Icon Sport

Pro D2 - Brive assomme Béziers

Brive assomme Béziers

Le 09/09/2018 à 16:06Mis à jour Le 09/09/2018 à 16:41

PRO D2 - Dans une rencontre plutôt accrochée, le CAB a fini par prendre le large grâce à des essais de Le Bourhis et Ugalde en fin de match face à Béziers pour s'imposer assez largement 27 à 6. Les Corréziens passent 9ème du championnat.

Le match Brive – Béziers avait des airs d’affiche de Pro D2 ce dimanche. Sur le terrain et s’il y a eu du combat, les deux équipes ont eu bien du mal à lancer leurs offensives pendant une grande partie du match. Brive assure l’essentiel en s’offrant le succès face à cette accrocheuse équipe héraultaise. Les Corréziens ont du attendre les dix dernières minutes pour complètement faire décrocher leurs adversaires (27-6). Et auraient presque pu arracher un bonus offensif après la sirène.

Brive fait craquer Béziers

Sous une chaleur étouffante, les joueurs patinent pour trouver le bon tempo dans cette partie. Et s’en remettent au pied des buteurs. Comme Béziers est plus indisciplinée, c’est Brive qui prend de l’avance par Laranjeira (12-3 à la mi-temps). Les Brivistes ne réussissent pas à faire rompre la défense adverse, même quand les Biterrois récoltent un premier carton jaune (Fernandes, 51e). Il faut attendre la dernière ligne droite de cette partie pour voir le CAB inscrire un essai par Le Bourhis sur une passe au pied d’Holding après une bonne fixation des avants (20-6, 74e). Béziers prend un nouveau carton jaune (Puletua, 75e) et craque face à une nouvelle offensive des Corréziens.

Sur une récupération du ballon dans les 22 mètres héraultais, les Brivistes jouent rapidement vers Ugalde, sur un service de Marques. Pour le deuxième essai du CAB (27-6, 77e). Le rythme s’emballe alors et les locaux tentent d’aller chercher un troisième essai, synonyme de bonus offensif. Cette fois-ci, les Biterrois ne craquent pas et stoppent leurs adversaires juste devant leurs poteaux. Une victoire sans bonus pour les Brivistes malgré le rush final, un déplacement sans bonus pour les Biterrois. Bref, un résultat engendrant un peu de frustration de part et d’autres.

A Brive, le banc fait la différence

Dans cette partie, le CAB peut se satisfaire d’avoir longuement usé son adversaire avant de l’avoir fait craquer. Au fil de la partie, les Brivistes ont enfin fait plier les Biterrois. Pour cela, les entrants ont été décisifs. Marques en accélérateur de jeu, Waqaniburotu pour casser la ligne adverse et assurer la continuité de jeu derrière lui, Mignardi en combattant habituel ou encore Bamba pour apporter sa percussion après un temps de repos au "stand". La longueur de l’effectif briviste a clairement apporté dans cette partie.

A Béziers, l'indiscipline coûte cher

Côté héraultais, les trop nombreuses pénalités concédées (le carton jaune de Puletua était la 17e pénalité contre l’ASBH à la 75e minute) ont clairement compliqué la tache de l’équipe. Quasiment une vingtaine de fautes et deux cartons jaunes, c’est trop pour espérer quelque chose en déplacement. Dommage car l’ASBH avait tout d’abord bien manœuvré sur l’entame de match pour gêner son adversaire, avec un certain pragmatisme et de la sobriété. Mais ensuite, la combativité s’est trop souvent transformée en indiscipline. Frustrant. Au classement, Brive achève ce bloc à la 9e place (deux victoires, un nul, une défaite) tandis que Béziers est 11e, avec un bilan équilibré de deux victoires pour deux revers.

Contenus sponsorisés
0
0