Icon Sport

Grenoble s’offre une folle victoire à Bayonne

Grenoble s’offre une folle victoire à Bayonne

Le 21/01/2022 à 23:14Mis à jour Le 21/01/2022 à 23:45

PRO D2 - Le FC Grenoble Rugby s’est imposé ce vendredi soir en terres basques sur le score de 35-37. Une victoire au bout du suspens qui sonne le réveil d’un prétendant naturel à la montée, au coeur d’une saison morne. Pour Bayonne, c’est une déception et un coup d’arrêt par rapport à ces rivaux dans le haut du tableau. Mais Bayonne a de la marge est reste tout de même 3e du classement.

Incapable de trouver le bon rythme depuis le début de la saison, Grenoble a causé la surprise de cette 18e journée de Pro D2 en infligeant sa deuxième défaite à domicile de la saison à Bayonne. Si Grenoble a touché le fond la semaine passée avec une 5e défaite à la maison, les Isérois ont rebondi superbement et avec la manière, pour s’offrir le scalp de l’un des grands favoris du championnat. Grenoble avait des envies de jeu, dans le sillage d’Ange Capuozzo, qui était une fois encore de tous les bons coups. Une rencontre exceptionnelle d’intensité, avec un improbable chassé-croisé au tableau d’affichage dans les 10 dernières minutes.

Qui aurait pu croire que Grenoble était 13e du championnat avant ce match ? A l’occasion d’un premier acte ou le FCG a joué tous les ballons, avec la manière et avec beaucoup de justesse, les Isérois ont enfin démontré leurs capacités théoriques par une mise en pratique énergique. Avec un premier essai personnel, Ange Capuozzo donnait le "la" à son équipe, dont l’envie était débordante (3-10, 17e). En jouant dans tous les sens, et toujours en première intention, Grenoble profitait des maladresses adverses pour relancer depuis ses 22 mètres, à l’image du second essai.

Pro D2 - Ange Capuozzo (Grenoble) face à Bayonne

Pro D2 - Ange Capuozzo (Grenoble) face à BayonneOther Agency

A l’entrée des 22 mètres basques, Baget tentait alors un geste désespéré pour empêcher l’inéluctable. Avec un essai de pénalité et un carton jaune pour l’ailier de l’Aviron, Grenoble faisait le break (3-17, 27e). Et pour enfoncer le clou, suite à une nouvelle action de classe de plus de 80 mètres, et conclue par Romain Fusier, plus prompt que la défense basque sur un ultime jeu au pied à suivre, Grenoble s’envolait au tableau d’affichage (6-24, 33e).

Obligé de réagir, Bayonne se lançait dans un bras de fer et au bout d’une longue séquence, trouvait enfin la faille par son ailier Arthur Duhau, qui redonnait une touche d’espoir aux siens, juste avant la pause (13-24, 38e). Au terme d’un premier acte déjà hyper spectaculaire, Grenoble semblait lancé vers l’exploit, porté par la vista de son arrière italien Ange Capuozzo, de retour de blessure la semaine passée, et qui change clairement le visage du FC Grenoble quand il est sur la pelouse.

Un Capuozzo qui manque encore de rythme, mais déjà terriblement efficace

Et que dire du second acte ? Dès le retour des vestiaires, l’arrière Isérois était d’ailleurs une nouvelle fois à la conclusion d’une action longue distance de son équipe, et par un jeu au pied pour lui même le long de la touche, Capuozzo inscrivait un doublé (13-31, 46e). Dans une rencontre débridée, Bayonne réagissait dans la foulée, et c’est Duhau, qui a son tour inscrivait un doublé, pour lancer les deux équipes dans une fin de rencontre qui s’annonçait juste merveilleuse et totalement folle (20-31, 49e).

Bayonne semblait alors reprendre les choses en main, tandis que Grenoble commençait à payer ses efforts sur le plan physique. C’est par l’apport des ballons portés, secteur sûr de la panoplie basque dans ce match, que John Ulugia y allait à son tour d’un doublé, pour donner enfin l’avantage aux siens (32-31, 58e et 69e). Les 10 dernières minutes étaient alors annonciatrice d’un final à suspens.

Pro D2 - Shaun Venter (Aviron bayonnais) contre le FC Grenoble

Pro D2 - Shaun Venter (Aviron bayonnais) contre le FC GrenobleOther Agency

Barthelemy redonnait l’avantage au FCG d’un drop, avant que Germain ne pense avoir le dernier mot sur une pénalité à une minute du terme. Mais c’était sans compter sur ce petit supplément d’âme, qui permettait au Grenoblois d’arracher une ultime pénalité juste avant la sirène. D’un peu plus de 35 mètres, Barthelemy ne tremblait pas et offrait une victoire à l’arrachée, mais tellement méritée au FCG, au bout d’une rencontre qui nous fait tant aimer le rugby. Bayonne s’était pourtant bien battu pour revenir, mais devait se contenter d’un bonus défensif.

Grâce a cette 3e victoire à l’extérieur (et deux matchs nuls), Grenoble se donne un peu d’air dans le bas du classement. Désormais 12e (avec 32 points), le FCG va pouvoir tenter d’enchaîner à domicile la semaine prochaine, avec la réception de Rouen, concurrent direct dans cette partie de tableau. Pour Bayonne, c’est une 2e défaite à domicile cette saison qui n’empêche pas les Basques de toujours occuper la 3e place du classement (avec 60 points). Pour l’Aviron, l’écart avec Oyonnax et Mont-de-Marsan se creuse et il faudra maintenant récupérer les points perdus avec un déplacement sur la pelouse de Nevers, toujours difficile à jouer dans son stade du Pré-Fleuri, lors de la prochaine journée.

La frayeur de Sapiac, le Stade montois assure... Tous les résultats de la soirée de Pro D2 !

Contenus sponsorisés