Icon Sport

Verdict bien plus grave que prévu pour le Black Tupaea

Verdict bien plus grave que prévu pour le Black Tupaea
Par Rugbyrama

Le 29/09/2022 à 11:41Mis à jour Le 29/09/2022 à 11:46

RUGBY CHAMPIONSHIP – L’action avait provoqué une vive émotion. Lors de la victoire néo-zélandaise à Melbourne (37-39), Quinn Tupaea, engagé dans un ruck, se voyait déblayer sur le côté par Darcy Swain, ce qui provoquait une torsion de sa jambe gauche. Alors que son absence était estimée à trois mois, elle sera bien plus longue due à "des dommages plus graves" au ligament croisé antérieur.

Le déblayage n’était pas exactement maîtrisé. Quand Darcy Swain tentait de dégager Quinn Tupaea du regroupement au sol, le Wallaby finissait son geste en tombant sur la jambe gauche en extension du Néo-Zélandais. Pour ce geste, il écopera d’un carton jaune tandis que Tupaea sortira avec l’aide de deux membres du staff.

Alors que le premier verdict annonçait une absence de trois mois, le centre des Chiefs (23 ans, 14 sélections) devra en fait subir une opération qui sera suivie d’une convalescence de neuf mois. La raison est expliquée par la fédération dans un tweet : "Des examens complémentaires ont révélé des dommages bien plus graves sur le ligament croisé antérieur qui nécessitera une opération."

Ainsi, Quinn Tupaea ratera l’intégralité de la saison 2023 du Super Rugby, et sa participation à la Coupe du monde 2023 en France, alors qu’il s’est imposé dans le groupe néo-zélandais, est désormais compromise.

Par ailleurs, Darcy Swain a été cité et entendu par la commission de discipline. Sa sanction a été réévaluée, il a donc été suspendu six semaines.

Contenus sponsorisés