Les Bleus pris de vitesse

Par Rugbyrama
Le

Avec trois essais marqués en moins de dix minutes, les Australiens ont pris de vitesse l'équipe de France pour s'imposer (34-13), lors du premier test à Sydney. Les Bleus, avec huit joueurs qui ont fêté leur première sélection, n'ont toutefois pas démérit

Les Bleus ont cru au miracle, au moins jusqu'à la pause. Grâce à une très bonne défense et une conquête propre, les Tricolores new look ont largement rivalisé avec leurs adversaires du jour, les Australiens,... pendant 30 minutes. Mais Giteau, véritable patron de cette formation wallaby, a permis aux locaux de rentrer aux vestiaires avec une avance de quatre points, 10-6. Avec Trinh-Duc au centre, Palisson à l'aile et un bon pack, les joueurs de Nallet faisaient vraiment bonne figure mais pas suffisamment car jouant au pied ou maldroitement le peu de ballons qu'ils avaient à se mettre sous la dent.

Mais dès le début de la seconde période, les Bleus se sont mis à courir après les Wallabies qui décidaient enfin d'accélérer pour faire la différence. Et profitaient notamment de deux fautes défensives tricolores qui aboutissaient immanquablement à deux essais. Résultat entre la 37e et la 47e minute, les Bleus ont encaissé trois essais par Giteau donc, puis Sharpe et Elsom. Le score enflait dans des proportions irrattrapables au niveau international: 26-6. Le XV de France était pris de vitesse.

Premier essai pour Palisson

Physiquement, les hommes de Nallet marquaient le pas et c'est à ce moment-là que le staff faisait jouer le coaching. Tous les bleus des Bleus entraient en jeu: après Palisson et Lecouls, c'était Matthieu Lièvremont, Tillous Borde, Kayser, Boyoud, Lacroix et Janin qui effectuaient leur baptême du feu. Des moments de bonheur pour les uns, surtout pour le jeune Briviste Palisson qui s'est offert un cadrage-débordement sur le monstre Tuqiri (sorti à la demi-heure de jeu par son entraîneur). Du bonheur encore pour Palisson qui a surtout réussi à marquer son premier essai avec le maillot tricolore (66e) malgré le plaquage du très physique Mortlock. Mais le XV de France a aussi connu des malheurs. Avec la blessure de Pepito Elhorga. Le Bayonnais, plaqué sévèrement par Elsom, sortait à la 22e et a très probablement terminé sa tournée, touché à l'épaule droite…

Alors oui, les Bleus ont pris une leçon et se sont largement inclinés 34-13 face à des Australiens encore très loin de leur meilleur niveau. Une leçon de rythme, de replacements défensifs pour des Tricolores qui ont forcément manqué de cohésion après seulement huit jours passés ensemble. En n'exploitant pas offensivement leurs ballons et en jouant trop au pied le peu de munitions à disposition, ils ont aussi trop prêté le flanc en première période. Et que dire de cet essai en contre de Mortlock qui interceptait une passe intérieure de Traille (63e).

Les vingt dernières minutes de la rencontre sont en revanche très encourageantes et le Castrais Tillous Borde a su bien dynamiser le jeu. Mais l'homme de la rencontre est à coup sûr Alexis Palisson... Ce qu'il faut retenir oui de cette rencontre, c'est la prestation : Palisson, Trinh-Duc, Janin, Tillous-Borde, Lecouls, Lacroix... bien plus justes dans leur jeu que Traille, Boyet ou encore Yachvili, ternes et à l'image de leur saison passée. Cela fait déjà 18 ans que les Bleus ne se sont pas imposés en Australie. Et il reste encore une chance d'y arriver, dans huit jours à Brisbane. Il faut continuer d'y croire.