Midi Olympique

Oyonnax nouveau leader, Grenoble chute... Les enseignements de la soirée !

Oyonnax nouveau leader, Grenoble chute... Les enseignements de la soirée !

Le 14/01/2022 à 22:55Mis à jour Le 14/01/2022 à 23:00

PRO D2 - Grenoble s'approche du précipice tandis que Vannes respire, Rouen accroche un défensif précieux à Colomiers, Bayonne consolide son podium... Voici les enseignements de la soirée !

Bayonne a assumé son statut (31-6)

Bayonne, solide collectif formé pour la remontée, accueille un Aurillac du milieu de tableau qui ne s'est imposé qu'une fois loin de ses bases, c'était à Narbonne pour la cinquième journée. La possession est à dominante basque dans cette rencontre, mais les Cantaliens assurent un service défensif intéressant. Preuve en est, à la pause, seuls sept points séparent les deux équipes (10-3). Un essai de Jacquelain après un jeu au pied croisé vient donner l'avantage aux Ciel et Blanc au bout des quarante premières minutes.

Pour autant, le contenu ne satisfait probablement pas les locaux. Mais le passage aux vestiaires a donné des envies d'efficacité aux hommes de Yannick Bru. Ils accélèrent la cadence et parviennent à trouver la faille. Mikautadze puis le talonneur Van Jaarsveld viennent sceller le résultat. Neuvième essai pour le numéro 2 de l'Aviron cette saison. Bayonne consolide sa troisième place en attendant de recevoir Grenoble vendredi prochain.

Colomiers s'impose dans la douleur (32-29)

Rouen n'a plus gagné depuis six rencontres, mais cette équipe normande s'accroche jusqu'au bout. Et ce serait mentir que de dire que Colomiers s'en est sorti tranquillement ce vendredi. C'est un Rouen très pragmatique qui ouvre le bal et enchaîne même la deuxième danse. Par la botte de son ouvreur Lydon (qui enquille un 3/3 au pied) et un essai superbe de ce même numéro 10, Rouen détache Colomiers 9--0 puis prendra même le luxe de mener à la mi-temps à Bendichou, 16 à 10.

Après la pause, la Colombe réagit par Palisson puis Eliott et se remet dans le droit chemin. Mais Rouen ne lâche rien et reste dans le sillage des locaux, toujours grâce à la botte de Lydon. Alors que le terme approche Rokoduguni s'en va donner 8 points d'avance puis 10 grâce au pied de Girard à ses coéquipiers. Mais comme évoqué au début de ce récit, Rouen n'abdique jamais. Elle est même l'équipe du championnat qui inscrit le plus d'essais après la sirène. Nouvelle démonstration sur cette réalisation tardive de Megdoud. Rouen chute avec les honneurs encore une fois en obtenant ce bonus défensif.

Grenoble rechute contre Vannes (10-25)

Grenoble retombe pour son premier match au Stade des Alpes en cette année 2022. C'est pourtant l'Isérois Adrien Séguret qui débloque le tableau de score à la 20ème minute pour le club du FCG. Sur une belle course tranchante, il termine sa chevauchée dans l'en-but breton. Mais Tafili, qui réalise un gros travail tout au long de la rencontre notamment en mêlée fermée, vient marquer à son tour sur une belle réaction vannetaise. À l'image du contenu, le score est neutre 7 partout à la pause.

L'indiscipline des locaux permet à Quentin Etienne (auteur d'un 100%) de creuser petit à petit l'écart dans cette rencontre. Les hommes de Jean-Noël Spitzer construisent leur succès comme cela. La précision de l'artilleur côté visiteurs permet de voir le RCV s'éloigner au tableau de score. En s'imposant ici 25-10, Vannes enchaîne et prend désormais 9 points sur le 15ème Bourg-en-Bresse. Grenoble se rapproche dangereusement de la zone rouge.

Bourg-en-Bresse et Provence Rugby se quittent bons amis (24-24)

Quelle remontada des Provençaux ! Dans l'épais brouillard du stade Marcel Verchère, on a longtemps cru que la tâche serait facile pour les Bressans, tant ils ont dominé la première mi-temps de la tête et des épaules (24-6 à la mi-temps). Mais au fur et à mesure que les minutes s'égrainaient, Provence Rugby imposait son rythme. Portés par un Florent Massip de gala et auteur de 19 points ce soir, les hommes de Mauricio Reggiardo sont remontés au score petit à petit, sans jamais s'affoler.

Et ce n'est pas le carton rouge reçu par Piazzoli à quelques minutes du terme de cette rencontre qui a changé la main mise des Provençaux sur ce deuxième acte. C'est finalement au terme d'une action de grande ampleur que Léo Drouet franchissait la ligne pour remettre les deux formations à égalité, infligeant par la même occasion un 18-0 à leurs adversaires en deuxième période. Massip manquait alors la transformation de la gagne après la sirène. Score de parité finalement logique, tant Bourg-en-Bresse et Provence Rugby ont eu une mi-temps chacun.

Oyonnax prend le trône de leader (13-32)

S'il y a une chose à retenir de cette 17ème journée, c'est que le Pro D2 a un nouveau patron et c'est Oyonnax. Domination totale de la part des Oyomens qui sont sur la continuité de ce qu'ils montrent depuis ce début de saison. Une équipe solide sur les fondamentaux, propre et surtout très efficace dans les zones de marques, voilà de quel bois se chauffe les Aindinois, le tout dans une régularité glaciale. Le talonneur Geledan file dès la deuxième minute derrière la ligne en puissance. Millet, Callandret puis Lebreton viennent inscrire trois autres essais, synonyme d'une domination sans conteste des hommes de Joe El-Abd.

Un neuvième succès consécutif qui en dit long sur le travail fourni par "Oyo", et une première place chipée au nez et à la barbe des Montois défaits hier à Nevers. L'absence du bonus défensif éloigne encore un peu plus du Top 6 les joueurs de la Cité médiévale. Le déplacement à Rouen la semaine prochaine devra se faire sous le signe du rebond pour ne pas être décroché d'un Montauban avec un match de retard.

Contenus sponsorisés