Midi Olympique

La journée en questions

La journée en questions
Par Rugbyrama

Le 21/03/2008 à 16:20Mis à jour

Agen peut-il faire un coup à Béziers pour rester dans la course aux play-offs? Narbonne aura-t-il digéré sa crise de la semaine avant d'aller à Grenoble? Et Blagnac va-t-il poursuivre sur sa bonne série à domicile devant La Rochelle. La 20e journée en que

1. AGEN, LES DERNIERS ESPOIRS?

Récemment accroché à Limoges et battu à Blagnac, Agen a laissé passer des occasions en or de s'installer confortablement en position de demi-finaliste. Sixième, la plus mauvaise place, le SUA doit donc se racheter lors de son déplacement à Béziers. Problème, les Héraultais, invaincus à domicile, sont toujours en pleine bourre et n'ont perdu que deux fois depuis début décembre (14 rencontres). "Nous savons que Béziers a la baraka et que Béziers joue bien, ce qui n'est pas notre cas, avoue Henry Broncan, l'entraîneur agenais. Béziers a des certitudes alors que nous n'y sommes pas" . Une victoire agenaise au Stade de la Méditerranée aurait donc clairement valeur d'exploit. Elle est tout cas presque indispensable avant de recevoir Mont-de-Marsan, solide dauphin, et d'aller à Charles-Mathon, la forteresse imprenable d'Oyonnax. En cas de revers, le SUA serait largué dans la course aux demi-finales. Surtout si le Racing-Métro et La Rochelle ne lâchent pas de points en route...

2. DANS QUEL ETAT EST NARBONNE?

3. BLAGNAC VA-T-IL ACCROCHER LA ROCHELLE?

On croit à nouveau au maintien du côté de Blagnac. Après 13 matchs sans victoire, le club de la banlieue toulousaine a redressé la barre avec trois succès à domicile (Tarbes, Agen et Limoges) et un nul à Narbonne. Revenu à cinq points de Tarbes, premier non-relégable, les Blagnacais ont donc toutes les raisons d'être confiants avant la réception de La Rochelle. "La première victoire contre Tarbes a créé un déclic. Elle nous a permis de franchir un cap", explique Thierry Mentières. Les promus entendent bien profiter de l'actuelle petite forme des Rochelais, qui bien que cinquièmes, enchaînent les matchs sans répit. Cela s'en ressent d'ailleurs dans leurs récentes performances (9-3 devant Bordeaux). A Blagnac de saisir l'occasion.

4. LE RACING, NOUVELLE VICTIME DE CHARLES-MATHON?

Quel club peut se vanter d'avoir fait chuter, lors de ces trois derniers matchs, La Rochelle, Toulon et Béziers? Oyonnax bien sûr ! Le Racing-Métro ne fait donc pas plus peur à que ça à l'USO qui visera une 26e rencontre sans défaite à Charles-Mathon. Malgré cela, Christophe Urios, l'entraîneur d'Oyonnax, s'attend à une rencontre difficile où il faudra être présent dans le combat. "Le Racing-Métro est certainement la plus compacte, la plus physique et la plus lourde du Pro D2. Ce match sera plus proche de celui contre Béziers que celui devant Toulon". L'entraîneur de L'USO a raison de se méfier car les Parisiens présentent un bilan équilibré à l'extérieur avec quatre victoires et quatre défaites et surtout la meilleure défense hors de ses bases (120 points en 9 matchs). Le Racing-Métro récupère également à l'occasion de ce match, le deuxième ligne David Auradou et le pilier international italien Andrea Lo Cicero. Des renforts de poids.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés