Icon Sport

"Pour moi, la famille c’est plus important que tout", Nagusa répond aux critiques

"Pour moi, la famille c’est plus important que tout", Nagusa répond aux critiques
Par Rugbyrama

Le 22/10/2021 à 15:54Mis à jour Le 22/10/2021 à 16:00

PRO D2 - Le lundi 11 octobre dernier, le trois-quarts fidjien Timoci Nagusa (34 ans) avait surpris son monde, en annonçant qu'il prenait un congé paternité de 28 jours, comme le permet désormais la loi française. Interrogé par Franceinfo, le joueur du FC Grenoble a justifié son choix et a répondu aux critiques qui lui ont été adressées.

Désireux d'accompagner sa femme après la naissance de leur deuxième enfant, Timoci Nagusa profite actuellement d'un congé paternité d'une durée de 28 jours. Cette décision, annoncée au début du mois d'octobre, a eu de quoi surprendre dans le monde du rugby professionnel, et a provoqué de multiples réactions. Dans nos colonnes de Midi Olympique, par exemple, l'entraîneur du MHR Philippe Saint-André avait lancé : "Il lui faudra pratiquement sept à huit semaines de plus pour se réathlétiser et revenir. Donc en gros, le joueur n’est pas absent qu’un mois mais trois mois."

Lors d'un entretien accordé à Franceinfo, le trois-quarts fidjien de 34 ans a expliqué sa décision : "J'ai saisi cette opportunité pour aider ma femme et m’occuper du bébé. C’est mon devoir. Je n'ai fait que saisir l’opportunité offerte par le gouvernement français à tous les pères, et j'en suis très reconnaissant. Je me sens pleinement accepté et je profite de l’occasion d’être présent avec mon bébé pour ses tous premiers jours sur Terre."

Il assure néanmoins qu'il sera prêt à jouer lorsque son congé paternité prendra fin : "J'entends les commentaires des gens. Je comprends qu'ils pensent que si je ne m’entraîne pas je vais mettre du temps à revenir, à être prêt. Mais je n'expose pas ma vie privée. Je ne poste rien sur les réseaux sociaux quand je fais ma muscu ou ma course à pied. Les gens pensent ce qu’ils veulent, moi, je sais ce que je fais pour rester en forme malgré mon arrêt. Je suis rugbyman professionnel depuis quinze ans. Je fais mes affaires parce que je sais que quand je reviendrai, je serai prêt."

Enfin, le Grenoblois a répondu à certaines critiques qui ont pu lui être adressées, mettant en avant un choix personnel : "Je ne vais pas dire aux gens ce qu’ils doivent faire ou leur demander de faire comme moi. Chacun fait ce qu’il veut. La loi offre un congé paternité de 28 jours mais libre à chacun de le prendre ou non. Pour moi, la famille c’est plus important que tout dans la vie."

Contenus sponsorisés