaires a clairement été en faveur du Stade toulousain. Acculés dans leur camp, les Bordelais ont défendu une longue partie du second acte. L’addition aurait pu être plus lourde pour l’UBB qui encaissa au final un seul essai en seconde période malgré la domination du Stade toulousain dans le camp adverse. Un essai que Thomas Ramos, très en forme ce dimanche, s’est fait tout seul dans un trou de souris de la défense bordelaise.

Dubié : "Il n'y a pas de regrets à avoir ce soir car nous faisons un non-match."

Les bordelo-béglais feront leur première incursion dans les 22 mètres toulousains à la 72ème minute, incursion conclue par un essai d’Adrien Pelissié ramenant alors les bordelais à 14-22, de quoi pourquoi pas s’offrir une fin de match intéressante en vue d’un hypothétique bonus défensif. Mais au final c’est une équipe bien trop imprécise et indisciplinée qui repart logiquement avec 0 points de ce déplacement en terres toulousaines. Une fin de match analysée ainsi par Dubié, centre bordelo-bèglais : "C’est regrettable de ne pas être revenu au score mais par rapport à notre prestation du jour, nous ne méritons pas de gagner non plus." Une deuxième cette saison donc, pour l’UBB qui était aussi reparti sans aucun point de son déplacement à Brive le 19 octobre dernier.

Les bordelais repartent en Gironde sans la place de leader, laissée au profit de Lyon, vainqueur de Toulon ce week-end. A l'issue de cette 14ème journée, l'UBB occupe donc la 2ème place avec deux points d'écart par rapport au LOU. Nul doute que les hommes d'Urios voudront aborder le prochain bloc de matchs qui débute dans deux semaines face à Lyon au stade Chaban-Delmas de bien meilleure augure. Mais avant, place aux vacances pour les joueurs, qui sont, bien méritées.

Par Marianne Calero

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés