Other Agency

Le Portugal accroche le nul : revivez le live entre les États-Unis et le Portugal

Le Portugal accroche le nul : revivez le live entre les États-Unis et le Portugal

Le 18/11/2022 à 16:18Mis à jour Le 18/11/2022 à 18:49

COUPE DU MONDE 2023 - Ce vendredi marquait la troisième et dernière journée du tournoi de qualification final. En guise de finale, les États-Unis et le Portugal s'affrontaient pour une première place synonyme de ticket pour la Coupe du monde 2023. Et c'est la dernière place pour le rendez-vous en France. Revivez la rencontre.

La raison pour laquelle le Portugal a voulu accrocher le match nul, c'est parce qu'à la différence de points, ils sont devant les États-Unis. Les hommes de Patrice Lagisquet seront dans la poule du pays de Galles, l'Australie, les Fidji et la Géorgie.

C'EST TERMINE, LE PORTUGAL ASSURE LE NUL ET SE QUALIFIE POUR LE MONDIAL !

80+2e : MARQUES PASSE LA PENALITE !!! États-Unis 16-16 Portugal

80+1e : Le poteau pour le drop de Portela !!! Ce qui se passe est fou à Dubaï. Après de longs temps de jeu, les Portugais profitent d'un avantage pour tenter le drop. Portela s'y colle, à près de 40 mètres. Mais il trouve le poteau gauche.

79e : C'était juste, mais la touche portugaise trouve preneur. Dernière cartouche pour les Portugais, dans le camp adverse.

78e : Et les Portugais retrouvent leur rugby ! Le lancer est bien capté par José Madeira. Derrière, un mouvement de première main est assuré, jusqu'à Raffaele Storti, qui joue au pied à suivre.

78e : Pénalité pour le Portugal ! Os Lobos tiennent leur dernière chance de voir la France l'an prochain.

77e : Le chrono s'arrête à nouveau avant de jouer cette mêlée américaine à cinq mètres de l'en-but portugais.

75e : La bataille psychologique a complètement tourné en faveur des partenaires de MacGinty. Le demi d'ouverture trouve une bonne touche à quelques mètres à peine de l'en-but portugais.

73e : Coup de théâtre ! L'arbitre M. Williams décide de revenir sur un en-avant préalable ! De plus, sur l'introduction de Ruben de Haas, le pack des Eagles obtient une pénalité. Est-ce le tournant du match ?

71e : Quelle belle réaction des Portugais. Premièrement, une touche volée à l'alignement adverse. Ensuite, le Palois Vincent Pinto joue au pied dans le couloir gauche. il poursuit son effort et met la pression sur l'arrière garde américaine contrainte de ramener le ballon dans leur en-but.

69e : On sent les Portugais désorganisés par rapport au début de match. Fautes de main, mauvaise occupation, touche directe...

67e : Après une longue bataille à distance, les Américains concèdent un en-avant par le biais de Christian Dyer.

64e : Le pack américain entre trop tôt en mêlée. Un coup franc est donné pour Samuel Marques, qui la joue intelligemment en la laissant en jeu dans les 22 mètres adverses. L'arrière Mitch Wilson trouve une petite touche.

63e : Les Portugais ont-ils abdiqué ? En tout cas, ce sont les Américains qui continuent d'investir le camp adverse.

60e : C'est transformé rapidement par AJ MacGinty tout proche des poteaux. États-Unis 16-13 Portugal

60e : ESSAI POUR LES AMERICAINS ! Le talonneur Pifeleti concrétise un temps fort des Eagles en jouant derrière Lasike. Double peine pour Os Lobos puisque Francisco Fernandes écope d'un carton jaune en raison d'une succession de fautes en défense.

57e : Une bonne séquence des Américains ! Après une touche volée par Benjamin Bonasso, ils réussissent à mettre les voiles. Un premier mouvement est assuré vers la gauche et donne sur un temps fort dans les 22 mètres portugais.

55e : Les deux équipes, qui ne parviennent pas à maîtriser la possession, s'adonnent à une guerre de l'occupation.

53e : Un plaquage sans ballon de Pifeleti est sanctionné assez sévèrement par M. Williams. Mais Samuel Marques ne trouve pas les perches. L'écart est toujours de 4 points.

52e : Le rythme est clairement tombé d'un cran dans ce deuxième acte. Les États-Unis, qui dominaient les débats avant la pause, ont encore plus d'imprécisions dans leur jeu. Et ce n'est pas dans l'intérêt du Portugal de perdre leur maîtrise.

48e : Marques varie son jeu et tape par-dessus après un regroupement. M. Williams voit Cory Daniel plonger au sol. Et l'ancien Palois Samuel Marques trouve la cible. États-Unis 9-13 Portugal

47e : L'avantage ne profite pas, on revient à cette pénalité sur la mêlée. Samuel Marques passe sa pénalité trop à droite.

45e : Quelle mêlée des Portugais ! Les trois-quarts, portés par leur capitaine Tomas Appleton au centre, peuvent exploiter ce très bon ballon.

43e : Dans leur camp, les Portugais récupèrent un ballon chaud après un maul intéressant des USA. Storti décide de faire un numéro devant ses 22 mètres. De quoi ramener le Portugal dans le camp adverse.

42e : Après de nombreux temps de jeu, Os Lobos perdent le ballon après un écran.

41e : Et c'est reparti au Sevens Stadium de Dubaï ! Le coup d'envoi est donné par Samuel Marques.

L'occasion de profiter de ce superbe essai biterrois, le seul de la rencontre pour l'instant.

C'est la mi-temps à Dubaï. Le Portugal, grâce à un réalisme hors-norme, mène d'un petit point. Les Américains ont pourtant largement dominé ce premier acte.

40e : AJ MacGinty, à 40 mètres face aux perches, règle la mire ! États-Unis 9-10 Portugal

39e : Bon contest au sol de la part de Cerqueira. Mais Diogo Ferreira ne s'était pas dégagé du regroupement comme il fallait. Le droitier est pénalisé.

37e : Et la pénalité passe ! Samuel Marques trouve la cible depuis le côté droit à près de 40 mètres. États-Unis 6-10 Portugal

36e : Cette fois, c'est le pack de Patrice Lagisquet qui est récompensé d'une pénalité.

35e : Instabilité en mêlée. Les Portugais ne se pressent pas pour jouer le ballon.

32e : Quel timing de Thibault De Freitas ! Il gratte un ballon à quelques mètres de l'en-but portugais. Dans la foulée, Os Lobos se dégagent, réalisent un bon ballon porté et reviennent - enfin - dans le camp des USA.

31e : En-avant sur ses 22 mètres de Guedes suite à un ballon haut ! Après ce nouveau fait de jeu, les Américains ne vont pas stopper leur stratégie d'occupation...

30e : AJ MacGinty, à 40 mètres en face des poteaux, rate sa pénalité. Le score laisse le même.

29e : Après une réception aérienne, Raffaele Storti est chassé par les Américains, Augspurger en tête. Le Biterrois ne relâche pas le ballon au sol.

28e : Os Lobos choisissent ce moment pour faire tourner le chrono. Il fait encore chaud à Dubaï (20h heure locale) avec 28° et 65% d'humidité.

27e : Encore une imprécision dans les zones de marque de la part des États-Unis... Le surpuissant Paul Lasike est trouvé pour faire des dégâts dans l'axe du terrain. Mais la transmission est en-avant.

26e : Nouvelle pénalité sifflée par le Néo-Zélandais M. Williams à l'encontre de Fernandes en mêlée. Les Américains se dégagent.

25e : Cependant, c'est le côté fermé qui est choisi cette fois. Et Mike Tadjer ne transmet pas la balle correctement à Samuel Marques qui fait en-avant.

24e : Ce même MacGinty dévisse quelque peu son coup de pied d'occupation. Le Portugal a une nouvelle touche dans la même zone que celle qui a amené à l'essai...

22e : Le buteur des USA AJ MacGinty passe la courte pénalité. États-Unis 6-7 Portugal

21e : José Lima écope d'un carton jaune après une succession de fautes sur un temps fort américain.

20e : En difficulté dans le domaine en ce début de match, le Biterrois Francisco Fernandes est sanctionné pour une poussée en travers en mêlée fermée.

18e : Avant le premier "quart-temps" disputé, 74% d'occupation pour les États-Unis.

18e : Après avoir tenté de renverser le jeu, l'ouvreur de Bristol AJ MacGinty tape une chandelle que Marta ne parvient pas du tout à maîtriser. C'est le troisième en-avant portugais.

16e : Avant de jouer une autre mêlée faisant suite à un ballon tombé par les Portugais, un chiffre parlant à propos du pack américain : la mêlée des Eagles n'a jamais perdu son introduction dans ce tournoi.

14e : La première mêlée est chahutée, et donc rejouée. Le ballon est dégagé par Portela mais un geste d'antijeu est sanctionné côté américain.

12e : Les Eagles tentent de renverser la vapeur en mettant la pression sur le camp adverse. La première touche est bien négociée, un point de fixation est utilisé notamment avec Lasike. Mais un en-avant sur la seconde touche vient gâcher ce moment fort.

10e : Le Carcassonnais Samuel Marques passe la transformation légèrement en coin. États-Unis 3-7 Portugal

9e : ESSAI DU PORTUGAL !!! A la suite de la touche bien négociée sur la ligne des 22 mètres, le Portugal va toucher le couloir opposé. Guedes donne à Storti qui croise sa course et finit dans l'en-but.

8e : Court dégagement du demi de mêlée de Haas qui ne se dégage pas de la pression.

7e : C'est capté par le Grenoblois José Madeira. Dans la foulée, un mouvement est initié mais la défense américaine monte très fort. Samuel Marques use du pied pour mettre la pression sur les USA, désormais à cinq mètres de leur en-but.

6e : Touche portugaise à venir dans les 22 mètres américains.

6e : Un arbitrage vidéo est en cours suite à un plaquage légèrement en retard mais surtout de haut vers le bas. L'ailier Nate Augspurger est sanctionné d'un carton jaune pour ce geste envers l'ouvreur Portela.

5e : Quel rush de Guedes ! Comme lui seul sait le faire, il trouve la faille dans la défense américaine suite à un ballon aérien. Il slalome, bat plusieurs défenseurs, et fait remonter toute son équipe. Le jeu est arrêté après un hors-jeu des Eagles.

3e : Pénalité réussie pour AJ MacGinty. États-Unis 3-0 Portugal

1e : En-avant sur le coup d'envoi de la part de Steevy Cerqueira. Dans la foulée, les Eagles enchaînent les temps de jeu. Suffisant pour mettre Os Lobos à la faute.

1e : Et c'est parti à Dubaï !

Un rappel des compositions d'équipe

  • Le XV de départ des États-Unis : 15. Wilson ; 14. Dyer, 13. Campbell, 12. Lasike, 11. Augspurger ; 10. MacGinty (cap.), 9. De Haas ; 7. Daniel, 8. Fa'anana-Schultz, 6. Helu ; 5. Dolan, 4. Peterson ; 3. Mullen, 2. Pifeleti, 1. Ainu'u.

Remplaçants : 16. Sosene-Feagai, 17. Iscaro, 18. Sylvia, 19. Bonasso, 20. Tonga'uiha, 21. Mattina, 22. Carty, 23. Lopeti.

  • Le XV de départ du Portugal : 15. Guedes ; 14. Storti, 13. Lima, 12. Appleton (cap.), 11. Marta ; 10. Portela, 9. Marques ; 7. Simoes, 8. de Freitas, 6. Granate ; 5. Madeira, 4. Cerqueira ; 3. Ferreira, 2. Tadjer, 1. Fernandes.

Remplaçants : 16. Costa, 17. Campergue, 18. Prim, 19. Rebelo de Andrade, 20. Martins, 21. Lucas, 22. Pinto, 23. Bento.

Quant aux Eagles, c'est le dernier essai d'un long parcours sinueux. En effet, la sélection dirigée par Gary Gold a échoué deux fois à se qualifier pour le Mondial. Une première fois contre l'Uruguay, en septembre 2021, et une seconde contre le Chili, cet été, à la suite de quoi ils ont décidé de partir en stage en Afrique du Sud pour se ressouder.

Lors de ce tournoi, les hommes de Patrice Lagisquet ont impressionné par la qualité de leur jeu au large.

A contrario, Os Lobos n'ont participé qu'à la Coupe du monde de 2007.

Les Américains, annoncés favoris de ce tournoi, n'ont raté qu'une seule édition du Mondial, celui de 1995.

Les adversaires sont les États-Unis et le Portugal. En battant aisément Hong Kong et le Kenya, les deux nations vont se disputer le droit de jouer le Mondial.

Dans quelques minutes, le dernier match de ce tournoi de qualification final. En jeu, la dernière place pour la Coupe du monde 2023 en France.

Bonjour à tous et bienvenue sur Rugbyrama !

Contenus sponsorisés