• In extenso Superseven - Léonard Bouscasse.
    In extenso Superseven - Léonard Bouscasse.
  • In Extenso, plus de 400 postes disponibles poour les candidats passionnés.
    In Extenso, plus de 400 postes disponibles poour les candidats passionnés.

Léonard Bouscasse, talent précieux de la Gironde

Le | Mis à jour

SEVENS - Ancien espoir de l’UBB, il joue désormais à castillon-la-bataille, son club formateur. Il retrouve le maillot du club phare de la gironde à l’occasion du circuit In Extenso Super Sevens. Il y montre des qualités qui prouvent qu’il n’était pas si loin du monde pro, ce qu’il nie par modestie.

Après tout, ils ne sont pas légion à avoir vécu ça. Léonard Bouscasse a été élu meilleur joueur du tournoi In Extenso Supersevens de Pau, même si son équipe, l’UBB, n’a pas dépassé les quarts de finale (battu par Monaco). Il personnifie l’originalité de cette compétition qui voit des joueurs du monde amateurs défendre les couleurs des écuries les plus prestigieuses. Léonard Bouscasse a donc revêtu la tunique de l’équipe phare du rugby girondin, avec qui il garde un lien : celui du tutorat. Léonard Bouscasse a joué sous le maillot des espoirs de l’UBB. Aujourd’hui, il joue en Fédérale 2, à Castillon-la-Bataille, son club formateur et celui de ses copains. "Quand j’étais à l’UBB, je me suis entraîné pendant trois mois avec les professionnels. J’ai compris que je n’aurais pas le niveau pour jouer en Top 14. Ça ne me dérange pas d’en parler, vous savez. Déjà physiquement, celui qui apparaît le moins costaud à la télé, c’est un "caillou". Et puis, le très haut niveau, ça ne tolère pas l’à peu près, j’avais des joueurs avec moi qui ne se trompaient jamais. " Avec les espoirs, il a côtoyé Baptiste Germain, Clément Renaud ou Sasha Gué (actuellement en Pro D2 à Biarritz et en Top 14 à Brive). Il a même joué une poignée de match avec un certain Yoram Moefana : "Il traversait le terrain. "

Regrette-t-il quelque chose qu’il n’aurait pas su ou pu faire pour accrocher le train du professionnalisme ? "Non, pas vraiment. J’aurais peut-être pu faire un peu plus de musculation, mais je ne sais pas si ça aurait changé quoi que ce soit. "

Afrika, avec lui sur Playstation, contre lui sur le terrain

Léonard Bouscasse donc quitté l’UBB sans souffrance pour se tester à Cognac, en Nationale, une expérience qui ne l’a pas vraiment enthousiasmé : "Je suis tombé au mauvais endroit au mauvais moment pour moi. Il y a eu des complications." L’été dernier, il a préféré revenir à Castillon-la-Bataille avec un emploi dans la "vraie vie " à la clé. "Je suis banquier, au Crédit Agricole à Branne (commune de l’Entre-deux-Mers, N.D.LR.). Et je prends du plaisir à Castillon, il n’y a plus de prise de tête, on ne se pose pas de questions sur les choix de l’entraîneur." Avec son club de cœur, il s’entraîne deux fois par semaine. Mais avec les entraînements "septistes ", il peut se retrouver avec cinq séances par semaine surtout en été.

Chaque tournoi de l’In Extenso Supersevens est un moment de plaisir, un petit retour dans le rugby d’élite. "Je me retrouve face à des noms connus, comme Cecil Afrika, le Sud-Africain de Monaco que j’ai si souvent croisé sur Playstation. Au coup d’envoi, ça fait drôle, mais dès que le match commence on n’y pense plus. " Il a déjà connu la victoire sur le circuit européen à Bruxelles avec l’UBB. il a aussi joué sur le circuit de développement avec Seven Pyla Rugby, une équipe du Bassin d’Arcachon. Il aimerait bien gagner un titre sur le circuit majeur français. "Oui, j’aimerais bien dépasser les quarts de finale contre le Racing par exemple, d’autant plus que nous avons toujours perdu contre le futur vainqueur. "

In Extenso, plus de 400 postes disponibles poour les candidats passionnés.
In Extenso, plus de 400 postes disponibles poour les candidats passionnés.