Icon Sport

International - Anscombe : le Kiwi devenu Gallois

Anscombe : le Kiwi devenu Gallois
Par Jérôme Prevot via Midi Olympique

Le 31/01/2019 à 09:16Mis à jour Le 31/01/2019 à 09:26

INTERNATIONAL - Depuis 2015, Warren Gatland ne peut plus se passer de ce talent venu de l’hemisphère sud. Gareth Anscombe a cotoyé Beauden Barrett dans les sélections de jeunes néo-zélandaises. Il lui était même préféré à l'ouverture.

C’est de bonne guerre, ces jours derniers, Gareth Anscombe était en train de faire la musique à son équipe des Cardiff Blues pour l’après-Mondial. "Je reste, je ne reste pas. J’aime le maillot mais j’ai des envies d’ailleurs." On suppose que dans les coulisses, son agent est à la manœuvre pour faire monter les enchères et même agiter le spectre des contacts anglais ou français. Mais son entraîneur, John Mulvihill s’est montré confiant. A priori, la règle de la non-sélection des exilés qui ont moins de 60 capes devrait le pousser à rester à Cardiff ou éventuellement à Swansea chez les Ospreys, au moins au pays en tout cas.

En fait, "au pays", façon de parler car, au rayon des exilés sudistes, il est une tête de gondole. Gareth Anscombe a vécu en Nouvelle-Zélande jusqu’en 2014. Il a même été sacré champion du monde des moins de 20 ans sous le maillot noir en 2011. Il formait la charnière avec TJ Perenara alors que Beauden Barrett était à l’arrière.

Trois ans après, il avait compris qu’il aurait dû mal à trouver sa place chez les All Blacks. Il s’est soudain souvenu que sa maman était née à Cardiff et il a mis le cap sur cette ville pour enfiler le maillot des Blues du nord (après avoir porté celui des Blues d’Auckland et des Chiefs). Avec un tel CV, Warren Gatland l’a vite inscrit sur ses tablettes, il lui a fait jouer les roues de secours durant le Mondial 2015, en l’appelant en cours de compétition pour le faire débuter à l’arrière contre l’Australie et l’Afrique du Sud.

Super Rugby - Gareth Anscombe et Tanerau Latimer (Chiefs) contre les Stormers

Super Rugby - Gareth Anscombe et Tanerau Latimer (Chiefs) contre les StormersIcon Sport

Depuis, il ne peut plus s’en passer. Anscombe a été systématiquement appelé, à l’ouverture ou à l’arrière, une alternance finalement assez rare au niveau international (McKenzie ? Beale ?). L’an dernier à Twickenham, il était passé du 15 au 10 à la mi-temps et il avait totalement changé la physionomie de la rencontre, au point de faire trembler l’Angleterre.

Volée de bois vert sur les réseaux sociaux

En tout cas, pour les puristes Gareth Anscombe est un régal. Il n’a rien d’un attaquant casse-brique, il est virevoltant toujours, étincelant parfois. On le sent capable de mettre de la vitesse quand il faut, ce ne sont pas les Lyonnais qui nous contrediront. En Coupe d’Europe, il a notamment marqué un essai en solo sur une relance de 50 mètres à Gerland. Avec son physique de pop star tout droit sorti d’un boys band, il a tout pour devenir une vraie vedette. Même si ses débuts furent difficiles, son désir d’être sélectionné avec le pays de Galles provoqua quelques volées de bois verts sur les réseaux sociaux. Certains internautes pensant qu’il n’avait pas la légitimité pour ça.

Il ne cache pas qu’il en fut très choqué. Il employa même le mot "crucifié". Il se retrouva au centre de diverses polémiques dont la principauté a le secret quand elle parle de rugby. Vu de France, on trouve ça bizarre car on imagine qu’un petit pays comme le Pays de Galles devrait être content de récupérer un talent aussi éclatant.

" le plus important, c’était de gagner le respect de mes coéquipiers et de mes entraîneurs"

Sauf que les Gallois depuis dix à quinze ans forment assez de talents locaux pour se permettre de faire un peu la fine bouche. "Pour certaines, raison, mon nom a provoqué les pires réactions chez certains. Ma compagne voulait que je réagisse, mais elle a compris qu’il valait mieux laisser dire. Moi j’ai compris que le plus important, c’était de gagner le respect de mes coéquipiers et de mes entraîneurs."

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0