Icon Sport

Un "comité des litiges" va examiner les différends découlant de Belgique-Espagne

Un "comité des litiges" va examiner les différends découlant de Belgique-Espagne
Par AFP

Le 06/04/2018 à 11:32Mis à jour Le 06/04/2018 à 12:04

World Rugby, la Fédération internationale, a annoncé jeudi qu'elle allait former un "comité des litiges indépendant pour examiner les différends" nés de Belgique-Espagne qui ont eu un impact sur l'ensemble du processus de qualification pour la Coupe du Monde 2019 dans la Zone Europe.

Le point de départ est la réclamation déposée par la Fédération espagnole de rugby (FER) pour contester "l'arbitrage partial" du Roumain Vlad Iordachescu lors de la défaite de l'Espagne en Belgique le 18 mars (10-18), laquelle a entraîné la qualification de la Roumanie pour le Mondial 2019 au Japon aux dépens des "Leones". La FER avait, avant cette rencontre, demandé en vain un changement d'arbitre auprès de Rugby Europe, organisatrice de la rencontre et dont le président est le Roumain Octavian Morariu.

"Après avoir examiné toutes les informations disponibles, le Comité exécutif de World Rugby ainsi que le Board de la société Rugby World Cup ont estimé qu'il serait dans l'intérêt du rugby de faire rejouer ce match" indique le communiqué de World Rugby, qui jusqu'ici s'était refusé à tout commentaire. Mais depuis cette décision de faire rejouer la rencontre, a été soulevée la question de l'éligibilité de plusieurs joueurs qui ont participé à l'ensemble de ce Tournoi des 6 Nations B, dont le premier est qualifié pour le Mondial (derrière la Géorgie, qui a déjà son billet). Il met aux prises, outre la Géorgie, la Belgique, l'Allemagne, l'Espagne, la Roumanie et la Russie.

Le temps presse

Ainsi, la Russie (classée troisième derrière la Roumanie et l'Espagne) a déposé le 29 mars une réclamation pour contester la qualification du Roumain d'origine tongienne Fakaosilea, qui serait inéligible pour avoir été auparavant international à VII avec les Tonga. Ont été ensuite soulevés, même si aucune réclamation officielle n'a été déposée, les cas de joueurs espagnols et d'un Belge qui seraient également inéligibles.

"Compte tendu du fait que ces informations concernent une violation potentielle des règlements de World Rugby et compte tenu de la complexité et de l'interconnectivité de ces questions, un examen complet et indépendant est justifié" estime World Rugby, qui souhaite "parvenir à une résolution le plus tôt possible".

Si sa défaite devait être confirmée, l'Espagne disputerait le premier de ses deux tours de barrages qualificatifs contre le Portugal "autour de mi-mai", selon Rugby Europe. Le vainqueur affrontera ensuite les Samoa. En l'état actuel des choses, la Roumanie doit elle jouer le match d'ouverture face au Japon en septembre 2019. Par ailleurs, "une commission disciplinaire indépendante séparée a été nommée par Rugby Europe pour examiner la conduite des joueurs" espagnols après la rencontre face à la Belgique, lesquels avaient pris à partie l'arbitre roumain, obligé de regagner les vestiaires sous escorte.

Contenus sponsorisés
0
0