Icon Sport

Lacroix : "J'ai encore en travers de la gorge le scénario en Champions Cup"

Lacroix : "J'ai encore en travers de la gorge le scénario en Champions Cup"
Par Rugbyrama

Le 08/06/2022 à 16:14Mis à jour Le 08/06/2022 à 18:22

CHAMPIONS CUP - C'est une certitude depuis quelques semaines maintenant, le Stade toulousain ne réalisera pas le doublé championnat-coupe d'Europe. Le président toulousain, Didier Lacroix, s'est exprimé dans les colonnes de nos confrères de l'Équipe avant le barrage des siens en Top 14 face à La Rochelle. Le dirigeant haut-garonnais est longuement revenu sur le parcours des siens en Champions Cup.

La saison toulousaine n'a pas tout le temps été un long fleuve tranquille, voire même jamais. Après un exercice dernier exceptionnel, les Haut-Garonnais ont vu leurs rêves d'un deuxième doublé consécutif s'envoler sur la pelouse de l'Aviva Stadium face au Leinster en Champions Cup (défaite 40-17). Justement, la campagne européenne des Stadistes aura énormément fait parler, notamment avec deux matchs annulés face à Cardiff et aux London Wasps. Didier Lacroix regrette cette période assez compliquée à gérer : "Nous sommes satisfaits d'avoir joué une quatrième demi-finale consécutive en Europe. Mais j'ai encore en travers de la gorge le scénario de la phase de poules, avec ces deux matchs annulés. Je reste furieux contre les organisateurs parce que les deux rencontres que l'on nous a enlevées nous ont amenés à une qualification médiocre."

Le président toulousain a ensuite poursuivi : "Tout ça laisse beaucoup d'amertume, même si à l'exception de mes manifestations fortes au moment de la décision d'annuler le match contre Cardiff, je trouve qu'on est plutôt taiseux sur le sujet. N'est-ce pas agaçant de s'entendre dire à chaque fois "Ne vous inquiétez pas, vous allez quand même vous en sortir" ? Le problème, c'est que le jour où tu ne t'en sors pas, le même mec a oublié cette phrase. Tu te qualifies à l'arrache et les organisateurs pensent que ça te suffit."

" On doit apprendre à protéger les joueurs"

Le débat est sur la table depuis quelques semaines. Le nombre de rencontres jouées par les internationaux français, contrairement à d'autres grands joueurs comme Jonathan Sexton, pose question. À ce sujet-là, Didier Lacroix y est également allé de sa prise de parole : "Je pense effectivement que certains jouent trop de matchs même si c'est loin d'être une excuse quand on perd. Au Stade toulousain, cette problématique est posée sur la table depuis bien longtemps. Aujourd'hui, on voit bien qu'en Top 14, toutes les règles visent à équilibrer les débats, pour éviter q'une équipe s'empare du leadership en solo pour un bout de temps. Réusltat : les stades sont pleins et les joueurs deviennent des stars. Tant mieux, même si ça pose un autre problème."

Contenus sponsorisés