Icon Sport

La Nouvelle-Zélande en quête de rachat

La Nouvelle-Zélande en quête de rachat
Par Rugbyrama

Le 05/08/2022 à 15:54Mis à jour Le 05/08/2022 à 16:02

RUGBY CHAMPIONSHIP - Mis au tapis par les Irlandais en juillet, les Néo-Zélandais sont plus que jamais sous pression. Les hommes de Ian Foster doivent profiter du Rugby Championship pour retrouver enfin leur statut, après avoir chuté au quatrième rang mondial.

La dynamique

Au pays du long nuage blanc, un mythe est en péril. Si souvent indétrônables, les All Blacks sortent d'une série de tests à oublier. Avec deux défaites historiques à domicile face aux Irlandais en juillet, ils ont laissé échapper leur tournée. Pire encore : les partenaires de Sam Cane ont perdu leur aura légendaire, déjà endommagée par leurs revers en Irlande et en France à l'automne 2021. Malgré ses joueurs expérimentés comme Codie Taylor, Sam Whitelock ou Brodie Retallick, la Nouvelle-Zélande manque parfois d'efficacité dans les zones de marque et souffre de lacunes inhabituelles en défense. Contre le XV du Trèfle, les joueurs à la fougère argentée ont encaissé neuf essais en trois matchs. Exception faite de leur victoire inaugurale 42 à 19, ils ont éprouvé des difficultés à revenir dans les moments décisifs durant les rencontres suivantes. Vainqueur des deux dernières éditions du Rugby Championship, les triples champions du monde sont aujourd'hui en pleine crise. Si l'entraîneur Ian Foster n'a pas été démis de ses fonctions, les mauvais résultats ont provoqué le limogeage des coaches adjoints John Plumtree et Brad Mooar, ainsi que l'arrivée de Jason Ryan dans le staff. A un an de la Coupe du monde 2023, les All Blacks vont démarrer leur Rugby Championship 2022 sans certitude par une double confrontation face aux Sud-Africains, grands favoris.

Le joueur à suivre : Will Jordan

Parmi les nombreux détonateurs de l'attaque néo-zélandaise, Will Jordan est probablement l'un des meilleurs finisseurs. L'ailier des Crusaders a inscrit dix essais en Super Rugby Pacific la saison passée. Sous la tunique des All Blacks, il a franchi la ligne d'essai à dix-neuf reprises en seize sélections et a inscrit sept essais lors de l'exercice 2021-2022. Sa rapidité fait de lui un poison permanent pour les défenses adverses, au sein d'une ligne de trois-quarts où la vitesse est reine.

Difficile à rattraper une fois lancé à pleine allure, le joueur âgé de 24 ans est un atout offensif essentiel. Aux côtés d'autres trois-quarts comme Rieko Ioane ou les frères Jordie et Beauden Barrett, l'ailier au profil longiligne (1,88m ; 90kg) est sans cesse au soutien de ses coéquipiers pour conclure les actions et il ne lui faut parfois que très peu d'espace pour prendre le large. Son essai de 60 mètres face à l'Irlande en juillet en est la preuve. Elu révélation de l'année 2021 par World Rugby, Will Jordan est dans les meilleures dispositions pour sauver le navire néo-zélandais dans une période compliquée.

Will Jordan - Nouvelle-Zélande

Will Jordan - Nouvelle-ZélandeIcon Sport

L'équipe

Si un avis de tempête souffle sur le rugby néo-zélandais, le coach Ian Foster a fait le choix de maintenir ses cadres. Sam Cane conserve ainsi son brassard de capitaine. A la charnière, Aaron Smith et Beauden Barrett sont toujours présents et seront même titulaires en ouverture du Rugby Championship ce samedi 6 août. Quelques retours notables sont à souligner. L'ailier Caleb Clarke, qui n'a plus disputé un seul match avec les hommes en noir depuis 2020 réintègre le groupe. Le troisième ligne Shannon Frizell, accusé d'agressions dans une boîte de nuit de Dunedin en 2021, rejoint également l'effectif.

Le groupe : Beauden Barrett, Jordie Barrett, Scott Barrett, George Bower, Sam Cane, Caleb Clarke, Finlay Christie, Dane Coles, Ethan de Groot, Leicester Fainga'anuku, Folau Fakatava, Shannon Frizell, Jack Goodhue, David Havili, Akira Ioane, Rieko Ioane, Will Jordan, Nepo Laulala, Richie Mo'unga, Dalton Papalii, Stephen Perofeta, Sevu Reece, Brodie Retallick, Aidan Ross, Ardie Savea, Aaron Smith, Hoskins Sotutu, Angus Ta'avao, Codie Taylor, Samisoni Taukei'aho, Patrick Tuipulotu, Quinn Tupaea, Roger Tuivasa-Sheck, Ofa Tu'ungafasi, Tupou Vaa'i, Sam Whitelock.

Pronostic : deuxième

Habitué à être l'épouvantail de la compétition par le passé, la Nouvelle-Zélande, quatrième nation mondiale, fait cette fois-ci le dos rond avant le Rugby Championship. Les All Blacks savent qu'ils joueront gros au cours des deux prochains mois et les pronostics ne sont plus en leur faveur. "Nous comprenons que les supporters ne soient pas satisfaits, mais nous avons un plan pour jouer contre l'Afrique du Sud, un rugby dont les Néo-Zélandais seront fiers", a assuré Foster auprès de l'AFP, au sortir de la débâcle contre l'Irlande. De fait, les deux premiers matchs contre les Springboks donneront vite le ton. En cas de réussite, les hommes en noir sortiront enfin la tête de l'eau, avant de défier l'Australie et l'Argentine, moins redoutables sur le papier. Mais en cas de défaite, la crise se prolongera et l'avenir de Foster à la tête des Blacks pourrait en subir les conséquences.

par Rayane BEYLY

Quel est votre pronostic pour la Nouvelle-Zélande ?

Sondage
2146 vote(s)
Première
Deuxième
Troisième
Quatrième
Contenus sponsorisés