Icon Sport

Saint-André: "Ils vont dans leurs limites au niveau physique dans un état d’esprit exceptionnel"

Saint-André: "Ils vont dans leurs limites au niveau physique dans un état d’esprit exceptionnel"

Le 16/07/2015 à 17:20Mis à jour Le 16/07/2015 à 17:34

C’est ce mercredi que le XV de France a pris ses quartiers à Tignes, pour un stage de onze jours en altitude qui s’inscrit dans la continuité de celui de Marcoussis. Mais Philippe Saint-André attendait ce moment. Le sélectionneur estime que, dès à présent, son groupe entre dans une logique de préparation de club.

Peut-on qualifier ce stage comme le point d’orgue de la préparation physique?

Philippe SAINT-ANDRE: Oui, c’est une étape très importante pour nous. Il y a du travail en altitude. On reste onze jours à Tignes, à 2 200 mètres et on montera surement à 3 200 mètres. Au niveau de la préparation physique et de la caisse, c’est un travail qui est important dans la préparation de cette Coupe du monde. On est entré dans une logique d’organisation de club. On est le "Club France" avec des objectifs, de la préparation et des temps de récupération car on a les joueurs 24/24 heures.

Ce stage est également important pour la cohésion du groupe...

P.S-A: Bien sûr! Il faut qu’ils se créent une histoire, un vécu et une expérience. Que ce soit à Marcoussis sur les premiers jours ou ici, ils vivent ensemble et ils vivent bien. C’est important au niveau de la cohésion du groupe. Il y a de l’excitation, du plaisir et une envie de continuer à se dépasser. Ils s’aperçoivent qu’ils évoluent de jour en jour.

Quels sont les premiers motifs de satisfaction?

P.S-A: C’est le plaisir d’être ensemble et l’investissement des joueurs car ils s’encouragent et travaillent. Tous les jours, ils vont dans leurs limites au niveau physique mais dans un état d’esprit exceptionnel. On ne pense pas à une liste des 31 mais à un groupe France. Si on veut une aventure exceptionnelle, il faut aussi une aventure humaine. Les joueurs vivent très bien, il y a du plaisir, beaucoup de travail et de l’entraide.

" Je leur ai demandé de dépasser leurs limites"

Qu’avez-vous demandé aux joueurs sur ces prochains jours?

P.S-A: Je leur ai demandé de dépasser leurs limites, de surtout progresser physiquement et sur les déplacements. On sait que sur les matchs internationaux, il y a du combat mais il y a beaucoup de courses et de déplacements. Durant trois ans, on a eu des difficultés sur les fins de première période et sur les fins de matchs donc ce stage est là pour gommer les problèmes que l’on a pu avoir lors des trois premières années.

Philippe Saint-André (XV de France) - 11 juillet 2015

Philippe Saint-André (XV de France) - 11 juillet 2015Icon Sport

Vous avez prévu 30% de séances axées sur le rugby durant ce stage? Quelles seront vos attentes?

P.S-A: On va travailler sur les détails et la précision vu que la priorité est la préparation physique. Sur le rugby, ce n’est pas à haute intensité mais on peut travailler sur la technique individuelle et sur la relation entre les avants et les trois-quarts. C’est important de pouvoir travailler aussi nos relances de jeu, même avec une petite intensité. Pour l’instant, la priorité, c’est l’aspect physique et la cohésion mais tous les jours on arrive à mettre 45 minutes de rugby. C’est mis en banque!

" On est à la limite de la blessure sur pas mal de joueurs"

Est-ce une prise de risque de faire une préparation aussi dure?

P.S-A: Les autres nations travaillent aussi énormément donc on est obligé de bosser. On a certains joueurs qui n’ont pas eu d’intersaison depuis trois ou quatre ans. Cette pré-saison est difficile mais on a fait le choix d’avoir 36 joueurs parce qu’on est automatiquement à la limite de la blessure sur pas mal de joueurs. Après les deux tests amicaux contre l’Angleterre, on rentrera sur un réinvestissement physique et un affutage rugbystique pour arriver en pleine forme contre l’Italie.

Les joueurs pensent-ils déjà à la liste des 31?

P.S-A: Je ne vais pas le cacher! Lorsque l’on travaille par groupe et qu’il y a les trois ouvreurs ou les trois talonneurs ensemble, je ne vais pas dire qu’ils ne se tirent pas la bourre. Heureusement! Ce sont des sportifs de haut niveau et des compétiteurs. Ils le font avec un super état d’esprit. C’est ce que je leur ai demandé.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0