Icon Sport

Test Match - Les notes des Bleues : un pack XXL, les deux Caroline Drouin et Boujard excellentes

Les notes des Bleues : un pack XXL, les deux Caroline Drouin et Boujard excellentes

Le 17/11/2018 à 20:04Mis à jour Le 18/11/2018 à 09:36

TEST MATCH - Après leur exploit face aux Néo-Zélandaises (30-27), impossible de mettre moins de 7/10 à chacune des Bleues. Mention très bien au sein d’un d’un huit de devant dominateur à la deuxième ligne Lénaig Corsoon- Safi N’Diaye et aux troisièmes lignes Gaëlle Hermet et Romane Ménager. Derrière, la demi d’ouverture Caroline Drouin et l’arrière Caroline Boujard se sont illustrées.

15. Caroline Boujard (9/10)

Déplacée de l’aile gauche à l’arrière après la blessure au genou de Montserrat Amédée lors du premier test, la Montpelliéraine a d’abord trouvé une magnifique pénaltouche à 5 mètres de la ligne amenant ensuite le premier essai des Bleues. Sortie temporairement à la 12e sur protocole commotion, elle a réussi un retour canon une dizaine de minutes plus tard. Trouvant de l’avancée ballon en main, elle a constamment mis la défense des Black Ferns en difficulté. Elle a effectué également un retour décisif à la 47e minute pour pousser le ballon en touche alors que les Néo-Zélandaises étaient à 5 mètres de l’en-but. A créditer d’un grand match.

Caroline Boujard (France) contre la Nouvelle-Zélande

Caroline Boujard (France) contre la Nouvelle-ZélandeIcon Sport

14. Cyrielle Banet (8/10)

L’ailière a été dangereuse sur quasiment chaque ballon qu’elle a eu à négocier comme à la 31e minute où elle a éliminé plusieurs adversaires. N’a pas hésité à mettre du rythme au jeu comme cette touche rapidement jouée en fin de partie.

13. Maëlle Filopon (non notée)

L’Iséroise avait à cœur de bien faire devant le public grenoblois, elle l’ancienne joueuse du FCG-Amazones. Elle a été plus qu’à la hauteur. Dans l’avancée ballon en main, solide en défense, elle a inscrit le deuxième essai des Bleues au prix d’un exploit personnel sur 40 mètres (27e). Malheureusement elle s’est blessée a priori assez sérieusement au genou sur cet essai et sera évacuée sur une civière. A revoir rapidement. Remplacée numériquement par Yanna Rivoalen (27e) (7/10), passée à la mêlée, entraînant une réorganisation de la ligne de trois-quarts. La numéro neuf tricolore s’est mis au diapason de ses coéquipières, en n’hésitant à mettre elle aussi du rythme au match.

12. Carla Neisen (8/10)

La joueuse de Blagnac a été omniprésente dès le début du match, que ce soit en attaque, où ses percussions et ses passes au contact ont fait du mal à une défense néo-zélandaise qui ne semblait pas savoir comment l’arrêter, et en défense. Passée second centre à la suite de la sortie de Maëlle Filopon, elle a continué à assurer.

11. Ian Jason (7/10)

Titulaire à l’aile gauche, la Toulousaine est montée en puissance au fil de la rencontre. Elle a été l’auteure d’une belle passe au contact sur l’essai de Caroline Drouin (45e) et aurait peut-être mérité elle-même d’inscrire deux minutes plus tôt une réalisation, mais après un long arbitrage vidéo, l’arbitre Joy Neville ordonna une mêlée pour les Black Ferns à 5 mètres de leur ligne.

10. Caroline Drouin (9/10)

En difficulté dans le pied au pied à Toulon, la Rennaise a rectifié le tir avec la manière à Grenoble. Une meilleure gestion dans ce secteur, une efficacité intéressante face aux poteaux (4/6) et surtout une activité en attaque de tous les instants avec de multiples avancées. Récompensée par un essai, le quatrième des Bleues (45e). Habituée à jouer au centre, son repositionnement en numéro 12 après la blessure de Filopon ne l’a pas gêné le moins du monde. Une grande performance de la Bretonne.

Test match - Caroline Drouin (France Féminine) contre les Blacks Ferns

Test match - Caroline Drouin (France Féminine) contre les Blacks FernsIcon Sport

9. Pauline Bourdon (7/10)

Elle a donné le ton dès la première action en trouvant un espace dans la défense néo-zélandaise. A bien accéléré le jeu derrière un pack dominateur. A ensuite glissé à l’ouverture avec la réorganisation subie de la ligne de trois-quarts, où elle s’est parfaitement acquittée de sa tâche. Une diagonale au pied un peu longue qui aurait pu aboutir à un cinquième essai français en deuxième mi-temps.

7. Céline Ferer (7/10)

Remplaçante de Julie Annery, blessée à Toulon, la Bayonnaise a été présente en défense, précieuse en touche et propre dans son enjeu. Supplée par Audrey Forlani (50e), qui a amené toute sa puissance en mêlée et ballon en main.

8. Romane Ménager (9/10)

Précieuse ballon en main, où elle a été inarrêtable, et dans le combat, la numéro huit tricolore a brillé. Elle a marqué le troisième essai (28e) des Tricolores où elle a démontré toute sa puissance. Incontournable.

6. Gaëlle Hermet (8/10)

La capitaine des Bleues a montré la voie à suivre. Dès les premières minutes, elle a mis son équipe sur de bons rails, en avançant le ballon sous le bras. Très active en défense et en précieuse dans l’alignement, la Toulousaine s’est comportée en leader.

5. Safi N’Diaye (8/10)

Toujours aussi percutante et à l’aise dans le combat, la Montpelliéraine est montée en régime au fur et à mesure du match, réalisant une excellente seconde période avec plusieurs charges tranchantes. Précieuse également en mêlée, où la domination française s’est pleinement concrétisée dans le second acte.

4. Lenaïg Corson (9/10)

Présente aux quatre coins du terrain, la joueuse du Stade français a fait étalage de toutes ses qualités ballon en main avec plusieurs percées décisives, notamment sur l’essai de Caroline Drouin où elle réalise une passe au contact main gauche pour sa coéquipière. Inarrêtable. Présente également dans les tâches de l’ombre.

Test Match -  Lenaig Corson (France Féminine)

Test Match - Lenaig Corson (France Féminine)Icon Sport

3. Julie Duval (8/10)

Après son énorme performance lors du premier test, la Caennaise a été récompensée par un essai dès la 7e minute à Grenoble, le premier des Bleues, à la suite d’un beau ballon porté. Toujours au cœur du combat, la pilier a une nouvelle fois pris le dessus sur sa vis-à-vis en mêlée et avancé avec le ballon.

2. Caroline Thomas (7/10)

Un premier lancer en touche pas droit (4e) mais ensuite une copie très propre dans ce secteur. Active en défense, elle a bien répondu à l’agressivité que les Black Ferns voulaient imposer. A contribué aussi à la domination de la mêlée française.

1. Lise Arricastre (7/10)

De retour en tant que titulaire, la joueuse de Lons s’est illustrée dans les tâches obscures. Solide en mêlée, elle a réussi à bouger la puissante Aldora Itunu. Remplacée à la 50e minute par Annabelle Deshayes qui a terminé le travail de sape du huit de devant tricolore.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0