Icon Sport

Top 14, Toulon - Mourad Boudjellal évoque "une usure mentale" de son équipe

Boudjellal évoque "une usure mentale" de son équipe

Le 06/02/2014 à 16:59Mis à jour Le 06/02/2014 à 17:19

Après trois défaites de rang en championnat, Mourad Boudjellal, le président de Toulon, a avoué que ses joueurs étaient un peu usés mentalement.

Le président de Toulon, Mourad Boudjellal, a admis jeudi que son équipe, championne d'Europe en titre, a souffert ces derniers mois d'une "usure mentale" qui explique sa "saison difficile". Avant de recevoir la lanterne rouge Biarritz samedi pour la 18e journée de Top 14, le RCT est septième à deux points de la sixième place, la dernière qualificative pour la phase finale du Championnat. "Les capacités des joueurs n'ont pas diminué en trois mois (d'intersaison, ndlr). En revanche, il y a pu y avoir une usure mentale", a déclaré Mourad Boudjellal en conférence de presse en évoquant une "saison difficile".

"L'an passé, ils ont eu un surplus d'énergie pour aller chercher un titre. Mais je suis certain que cette série de défaites leur a redonné du carburant", a-t-il poursuivi, en allusion aux trois revers consécutifs de son équipe en Top 14 au Racing-Métro (14-3), contre Grenoble (22-21) et à Brive (23-10). Il a également pointé les nombreuses blessures qui ont frappé l'effectif. "Il doit y avoir un chat noir quelque part. Je n'ai jamais connu autant de blessures dans une saison, l'équipe est forcément diminuée", a-t-il souligné.

" La saison prochaine, Toulon sera encore plus compétitif"

"Même si l'on n'est pas européen la saison prochaine, je peux vous dire que Toulon sera encore plus compétitif", a-t-il assuré après avoir officialisé l'arrivée du trois-quarts polyvalent australien James O'Connor pour la saison prochaine. Le président varois est également revenu sur un de ses chevaux de bataille, les droits TV, qui ont été réévalués de 31,7 millions d'euros annuels à 71 millions annuels pour les cinq prochaines saisons dans le cadre d'un nouvel accord signé mi-janvier entre la Ligue national de rugby (LNR) et Canal+. "Les clubs doivent investir afin d'améliorer le spectacle. Canal+ a donné 72 millions d'euros mais ce n'est pas un aboutissement. On se doit d'aller plus loin et de réduire les écarts avec le foot. Et les clubs qui font ces efforts, comme Toulon, doivent être récompensés", a-t-il estimé.

Contenus sponsorisés