Midi Olympique

Rouen "sera plus costaud"

Rouen "sera plus costaud"
Par Rugbyrama

Le 27/05/2018 à 15:49Mis à jour Le 27/05/2018 à 15:54

L’abattement a été de courte durée. Les Normands ont mesuré le parcours accompli et se sont tournés immédiatement vers le futur.

Jonathan Giraud est poissard. Les deux dernières années, il a perdu en phases finales avec Bourg-en-Bresse. Passé durant l’été à Rouen, le tonitruant troisième ligne vient de voir la montée lui filer sous le nez en s’inclinant contre Bourg-en-Bresse : "C’est dur ! ça fait trois ans de suite que je dis que je suis déçu !", Mais « Battling Joe » a tôt fait de relativiser en remontant le cours de cette saison remarquable tracée par les Normands : "Nous étions promus. Nous ne savions pas trop où on allait ! En décembre, nous étions neuvièmes et puis nous nous sommes offert une remontada. Peut-être que nous avons trop été sur cette pente montante et on a perdu l’agressivité qui nous a manqué contre Bourg ! Mais cette finale peut nous faire grandir. L’objectif reste de monter en deux ans !"

Un recrutement solide

L’entraîneur rouennais Richard Hill trouvait du positif dans la prestation des siens après la pause : "En première période, nous avons commis beaucoup de fautes. Il n’y avait pas grand-chose à garder. Ensuite, ce fut mieux, face à une très bonne équipe. nous avons gagné la petite bataille des essais (5 à 4). Nous avions la meilleure attaque mais Bourg a été plus précis !" Le technicien anglais n’était pas abattu : "Nous ne pouvons pas être déçus. Nous avons accompli un exploit en arrivant en finale. Nous devons être fiers. Nous marquons en fin de match, cela prouve que les gars n’ont rien lâché comme d’habitude." Richard Hill préférait se projeter dans la prochaine saison : "Nous avons déjà recruté treize nouveaux, dont beaucoup des meilleurs joueurs de Fédérale 1 ou la charnière de Mont-de-Marsan ! Nous serons encore plus costaud ; nous aurons un meilleur groupe."

Dans la nuit bressane, le président du RNR était sur une longueur d’onde similaire. Jean-Louis Louvel lâchait : "Cette défaite n’est sûrement pas un coup d’arrêt ! On a fait honneur à nos couleurs. Nous n’avons pas pris une raclée contre Bourg qui mérite sa montée et pour qui j’ai beaucoup de respect car le club joue le jeu !" Le dirigeant laissait percer une simple pointe de regret : "Je suis déçu pour les joueurs qui vont s’en aller ou prendre leur retraite. Pour le reste, je félicite tout le monde !" Et lui aussi est prêt à remettre son ouvrage sur le métier après une saison réussi dans la Fédérale 1 d’accession que le club découvrait après son titre en Jean-Prat obtenu il y a juste un an : "Nous avons réveillé la flamme du rugby en Normandie, nous sommes soutenus par beaucoup d’entrepreneurs. Nous allons essayer de tenir l’objectif de la montée en Pro D2 en deux ans. Ce serait bien pour la Normandie !"

Ph. S.

Contenus sponsorisés
0
0