Icon Sport

6e journée Top 14 - Fabien Gengenbacher (Grenoble): "Il faut qu’on reste invaincus à domicile"

Gengenbacher: "Il faut qu’on reste invaincus à domicile"

Le 18/09/2014 à 17:15Mis à jour Le 18/09/2014 à 17:17

L’arrière et capitaine de Grenoble cette saison, Fabien Gengenbacher, souhaite que son équipe se retrouve sur les fondamentaux samedi contre Bayonne après un match compliqué à Oyonnax, où le FCG est revenu bredouille pour la première fois de la saison.

Qu’est-ce qui n’a pas marché contre Oyonnax (27-40) et que vous devez corriger pour Bayonne samedi ?

Fabien GENGENBACHER: On est passés à côté dans l’engagement et l’investissement. La première mi-temps, on les a regardés jouer (30-13 pour l’USO au repos, NDLR). Du coup, il faut remettre le curseur au niveau de la conquête, de l’engagement et du combat. Ça passera déjà par là. Ensuite, essayer d’appliquer un peu mieux notre plan de jeu. On a commencé une bonne semaine d’entraînement, on s’est remis au boulot. Il faut bien finir la semaine de travail et bien préparer ce match.

Est-ce que vous pensez que Bayonne va insister sur la conquête, notamment la mêlée où il semble avoir rectifié le tir après des débuts compliqués lors du premier match ?

F.G.: Oui c’est une bonne mêlée. Forcément, ils vont vouloir essayer de nous perturber. Après, on a confiance en nos avants. Ils ont bien travaillé cette semaine et ils vont être au rendez-vous samedi.

Est-ce que vous vous attendez à un jeu direct de leur part ou un rugby avec plus d’ampleur ?

F.G.: C’est une équipe qui a beaucoup d’individualités, notamment derrière où ils sont capables de faire de très belles choses. Il y a Blair (Stewart, l’ouvreur, ancien joueur du FCG) qui a pris en main leur attaque. Il faudra faire attention parce qu’ils sont dangereux partout, mais un match de rugby ça commence devant. Ça sera encore une fois décisif.

Pour la première fois de la saison, à Oyonnax, vous n’avez pas pris de point. Est-ce que cela rajoute un peu de pression sur les deux réceptions de l’Aviron et du Racing-Metro ?

F.G.: Non, ça reste deux matches à domicile à gagner. Il faut qu’on reste invaincus ici. Les points de bonus, on verra. Pour l’instant, il faut repartir dans une dynamique de victoires et prendre déjà les quatre points contre Bayonne.

" Mon rôle de capitaine ? J’essaie déjà d’être exemplaire, de faire au mieux mon travail sur le terrain"

Vous parliez de Blair Stewart. Il va effectuer son retour à Grenoble avec Bayonne. Est-ce que vous vous méfiez de lui ?

F.G.: On le connaît. C’est un très bon joueur, il est très dangereux en attaque. Maintenant, il faudra qu’on prenne en compte toutes leurs individualités, toute leur équipe. Blair c’est un maillon parmi tant d’autres. Ça va faire plaisir de le revoir, mais pendant 80 minutes il faudra s’en méfier.

Marvin O’Connor, un autre ancien joueur de Grenoble, se montre aussi décisif pour Bayonne...

F.G.: Oui, Marvin continue sa progression. C’est un des ailiers les plus performants du championnat. Il faudra faire attention aussi.

Depuis cette saison, vous êtes le capitaine du FCG. Comment voyez-vous ce rôle ?

F.G.: J’essaie déjà d’être exemplaire, de faire au mieux mon travail sur le terrain. Si je peux être un lien pour mes coéquipiers et le staff, essayer de faire passer des messages, je le fais. Après, ça ne change pas mon boulot sur le terrain. Il faut que je continue à être performant dans mon job.

Contre Oyonnax, vous avez été décisif en frappant dans le ballon alors que le troisième ligne Fa’asavalu allait aplatir dans votre en-but. C’est un geste d’instinct ?

F.G.: Il faut toujours essayer de se battre pour son équipe. J’ai vu qu’il ne m’avait pas vu arriver. Du coup, j’ai tenté le tout pour le tout. Ça a marché. J’espère que ça se reproduira.

Fabien Gengenbacher, l'arrière et capitaine de Grenoble

Fabien Gengenbacher, l'arrière et capitaine de GrenobleIcon Sport

Contenus sponsorisés