AFP

JO Rio 2016 - Sevens : le rugby à 7, cette discipline née de l'imagination de bouchers écossais

Le rugby à 7, cette discipline née de l'imagination de bouchers écossais

Le 31/07/2016 à 10:30Mis à jour Le 31/07/2016 à 10:47

RIO 2016 - Créé en Ecosse il y a plus d'un siècle, le rugby à 7 a depuis effectué un long parcours, avant d'être propulsé comme discipline olympique en 2009. Au menu des Jeux de Rio, le Sevens va permettre au rugby de faire son grand retour aux JO après 92 ans d'absence.

Pour remonter à la source du rugby à 7, inutile de s'imaginer au bord des eaux turquoises des îles Fidji où sur les plages d'Australie et de Nouvelle-Zélande. Certes, ce jeu est dominé par les nations du Sud mais comme pour le rugby XV, il tient ses origines de la Grande-Bretagne. Il faut donc changer totalement de décor, et prendre la direction du sud de l'Ecosse, dans la région des Borders (sud-est), pour découvrir la genèse de cette discipline. C'est dans la petite ville de Melrose, dont le terrain champêtre est situé entre les collines environnantes, que tout a commencé.

Un beau jour de 1883, deux bouchers écossais, Neg Haig et David Sanderson, décident d'organiser un tournoi de charité au bénéfice du club local, le Melrose RFC (l'un des plus vieux club du monde). Afin d'attirer le plus de visiteurs possible, les deux compères ont l'idée de multiplier les matches. Du coup, ils décident de réduire le temps des rencontres à 15 minutes (deux périodes de sept minutes chacune et une pause d'une minute) et poussent l'innovation au maximum, en réduisant aussi la taille des équipes qui passent de 15 à 7 (trois avants, deux à la charnière et deux arrières).

Ainsi, le 28 avril 1883 débute le premier tournoi de rugby à 7 de l'histoire. 7 clubs de la régions répondent à l'invitation (Gala, Selkirk, St. Cuthbert’s Hawick, Earlston, Melrose, Gala Forest et St. Ronan’s Innerleithen). Les confrontations sont toutes aussi spectaculaires les unes que les autres et ravissent les supporters venus assister à cet invraisemblable tournoi. Gala et Melrose accèdent à la finale. Le match est très disputé, au point de devoir jouer des prolongations. C'est alors que Sanderson, l'un des deux bouchers précurseurs du "Seven", s'empare de la balle et va marquer l'essai de la victoire. Le tournoi est un succès.

La longue route vers l'Olympisme

La popularité du rugby à 7 l'emmène à dépasser les frontières de l'Ecosse. En 1921, les voisins anglais s'approprient la discipline en créant le North Shields Sevens. Et les Argentins font de même en organisant le Buenos Aires Sevens, sans toutefois populariser la discipline. Le rugby à 7 franchit véritablement un premier cap en 1973, quand la fédération écossaise, pour son centenaire, organise le premier tournoi international. La France, l'Angleterre, l'Irlande, Le pays de Galles, la Nouvelle-Zélande et l'Australie sont présents. La finale oppose l'Angleterre à l'Irlande et ce sont les Anglais qui s'imposent, remportant ainsi le premier grand tournoi de l'histoire.

Jonathan Davies (Galles) inscrit un essai contre le Kenya au tournoi de Dubai le 22 novembre 1996

Jonathan Davies (Galles) inscrit un essai contre le Kenya au tournoi de Dubai le 22 novembre 1996AFP

Beaucoup d'observateurs sont séduits. Parmi eux, Ian Gow, le président de la marque de cigarette Rothmans. De retour à Hong-Kong, l'homme d'affaires décide de lancer une compétition du même type et s'associe avec Tokkie Smith, président de la fédération Hongkongaise. Et cette "Coupe du monde" avant l'heure inspire l'IRB, la fédération internationale de rugby (désormais World Rugby), et la fédération écossaise qui créent la Rugby World Cup Sevens, en 1993.

En 1999, le rugby à 7 gagne encore en force avec la mise en place du World Rugby Sevens Series. Un Tournoi annuel comprenant des étapes aux quatre coins du monde, pendant lesquelles s'affrontent 19 équipes entre les mois de novembre et mai. Une nouveauté qui médiatise un peu plus la discipline et pèse dans la candidature visant à réintégrer le rugby comme discipline olympique. En octobre 2009, le pari est réussi.

L'équipe de France de rugby à 7 au tournoi de Paris en 2005

L'équipe de France de rugby à 7 au tournoi de Paris en 2005AFP

Le ballon ovale fait son grand retour aux Jeux Olympiques, après 92 ans d'exclusion. Une revanche qui se fera par le rugby à 7. Cette folle variante née de la grande imagination des Ecossais, réputés pour être des amateurs de beau jeu, "ces All Blacks qui n'ont pas appris à gagner ", disait d'ailleurs Jim Telfer, entraîneur du XV du Chardon vainqueur des 5 Nations 1984.

Contenus sponsorisés