Icon Sport

Au courage, Provence Rugby évite le hold up briviste

Au courage, Provence Rugby évite le hold up briviste

Le 06/12/2018 à 22:38Mis à jour Le 06/12/2018 à 23:31

Au terme d'un long bras de fer, Provence Rugby a retrouvé la victoire à domicile face à Brive (22-20). Les promus aixois ont tremblé jusqu'à la fin mais ont tenu en défense pour finalement s'offrir l'un des cadors du championnat.

L'empoignade annoncée a tenu toutes ses promesses. Longtemps le score est resté de parité entre les deux formations avant que Provence Rugby ne sanctionne l'indiscipline corrèzienne (carton jaune pour Lagrange, 31e) d'un essai en force signé Edwards (36e). 16-6 à la mi-temps mais le CAB a encore réussi son réveil dans le deuxième acte avec un essai de Le Bourhis (49e). Mais alors que Massip avait redonné de l'air à son équipe grâce à deux pénalités (22-13), Waqaniburotu allait aplatir un deuxième essai corrèzien qui a provoqué une fin de match irrespirable mais au dénouement heureux pour les Aixois.

C'était un test grandeur nature pour Provence Rugby qui devait en plus se racheter de sa large défaite contre Massy à Maurice-David (16-38). Plus qu'au rendez-vous, les Aixois ont réalisé une prestation de haut-vol ce jeudi soir notamment en première période où ils ont malmené la conquête briviste et parfaitement géré leur supériorité numérique. A l'image de sa charnière de stratèges Darbo-Bezy, de sa paire de centre explosive Burotu-Narumasa et de son paquet d'avants très solide dans les zones d'ombre, les joueurs du trio Cudmore - Cibray - Pezery ont tenu face à l'ancien pensionnaire de Top 14. Notez que dans le lot, il y avait quatre anciens brivistes plutôt affamés (Burotu, Bezy, Luafutu et Zambelli). Mais malgré ça, le match a bien failli leur échapper après deux essais franchement discutables qui ont tenu le CAB à flot jusqu'au bout.

Pas vu, pas pris

Après un ballon échappé de Jandré Marais visiblement en-avant, le dribbling de Félix Le Bourhis se terminait en terre promise peu après le début du deuxième acte. Si cet essai a récompensé une grosse entame corrèzienne, il a clairement été entaché de cette faute de main. Tel un aveu d'impuissance, Mr Bouzac, l'arbitre de la rencontre, n'a pu que déplorer qu'il n'avait pas l'arbitrage vidéo à sa disposition face au questionnement du capitaine aixois. Cela arrive mais quand Loïck Jammes, le talonneur briviste, se fait stopper juste avant la ligne d'en-but et qu'au milieu d'un conglomérat de joueurs, Dominiko Waqaniburotu ramasse le ballon alors qu'il est consommé dans le ruck, aplatit et que l'arbitre d'en-but estime que l'essai est valable. On se dit que cet outil aiderait bien à y voir plus clair sur ce genre d'actions en Pro D2. Même si Brive aurait certainement marqué (et le méritait) grâce à un bon coaching et une deuxième période comme d'habitude à l'extérieur bien meilleure que la première, on ne peut pas nier que ces deux actions sont véritablement contestables et ont eu un gros impact sur le scénario de la partie.

Finalement, au bout du suspense, Provence Rugby a tenu de manière héroïque en défense face aux assauts brivistes (22-20) et a confirmé son bon déplacement bonifié la semaine dernière à Montauban. Encore en mode diesel, Brive a montré deux visages mais a aussi arraché un troisième bonus défensif consécutif loin de ses bases. Un petit point important qui devrait permettre au CAB de rester dans le top 6 à l'issue de cette 14ème journée même s'il faudra réussir à s'exporter pour y rester à la fin de la saison.

Contenus sponsorisés
0
0