• Pro D2 - Marc Palmier (Aurillac)
    Pro D2 - Marc Palmier (Aurillac)

Dans des conditions dantesques, Aurillac fait plier Colomiers et reste invaincu à Jean-Alric

Le | Mis à jour

PRO D2 - Le Stade aurillacois s’est imposé face à Colomiers ce vendredi soir, sur sa pelouse de Jean-Alric (15-10). Les hommes de Roméo Gontineac s’en sont remis au sang-froid de Marc Palmier face aux perches pour l’emporter et préserver leur invincibilité à domicile. Sous la neige, la Colombe a terminé la rencontre en infériorité numérique, après l’exclusion de Jack Whetton.

Malgré la neige, c’était loin d’être Noël à Jean-Alric. Sur la pelouse d’Aurillac, les deux équipes ne se sont pas fait de cadeaux. Et, au terme d’un match assez brouillon, disputé dans des conditions climatiques difficiles, c’est finalement le Stade aurillacois qui est ressorti vainqueur (15-10). Les Cantaliens ont disposé de Colomiers grâce au pied de Marc Palmier, plutôt en réussite face aux perches (15 points). En face, les Haut-Garonnais ont sans doute laissé échapper le match à l’heure de jeu, en étant réduits à 14. L’essai de Mathis Galthié en fin de partie leur permet malgré tout de quitter le Cantal avec un point de bonus défensif.

Hop, si vous avez manqué la soirée Pro D2 ! ?https://t.co/E7tdcbPYCC

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) December 2, 2022

Pourtant, au vu de leur première période, les Columérins pourront nourrir des regrets. Ce sont eux qui, après un festival de maladresses et de fautes de mains, ouvraient le score à la 18e minute, par l’intermédiaire de Max Auriac (3-0). Un peu plus précis que leurs adversaires, ils laissaient malgré tout quelques points en toute, Romuald Séguy échouant par deux fois dans l’exercice des tirs au but.

Les Aurillacois, malgré leur indiscipline, faisaient néanmoins valoir la vaillance qu’on leur connaît, en particulier lorsqu’ils évoluent sur leurs terres. Et alors que la température se rapprochait des 0 °C, Marc Palmier réchauffait le cœur des supporters en égalisant peu après la demi-heure (3-3). Les deux équipes rentraient aux vestiaires dos-à-dos, et la Colombe pouvait regretter de ne pas avoir validé un dernier temps fort par un essai, voyant son ballon enterré juste devant l’en-but sur l’ultime action.


Geste d’humeur pour Whetton, botte heureuse pour Palmier


Le bonnet d’âne changeait de côté en seconde période. C’était en effet au tout des Columérins de se montrer indisciplinés. Palmier sanctionnait cela de trois nouveaux points, qui permettaient aux locaux d’enfin prendre le score (6-3 ; 48e), à mesure que la neige faisait son apparition du côté de Jean-Alric. Il récidivait dix minutes plus tard, en s’aidant pour la deuxième fois du poteau (9-3). Alors, les hommes de Julien Sarraute faisaient valoir leurs qualités dans le secteur des ballons portés. Plantier aplatissait en filou à l’heure de jeu, mais c’était sans compter la faute aussi grossière qu’évitable de Jack Whetton sur la même action. Pour sa première apparition avec Colomiers, le deuxième ligne écopait d’un carton rouge et coûtait donc un essai à son équipe.

Plus tard, Aurillac prenait ses distances grâce à la botte de son ouvreur (12-3). L’essai du jeune Mathis Galthié, à la 69e, ne changeait rien à l’issue du match, même s'il permettait à la Colombe de reprendre espoir (12-10). Marc Palmier offrait effectivement trois nouveaux points à son équipe et permettait à cette dernière équipe d’ajouter un nouveau club au tableau de chasse maison (15-10). Toujours invaincu, Aurillac garde donc ses distances avec la zone rouge avant de recevoir Vannes. Colomiers, en revanche, met en péril sa place dans le top 6.