Getty Images

Laporte : "Ezeala ? Un K.O. malencontreux"

Laporte : "Ezeala ? Un K.O. malencontreux"

Le 09/01/2018 à 17:18Mis à jour Le 09/01/2018 à 17:44

Le rugby français est encore sous le choc des images du K.O du jeune Samuel Ezeala dimanche soir à la U Arena. Le président de la FFR regrette cet accident mais repousse l’idée de légiférer sur la question de l’âge minimum pour jouer en Top 14.

Bernard Laporte n’a pas mis longtemps à sortir du silence concernant la grosse commotion cérébrale subie par le jeune ailier clermontois Samuel Ezeala (18 ans) lors de Racing 92 – ASMCA.

En marge de la première réunion de travail avec World Rugby concernant la Coupe du monde 2023, à Paris, le président de la FFR n’a pas éludé la question :

"Pour un cas où cela s’est mal passé, il ne faudrait pas occulter tous les autres où cela se passe très bien. On ne peut pas dire : "en-dessous de tel âge, on ne peut pas jouer en Top 14", même si, à des postes spécifiques comme celui de pilier droit, il est important d’être vigilant. Des joueurs sont plus matures que d’autres et il faut faire confiance aux staffs médicaux et aux entraîneurs des clubs, qui ne sont pas fous ni inconscients. Ils n’envoient pas au feu quelqu’un qui peut se brûler."

" Cela aurait pu arriver à un joueur de 30 ans"

Et l’ancien manager du RCT de poursuivre : "Les images sont bien entendu choquantes et cet incident est malheureux mais celui aurait aussi pu tout à fait arriver à un joueur de 30 ans. Quand tu prends Vakatawa et ses 100 kilos lancé plein pot, ça peut faire des dégâts… C’est malencontreux". Également interrogé sur le sujet, Brett Gosper, président de World Rugby, s’est lui aussi montré très prudent quant à une modification des lois du jeu : "La préoccupation de World Rugby est la santé des joueurs. Maintenant, plusieurs grands joueurs ont débuté leur carrière assez tôt sans qu’il n’y ait eu de problème". L’affaire Ezeala n’a en tout cas pas fini de faire couler de l’encre dans la France du rugby.

Contenus sponsorisés
0
0