Icon Sport

Pro D2 - Un jour, un club : Vannes, la folie bretonne

Un jour, un club : Vannes, la folie bretonne
Par Rugbyrama

Le 13/05/2018 à 17:11

Le Racing Club de Vannes a fait mieux que se maintenir. Portés par un public toujours au rendez-vous, les Bretons ont terminé à la dixième place du classement. Amplement mérité.

La statistique : 10

Dix comme dixième du classement de Pro D2 et dixième budget avec 5,71M€. Un classement logique quand on se penche sur la saison du club breton. En étant solides à domicile et quelques fois opportunistes à l’extérieur, les hommes de Jean-Noël Spitzer ont su se transcender pour grappiller le maximum de points et se maintenir en Pro D2.

Le petit plus : le public de la Rabine

Difficile à battre dans son antre de la Rabine, le RCV a pu compter sur le soutien massif du public breton. Sur les chiffres de la saison, le club vannetais possède la quatrième meilleure affluence de Pro D2 avec 7036 spectateurs présents au stade en moyenne. Loin devant Béziers, Mont-de-Marsan, Montauban ou encore Biarritz. Une performance de taille quand on connaît l’importance des matchs à domicile pour se maintenir en fin d’année.

Supporters Vannes

Supporters VannesIcon Sport

La performance : une fin de saison solide

En remportant ses quatre derniers matchs à domicile et en prenant des points à l’extérieur, les "Bleus et Blancs" ont largement assuré leur maintien. Les deux larges victoires face à Mont-de-Marsan et Colomiers sont à l’image de la saison vannetaise. Pleine d’audace. Sans oublier les deux points de bonus défensifs pris à Perpignan et Aurillac qui ont permis au RCV de gagner quelques places au classement.

Joeli Lutumailagi (Vannes) contre Colomiers

Joeli Lutumailagi (Vannes) contre ColomiersIcon Sport

La déception : un manque de réussite à l’extérieur

Avec seulement une victoire à l’extérieur pour quinze déplacements, le club breton a manqué de réussite pour aller chercher des points loin de leur base. Les coéquipiers de Manoa Vosawai ont ramené cinq bonus défensifs de leurs voyages et une victoire à Carcassonne. Seul petit point négatif qui aurait pu leur permettre de viser plus haut…

La révélation : Duplenne

En inscrivant douze réalisations, l’ailier de 23 ans se classe second au classement des meilleurs marqueurs de Pro D2. Juste derrière Kylan Hamdaoui et Adriu Delai. Une grosse performance qui a permis à son équipe d’aller chercher des points précieux. Notons aussi les neuf essais de son coéquipier Joeli Lutumailagi qui font vingt-et-une réalisations à eux deux.

Gwenael Duplenne (Vannes)

Gwenael Duplenne (Vannes)Icon Sport

Bilan global de la saison :

Sur la lancée de leur première saison positive, les Vannetais ont confirmé en finissant une place devant leur classement de l’année dernière. Un club qui grandit petit à petit et qui pourrait pointer le bout de son nez dans les huit premières places la saison prochaine. Malgré leur manque de réussite à l’extérieur, les Bretons se sont appuyés sur une base de jeu solide qui leur servira certainement pour le futur.

Par Paul Stanislas.

Contenus sponsorisés
0
0