Icon Sport

Test Match - Safi N’Diaye (deuxième ligne du XV de France) : "Il faut profiter de ces moments"

N’Diaye : "Il faut profiter de ces moments"

Le 18/11/2018 à 09:04Mis à jour Le 18/11/2018 à 09:24

TEST MATCH - Après avoir commencé à fêter avec ses partenaires la victoire historique face aux Néo-Zélandaises, championnes du monde (30-27), la deuxième ligne de l’équipe de France féminine Safi N’Diaye a répondu à quelques questions. La joueuse de Montpellier savourait la performance mais gardait les pieds sur terre, fidèle à la devise des Bleues : "humbles et affamées".

Rugbyrama : Qu’est-ce qui a fait la différence entre ce match gagné à Grenoble (30-27) et celui perdu la semaine dernière à Toulon (0-14) ?

Safi N’Diaye : Cette fois, on n’avait pas la surprise. On avait l’expérience de Toulon. On savait comment les Black Ferns allaient nous défendre et nous attaquer. On a beaucoup travaillé cette semaine sur la vidéo. Je pense aussi qu’il y avait moins d’appréhension sur ce match à Grenoble.

Vous saviez que vous seriez attendues sur l’impact physique notamment. Vous avez su répondre présentes…

S. N.’D. : Oui, on savait qu’on allait être attendues sur ce point, sur notre mêlée aussi. Notre base, c’est la conquête et la défense et après jouer les contre-attaques et les coups. On a voulu déplacer le ballon de suite et ça a fonctionné. Se faire des passes au contact, ça a marché. On souhaitait garder plus le ballon parce qu’on l’avait beaucoup rendu au pied (à Toulon, Ndlr).

" Ce match n’est pas un aboutissement"

À partir de ce match, pouvez-vous construire pour la suite et avoir des objectifs de plus en plus élevés ?

S. N.’D. : Ce match n’est pas un aboutissement. On va construire dessus mais il y a plein de choses à améliorer. On n’est pas dans une Coupe du monde ou un (Tournoi des) 6 nations. On n’a rien gagné de tout ça. On reste toujours humbles et il y a encore beaucoup de choses à faire.

Qu’est-ce que représente le fait d’avoir battu les championnes du monde ?

S.N.’D. C’est une équipe qui n’a pas l’habitude de perdre, une très belle équipe. Pour le groupe, c’est super. On est récompensées. C’est super de travailler dans cette ambiance-là avec une victoire. On va pouvoir s’appuyer dessus et voir ce qu’il y a encore à améliorer.

Test Match - France contre la Nouvelle-Zélande

Test Match - France contre la Nouvelle-ZélandeIcon Sport

Après votre victoire en mars lors du Tournoi des 6 Nations face aux Anglaises (18-17), vous l’emportez une nouvelle fois au stade des Alpes. Cette enceinte vous porte décidément chance…

S.N.’D. : C’est ce que j’ai dit à la fin du match. Ce stade, il y a quelque chose avec l’équipe de France féminine. Une atmosphère. On entend le public. Ça résonne. On est super bien accueillies ici chaque année. Merci au public pour l’accueil qu’il nous a réservé.

Vous avez fêté dignement ce succès sur le terrain. La fête s’est-elle poursuivie dans les vestiaires ?

S.N.’D. : Bien sûr. Ce n’est pas tous les jours que l’on bat les championnes du monde. On va profiter ce soir (samedi) et rentrer dans nos clubs lundi. Il faut qu’on profite de ces moments.

" On avance pas après pas et on ne s’emballe pas"

Après cette performance, pensez-vous que vous allez être encore plus craintes par vos adversaires ?

S.N.’D. : C’est sûr que, de plus en plus, on propose un jeu attrayant. On fait partie des meilleures nations du monde donc les adversaires nous regardent mais, nous, on a notre petit chemin. On avance pas après pas et on ne s’emballe pas.

La semaine prochaine sera décerné le titre de meilleure joueuse de l’année pour lequel vous êtes nommée aux côtés de Gaëlle Hermet, Pauline Bourdon, Jessy Tremoulière et la Néo-Zélandaise Fa’amausili. Le vivez-vous comme une marque de reconnaissance ?

S.N.’D. : Tout à fait. Il y a quatre Françaises sur cinq joueuses. C’est vraiment génial pour le rugby français. On avait besoin de ça. On a fait un bon Tournoi des 6 Nations (remporté avec le Grand Chelem). Cela nous récompense nous mais aussi la Fédération et les clubs pour tout leur travail. On est ravies.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0