Icon Sport

PRO D2 - Frédéric Michalak à Lyon, un recrutement pour quoi faire ?

Michalak à Lyon, un recrutement pour quoi faire ?

Le 03/05/2016 à 18:50Mis à jour Le 03/05/2016 à 18:53

PRO D2 - Assuré d’évoluer en Top 14 l’an prochain, Lyon a frappé un gros coup en attirant dans ses filets Frédéric Michalak. Mais à 33 ans passés, le demi polyvalent va-t-il peser sur le jeu de l’équipe rhodanienne ? Pas si sûr. Sa venue, elle va surtout permettre au LOU de prendre de l’envergure en termes d’image.

L’homme sandwich

La signature de Michalak est un énorme coup médiatique réussi par Lyon. Certes, ce n’est pas le premier. Nallet et Chabal l’ont précédé en 2012. Deux grands noms du rugby français. Et qui ont essayé de faire grandir le Lou. Pas simple tout de même. Depuis leur départ l’an passé, le soufflé est quelque peu retombé. Et ce malgré les résultats extraordinaires qui ont offert rapidement une remontée en Top 14.

Il faut bien cerner une chose : le Lou souffre cruellement d’un manque de poids au sein de l’agglomération lyonnaise. Il est quasiment impossible de rivaliser dans cette région avec le club de football de l’Olympique lyonnais. Michalak aura donc pour vocation d’être la tête d’affiche du Lou sur le plan médiatique. Chabal, durant son passage, avait énormément servi dans ce domaine pour assurer un maximum de promo. Il en sera de même pour le demi polyvalent. Il se dit déjà que ce sera lui le personnage central de la campagne d'abonnements pour la saison prochaine.

En dehors du terrain, Michalak sera donc un outil de communication. Et pas n’importe lequel. Son aura est exceptionnelle et le président Roubert l’a bien compris. Les affiches géantes à son effigie vont être légion dans les semaines à venir. Si le Lou veut s’imposer dans le paysage du rugby français, il doit y parvenir en se maintenant en Top 14 mais aussi en faisant grandir le club de par sa notoriété et son image.

Frédéric Michalak sera un gros outil de communication pour Lyon

Frédéric Michalak sera un gros outil de communication pour LyonIcon Sport

Un "politique", "toujours positif"

Michalak, ce n’est pas n’importe qui. C’est 3 Coupe du monde, 77 sélections en équipe de France et le record de points sous le maillot bleu (436). Ça vous pose un joueur. Et dans le vestiaire lyonnais, il aura forcément une place particulière. Pierre Mignoni s’est montré insistant afin que la venue de Michalak au Lou puisse se réaliser et le manager rhodanien a bien conscience du rôle que peut jouer le demi polyvalent.

"Je sens qu’il va nous apporter dans la vie de tous les jours", souligne Mignoni dans l’Equipe. Il encadrera nos jeunes joueurs. "Il sera toujours là dans le vestiaire car c’est un bon politique. Fred, il est toujours positif. C’est un mec bien", justifie l’ancien demi de mêlée international qui possède 8 sélections en commun avec Michalak. Un rôle de "papa" en quelque sorte. Qui devra fédérer autour de lui, pousser ses coéquipiers à le suivre lorsqu’il jouera ou à l’écouter quand il sera hors du terrain.

Frédéric Michalak jouera à Lyon l'an prochain

Frédéric Michalak jouera à Lyon l'an prochainIcon Sport

Une machine à trophées

Mignoni a déjà levé le voile : Michalak jouera une douzaine de matches dans la saison. Histoire de ménager son corps, souvent meurtri. Quoi qu'il en soit, l’ancien Toulonnais peut rendre bien des services. D’abord, il possède l'avantage d'évoluer aussi bien en 9 qu’en 10. Son expérience ne sera pas de trop au sein d’un club promu qui cherchera à enfin se maintenir au plus haut niveau de l’élite du rugby hexagonal.

N’oublions pas aussi que Michalak, c’est un buteur régulier. En Top 14, il est indispensable de posséder un canonnier à au moins 75% de réussite, voire 80%. Son jeu au pied d’occupation s’avère aussi intéressant. Et puis, il est toujours capable de coups de génie en attaque. Bref, s’il est en possession de ses moyens, Michalak sera utile au Lou. "J’ai envie de donner mon maximum avant de terminer ma carrière", a-t-il martelé. N’oublions pas au passage que Michalak, c’est 13 trophées majeurs. Partout où il est passé, il a gagné...

La pénalité de la gagne de Frédéric Michalak (Toulon) face au Racing 92 - 26 mars 2016

La pénalité de la gagne de Frédéric Michalak (Toulon) face au Racing 92 - 26 mars 2016Icon Sport

Contenus sponsorisés