Icon Sport

Découvrez les nommés pour l'oscar du meilleur joueur français : Sébastien Bézy (4/25)

Découvrez les nommés pour l'oscar du meilleur joueur français : Sébastien Bézy (4/25)
Par Midi Olympique

Le 24/10/2021 à 11:05Mis à jour Le 24/10/2021 à 11:16

OSCARS MIDOL - Le lundi 15 novembre se tiendra la 68e cérémonie des Oscars du Rugby organisée par Midi Olympique. Pour l'Oscar d'or, c'est au public de faire son choix ! Chaque jour, découvrez les nommés pour élire les meilleurs joueurs français. Ce dimanche, on s'arrête à Clermont avec Sébastien Bézy.

On ne pouvait qu'imaginer la déception des supporters clermontois au moment de voir Sébastien Bézy sortir boitillant, le samedi 16 octobre dernier, contre Montpellier. Résultat : entorse du ligament latéral interne du genou droit. Huit semaines d'absence. Avant cela, le demi de mêlée avait enchaîné les rencontres en tant que titulaire (six titularisations en sept matchs).

Précieux par sa finesse technique, ses prises d'initiatives et sa capacité d'accélération, Bézy figure, aujourd'hui encore, parmi les meilleurs numéros 9 de l'Hexagone, et ce malgré les éclosions de Maxime Lucu ou de Nolann Le Garrec. Au mois de décembre 2020, il avait ainsi fait son grand retour en équipe de France, entrant en jeu lors de la finale de l'Autumn Nations Cup, après avoir passé près de quatre ans sans porter le maillot bleu.

Sébastien Bézy, demi de mêlée de l'ASM Clermont.

Sébastien Bézy, demi de mêlée de l'ASM Clermont.Icon Sport

En club, il était parti loin de son Stade toulousain formateur à l'été 2020. Mais après avoir dû composer avec l'extraterrestre Antoine Dupont en Haute-Garonne, le polyvalent joueur de la charnière doit depuis faire face à la concurrence de l'increvable Morgan Parra du côté de Clermont. Cela ne l'a pas empêché de jouer 25 matchs sous le maillot auvergnat la saison passée, inscrivant au passage six essais.

La présence du très vif Sébastien Bézy dans cette sélection des meilleurs joueurs français n'a donc rien d'étonnant. Joueur devenu petit à petit incontournable en Top 14, depuis ses débuts précoces en octobre 2012 (au Stade de France s'il vous plaît), l'ancien Toulousain s'est forgé une réputation de meneur d'hommes, également capable de profiter des moindres espaces au ras des rucks. Son retour de blessure, prévu pour la fin d'année 2021, permettra sans aucun doute à Jono Gibbes de compter sur deux numéros 9 de très haut niveau.

Contenus sponsorisés