Isabelle Picarel

Coupe du monde à 7 - Les Bleues en finale

Les Bleues aux portes du paradis

Le 21/07/2018 à 21:06Mis à jour Le 22/07/2018 à 04:57

Magnifique ! Imprécises en première mi-temps, les Bleues ont parfaitement réagi en seconde période pour s'imposer à la dernière seconde et s'offrir une première finale de Coupe du monde. Elles affronteront la Nouvelle Zélande ce soir à 04h47.

C’était une montagne qui se dressait sur la route des Françaises au stade des demi-finales. Opposées aux Australiennes championnes olympiques en titre et crispées pour entamer la rencontre, elles ont même souffert et subi en première mi-temps. Logique face aux championnes olympiques en titre… Mais la troupe de David Courteix est décidément magnifique. Le mot est d’ailleurs faible pour qualifier leur victoire historique (19-12) en demi-finale de la Coupe du monde à 7 ce samedi.

Rugby à 7 - Demi-finale entre la France et l'Australie (Crédit Photo : Isabelle Picarel)

Rugby à 7 - Demi-finale entre la France et l'Australie (Crédit Photo : Isabelle Picarel)Isabelle Picarel

D’entrée, les coéquipières de la capitaine Fanny Horta effectuaient pourtant quelques fautes de mains inhabituelles, ce qui permettaient à leurs adversaires de squatter la moitié de terrain des Bleues. Jusqu’au premier essai d’Evenia Pelite (3e), après une touche perdue par la France, qui venait récompenser cette supériorité.

Des Françaises revigorées après la pause

Les choses ne s’arrangeaient pas pour des Françaises mises sous pression après le carton infligé à Marjorie Mayans en fin de première mi-temps pour un en-avant volontaire. Dans la foulée, les championnes olympiques en profitaient pour accroître leur avance au score avec l’essai en coin d’Ellia Green sur la sirène, qui donnait un avantage confortable (12-0) à son équipe. Que s’est-il alors passé dans les têtes françaises à la pause ?

Rugby à 7 - Demi-finale entre la France et l'Australie (Crédit Photo : Isabelle Picarel)

Rugby à 7 - Demi-finale entre la France et l'Australie (Crédit Photo : Isabelle Picarel)Isabelle Picarel

Extraordinaires de courage et d’abnégation, elles sont revenues sur la pelouse métamorphosée. Rapidement, l’essai de Chloé Pelle (9e) a redonné un espoir certain dans les rangs hexagonaux, surtout après une superbe action collective de 70 mètres. L’Australie, étouffée, ne parvenait plus à mettre la main sur le ballon et les Bleues se procuraient deux grosses occasions gâchées par des maladresses.

Ciofani envoie les siennes au paradis

Il était pourtant écrit que cette demi-finale n’en resterait pas là. Et après un énième mouvement dans les 22 mètres adverses, c’est la guide Fanny Horta qui montrait la voie en marquant le deuxième essai (13e). La transformation en suivant offrait un score de parité (12-12). Ultime possession pour des Australiennes en manque de gaz qui perdaient vite le ballon. La dernière munition était donc pour les Bleues. Parfaitement gérée puisque, derrière une longue séquence, Anne-Cécile Ciofani était trouvée le long de la touche.

Un crochet, un débordement et une accélération plus tard, elle envoyait sa formation au paradis. Un succès dantesque (19-12). Désormais, les filles touchent à leur rêve suprême : elles sont en finale à San Francisco, où elles affronteront les terribles Néo-Zélandaises, tombeuses des Etats-Unis en demi-finale (26-21). Ce sera dans la nuit de samedi à dimanche (4h47).

Contenus sponsorisés
0
0