Icon Sport

L'antisèche : le Bordeaux d'Urios frappe fort !

L'antisèche : le Bordeaux d'Urios frappe fort !
Par Rugbyrama

Le 07/09/2019 à 18:22Mis à jour Le 07/09/2019 à 20:55

TOP 14 - Grâce à un très bon Matthieu Jalibert et un match très sérieux, Bordeaux s'adjuge de Castres au terme d'un match fou. Une première réussie pour l'équipe de Christophe Urios à l'extérieur.

Le match :

Pour le retour d'Urios en terre tarnaise, Castres n'a pas manqué son début de match, marqué par du sérieux et beaucoup d'envie. Cela se concluait par des fautes girondines régulières qui permettaient à Kockott de faire prendre de l'avance aux siens. De l'avance, il leur en aurait fallut plus encore aux Castrais pour éviter de se faire peur, tant les Bordelais ont réagit de la meilleure des manières par la suite. Très dangereux sur chacune de leurs offensives, les girondins profitaient d'une passe laser de Jalibert dans le camp castrais pour envoyer leur numéro 8 Higginbotham derrière la ligne, au terme d'une course de 20 mètres (6 à 7).

Dans la foulée, après trois nouvelles pénalités de Kockott et malgré un jaune (orangé) à l'encontre de Tutaia, la recrue Cordero, au terme d'un rush spectaculaire, oubliait un coéquipier et plantait un nouvel essai... finalement refusé pour un en-avant au moment d'aplatir. Jalibert prenait alors (de nouveau) les choses en main et allait marquer un essai dont il a le secret, sur un petit par dessus près des lignes, comme il l'avait fait face à Toulon une semaine plus tôt (15 à 14).

Au retour des vestiaires, Tutaia venait s'étaler dans l'en-but, bien aidé par Cobilas, et les hommes d'Urios prenaient le large (15-21). Juste après, le vétéran Lapeyre venait parachever une longue action du CO, qui reprenait l'avantage. Le chassé-croisé ne s'arrêtait pas là et quelques minutes plus tard, Ben Botica inscrivait une pénalité avec l'aide du poteau. L'UBB reprenait le score 25 à 27. Juste avant un nouvel essai castrais signé Combezou, devançant Connor à la course, qui permettait aux tarnais de repasser une nouvelle fois devant 32 à 27.

Après un tel match à l'extérieur, vous vous doutez bien que les Bordelais ne souhaitaient pas en rester là. Et après un récital des flèches girondines, ce fut au tour des "gros" de se montrer. Au terme d'un maul dévastateur près de la ligne, l'arbitre n'avait pas d'autre choix que d'accorder un essai de pénalité aux visiteurs. 32 à 34, le score ne bougerait plus. Le clos d'un spectacle de haute-volée, en ouverture de cette 3ème journée.

Le fait de jeu :

On joue la 20ème minute de ce Castres - Bordeaux lorsque le jeune Baptiste Delaporte arrive lancé pour venir défier le premier rideau girondin. En face, l'imposant deuxième ligne samoan Tutaia l'attend de pied ferme, tout comme Diaby. Le capitaine bordelais se baisse lors du plaquage mais le colosse du Pacifique ne le peut pas, gêné par son partenaire. Le choc est brutal, Delaporte complètement KO. Les images sont rudes et bien que le geste semble involontaire, les nouvelles restrictions sont claires sur ce genre de gestes au dessus de la ligne des épaules : carton rouge. Après vidéo, M. Cardona ne sortira qu'un simple carton jaune, et par la même occasion laissera les Bordelais dans le match, plus dangereux que jamais.

Le joueur :

On ne cesse de le répéter, Mathieu Jalibert effectue un superbe début de saison. Ce samedi, le prodige bordelais a encore fait parlé la poudre. D'abord par quelques actions de grandes classe comme sur l'essai de son numéro 8, aussi sur sa gestion et son jeu au pied assez précis dans le jeu comme face aux perches, surtout sur son essai. Sur l'action, après une avancée de son équipe et alors que la défense castraise semblait s'étirer près des lignes, le jeune numéro 10 vit l'espace dans le troisième rideau. Il fit le reste avec tout son talent. D'un petit par-dessus dont il est désormais coutumier, parfaitement dosé, et grâce à sa pointe de vitesse, il vînt planter un nouvel essai magnifique, son deuxième de la saison. Du grand Jalibert, loin d'être étranger au succès des siens en terre castraise.

La stat : 3/3

Trois matchs et trois victoires. Il s'agit de la première fois que l'UBB remporte ses trois premiers matchs de la saison depuis qu'elle évolue dans l'élite. Une série en cours qui permet aux partenaires de Lamerat d'être en tête du championnat après trois journées. La suite sera à confirmer pour cette équipe qui historiquement a souvent été bien placé en cours de saison avant de s'effondrer dans la course aux barrages une fois le tournoi passé. Toujours est-il que Bordeaux impressionne en ce début de saison.

La question : Avec Urios, l'UBB s'est-elle trouvée un mental?

De l'avis de tous, ou presque, l'UBB de l'ère moderne a toujours été une équipe plaisante à voir jouer, somme toute solide à domicile, mais constamment en échec lorsque les matches s'avéraient âpre et tendus. Or, après deux victoires à domicile, ce match à Castres, pour le retour d'Urios et avec toute la tension que cela comprenait, était un test grandeur nature pour savoir si avec son nouveau coach, Bordeaux avait passé un cap mentalement. S'il est évidemment trop tôt pour l'affirmer après trois journées, force est de constater que cette victoire à Castres est à marquer d'une pierre blanche, tant les premiers du championnat ont montré aussi bien du beau jeu que du caractère au moment de repasser devant les tarnais et alors que la fin du match approchait. Comme un effet Urios dont les Castrais auraient aimé ne pas avoir à se rappeler.

Avec Urios, l'UBB s'est-elle trouvée un mental ?

Sondage
3944 vote(s)
Oui
Non

Par Théo Fondacci

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0