Icon Sport

Azéma : "C'est important de passer des caps comme celui-là"

Azéma : "C'est important de passer des caps comme celui-là"

Le 09/06/2019 à 20:28Mis à jour Le 09/06/2019 à 20:34

TOP 14 - Rassuré d'avoir écarté Lyon pour rejoindre le Stade Toulousain en finale du Top14 samedi prochain, Franck Azéma souligne la force de caractère de son groupe. Mais le manager de l'AS Clermont Auvergne sait bien que le plus dur l'attend désormais.

Rugbyrama : Comme Toulouse contre la Rochelle, la logique de la phase régulière est respectée. Mission accomplie.

F.A : C'est toujours un passage obligé qui est toujours stressant à aborder. A une marche d'une finale, il y a toujours du stress et de l'incertitude. Ça se termine bien. C'est important de passer des caps comme celui-là. Il y a toujours l'envie d'avoir ces quinze jours où tu peux construire et avoir un peu plus de sérénité, mais aussi le doute qu'il peut y avoir sur le rythme et l'intensité. Content de voir tout le groupe récompensé de pouvoir disputer une finale à Paris et de se mettre dans une position d'aller chercher un titre supplémentaire.

Votre équipe a connu une entame compliquée. Lyon vous a mis sous pression d'entrée.

F.A : C'était une belle équipe de Lyon. Elle a des armes un peu partout. On a absorbé. On ne s'est pas affolé. On avait parlé de l'importance de l'expérience dans la semaine, des moments comme ça où tu ne vacilles pas. Quand on a pris un essai, on a été capable de suite de reprendre trois points, de revenir chez eux régulièrement. On a réussi petit à petit, sur les basiques, à construire notre victoire. Il y a plein d'imperfections. On a eu un souci de sorties de camp. On l'a réglé. Ce qui est important, c'est de voir la force du groupe.

" La finale rêvée, c'est quand tu la gagnes"

Avez-vous douté dans cette demie ?

F.A : On sent plus de maturité et d'expérience dans ces moments-là, à l'approche des demies. C'est dans des moments comme ça que l'on voit qu'on reste calme, lucide et qu'on continue de croire en nos basiques. On a souffert par le passé, on a appris de ça. On a été capable aussi de construire un palmarès. Les garçons ont gagné en confiance. Il faut qu'ils transpirent ça un maximum dans la semaine à venir.

Clermont n'a jamais gagné en quatre finales contre Toulouse. C'est dire le défi qui vous attend.

F.A : C'est un challenge de plus à relever. Ce n'est pas la moindre des choses, forcément. Les Toulousains ont été consistants de bout en bout de la saison. Ils ont été numéro 1 longtemps. Quelque part, il y a une certaine logique si on regarde le classement. D'abord, ce qui va être important, c'est le processus de récupération de la semaine. On va avoir à un jour de moins de préparation. Il faut se mettre dans des bonnes conditions pour préparer cette finale.

C'est la finale rêvée ?

F.A : La finale rêvée, c'est quand tu la gagnes. C'est surtout ça. On verra.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0