Icon Sport

Test Match - XV de France - Retour gagnant de Fofana, Thomas en difficulté... Les notes des Bleus

Retour gagnant de Fofana, Thomas en difficulté... Les notes des Bleus

Le 24/06/2018 à 11:38Mis à jour Le 24/06/2018 à 11:41

Après une première mi-temps, où ils ont rivalisé avec les Blacks, les Bleus se sont une nouvelle fois éteints en seconde mi temps pour s'incliner au final 49-14. Dans la ligne de trois quarts, Wesley Fofana a été la seule satisfaction de cette rencontre. Devant, Yoann Maestri a souffert face à la puissance néo-zélandaise.

Les avants

8. Kevin Gourdon : 4

Secoué sur les impacts, le numéro 8 rochelais a globalement était plus en difficulté que la semaine précédente, où il avait brillé. Gourdon a eu plus de mal à trouver des espaces et, donc, de l'avancée. Remplacé tôt par Alexandre Lapandry (51e) qui s'est employé en défense.

7. Kélian Galletier : 5

Le Montpelliérain a été de plusieurs bons coups offensivement, où sa capacité de déplacement a apporté des solutions à la ligne française. Coupable de se faire arracher le ballon au contact (58e) ce qui amène le deuxième essai de Ioane.

6. Mathieu Babillot : 6

Il a beaucoup travaillé en défense et fait partie des rares qui ont rivalisé à l'impact avec les All Blacks. Plus discret dans le jeu au sol, mais sa densité physique reste précieuse, dans une construction de 3e ligne qui peut en manquer. Sort toutefois en touche trop facilement sur un décalage où il se trouve en position de débordement.

Teddy THOMAS / Mathieu BABILLOT - France

Teddy THOMAS / Mathieu BABILLOT - FranceIcon Sport

5. Yoann Maestri : 3,5

Le Toulousain (futur Parisien) n'a pas pesé sur cette rencontre. Dans tous les secteurs, son abattage fut insuffisant. Comme trop de ses coéquipiers, il a souffert dans la dimension physique. La touche, dont il a la responsabilité, a de nouveau déçu.

Yoann Maestri - France (Nouvelle-Zélande-France)

Yoann Maestri - France (Nouvelle-Zélande-France)Icon Sport

4. Bernard Leroux : 6,5

Plusieurs déblayages impactants, d'entrée de match, et une grosse activité défensive. Son abattage dans le combat, primordial, est nettement moins pollué par ses fautes de main lorsqu'il évolue en deuxième ligne, dans un rôle où il est moins sollicité en attaque. Remplacé par Félix Lambey (63e), auteur d'une interception mais en difficulté face au rythme et l'impact des Néo-Zélandais.

3. Uini Atonio : 5

Il fut un des rares Français à avoir dominé les impacts. Ce n'est pas rien, dans un contexte où les Bleus tenaient le ballon, trouvaient des solutions par la passe mais souffraient dans la confrontation directe. Sa mésentente avec Priso sur un positionnement défensif amène toutefois le deuxième essai de McKenzie. Remplacé par Cedate Gomes Sa (51e), venu en jeu lorsque la machine All Black s'emballait. Comme les autres, il n'a pas pu stopper l’hémorragie.

2. Camille Chat : 6

Camille Chat est encore en difficulté sur ses lancers en touche. D'autant plus frustrant que, pour le reste, le talonneur du Racing est d'une activité assez impressionnante. Très utilisé sur les relances de jeu, sur ballon lent, son explosivité lui permet de gagner presque systématiquement du terrain. Il est aussi un des plus à l'aise dans l'exercice défensif du sol. Remplacé temporairement par Adrien Pélissié (45e – 49e) puis définitivement (64e). Lequel a souffert dans la dimension physique.

Test Match - Camille Chat (France) contre la Nouvelle-Zélande

Test Match - Camille Chat (France) contre la Nouvelle-ZélandeIcon Sport

1. Dany Priso : 5

Son entame de match est dans la lignée du test-match de Wellington. Dynamique et rapide pour un joueur de 110kg, il a rivalisé dans le jeu et en mêlée fermée, sur son temps passé sur le terrain. Remplacé par Cyril Baille (51e), plus en difficulté dans tous les compartiments du jeu. Spécialement en mêlée fermée, où Tu'ungafasi a nettement pris le dessus.

Les trois quarts

15. Benjamin Fall : 4

L'arrière de Montpellier a été solide sur les bases du poste, notamment sous le jeu au pied de pression adverse. Il est souvent intervenue dans la ligne d'attaque française mais il n'a pas réussi de grandes différences, même si un coup de pied rasant vers Gaël Fickou avant la pause aurait pu être gagnant. Il sort en début de seconde période (48e) sur saignement, remplacé par Maxime Médard, avant de revenir sur le terrain à l'heure de jeu.

Benjamin Fall - France

Benjamin Fall - FranceIcon Sport

14. Teddy Thomas : 3

L'ailier du Racing 92 a eu peu d'occasions pour se mettre en évidence. Il tente un petit jeu au pied par-dessus en début de partie (7e) mais il est un peu court pour aplatir. Avec peu de ballons, il arrive néanmoins à battre deux défenseurs mais il a très vite disparu des radars alors que les Français ont eu beaucoup de ballons d'attaque à négocier dans le premier acte. Il est notamment curieusement absent pour venir à l'extérieur sur une percée de Fickou. Son vis à vis Rieko Ioane a inscrit un triplé en moins de quinze minutes. Il est finalement remplacé par Maxime Médard (64e).

13. Rémi Lamerat : 3

De bonnes interventions dans la ligne offensive en première période. Il intervient à bon escient sur l'action qui amène l'essai de Baptiste Serin. Il est le trois-quarts français qui a touché le plus de ballon (30), tentant souvent de passer les bras (4 passes après contact). Un début de rencontre prometteur mais sa générosité n'a pas suffi à le maintenir dans la rencontre après la pause. Trois plaquages manqués, autant de ballons perdus et une pénalité jouée rapidement dans son camp qui amène un essai néo-zélandais. Remplacé par Plisson (74e).

Remi Lamerat (France) vs Ireland

Remi Lamerat (France) vs IrelandIcon Sport

12. Wesley Fofana : 6,5

Le trois-quarts centre clermontois est la grande satisfaction de la ligne d'attaque tricolore. Sa vitesse et sa vision du jeu ont souvent permis de créer des différences en première période. Il est décisif sur le premier essai de Serin avant de marquer le second essai tricolore au terme d'une action où il avait été déjà décisif plusieurs temps de jeu plus tôt.

11. Gaël Fickou : 3,5

Une première période convaincante pour le centre toulousain toujours replacé à l'aile chez les Bleus. Une interception à mettre à son crédit (26e), mais aussi une percée gigantesque depuis ses vingt-deux mètres où il n'a malheureusement peu ou pas de soutien. Propre dans ses interventions avec le soucis de rester sur le terrain sur les ballons difficiles à négocier, capable de se sortir de situations compliqués (un franchissement, quatre défenseurs battus, deux passes après contact). Il a sombré en deuxième période dans le secteur défensif, battu par la vitesse de McKenzie (47e), avec des placements approximatifs.

10. Anthony Belleau : 5

L'ouvreur toulonnais a gagné en assurance au fil des matchs, faisant preuve d'un bon équilibre dans l'alternance du jeu, même si certains jeu au pied de dégagement ont manqué de précisions pour mettre à mal le fond du terrain néo-zélandais. Une faute de main facilement évitable (11e) mais aussi un jeu au pied par-dessus pour lui même. Solide défensivement avec neuf plaquages réussis même s'il a été impuissant face à Naholo lancé à pleine vitesse. Il a marqué les deux transformations françaises.

Anthony Belleau - France

Anthony Belleau - FranceIcon Sport

9. Morgan Parra : non noté

Nouveau capitaine des Bleus, Morgan Parra avait réussi une entame de match prometteuse dans la gestion du jeu. Auteur d'une interception (4e), il doit rapidement laisser sa place à Baptiste Serin (4,5). Le Girondin est très bien entré dans son match au plus fort de la domination tricolore. Toujours aussi décisif proche de la ligne adverse, il marque le premier essai du match. Il est aussi précieux en défense (15e). En revanche, il n'a pas su canaliser le rythme de la rencontre quand les All Blacks ont accéléré en seconde période.

Contenus sponsorisés
0
0