Icon Sport

Le baromètre de Wasps-Toulouse : Jelonch en dedans, un Barbeary de luxe

Le baromètre de Wasps-Toulouse : Jelonch en dedans, un Barbeary de luxe

Le 15/01/2022 à 16:55

CHAMPIONS CUP - Ce samedi après-midi, le Stade toulousain s'est incliné 30-22 sur la pelouse des Wasps. Pourtant en infériorité numérique, les joueurs d'Ugo Mola n'ont jamais réussi à prendre la mesure de leur adversaire. Si Peato Mauvaka a fait son match, on ne peut pas en dire autant pour Anthony Jelonch et Dorian Aldegheri... En face, Alfie Barbeary a été dans tous les bons coups.

Les tops

Alfie Barbeary

Il semblerait que l’Angleterre se soit trouvée un nouveau bon client au poste de troisième ligne. Quel match de la part du numéro six des Wasps. À chaque percussion, il a mis en difficulté la défense toulousaine. Une copie quasiment parfaite qu’il a rendue encore plus belle grâce à un essai tout en puissance à treize minutes de la fin. Une réalisation qui a, en quelque sorte, tué les derniers espoirs haut-garonnais dans ce match. Homme du match sans contestation possible.

Peato Mauvaka

Tous les Toulousains n’ont pas raté leur match ce samedi. Certains ont même largement été à leur niveau habituel, c’est le cas pour Peato Mauvaka. Le talonneur rouge et noir s’est montré actif autant dans le jeu que dans les rucks pour ralentir le jeu anglais. Il a rendu encore un peu plus de relief à sa prestation en étant à la finition d’un beau ballon porté du pack toulousain. Mauvaka peut avoir le sentiment du devoir accompli.

Jimmy Gopperth

Les années passent et le Néo-Zélandais de 38 ans est toujours autant efficace. Le demi d'ouverture de formation, souvent replacé au centre, avait bien les yeux en face des trous ce samedi après-midi. Important dans le jeu au pied d’occupation, il est à créditer d’un six sur sept en face des perches. Son seul raté est arrivé après une tentative de plus de cinquante mètres, on le lui excusera.

Jimmy Gopperth a été un des grands artisans de la victoire anglaise.

Jimmy Gopperth a été un des grands artisans de la victoire anglaise.Icon Sport

Les flops

Anthony Jelonch

À l’image de ses dernières sorties, le troisième ligne toulousain n’a pas eu le rendement habituel sur la pelouse du CBS Arena. Positionné en numéro huit, il n’a jamais ou presque mis le Stade toulousain dans l’avancée. Discret ballon en main, il s’est montré actif en défense sans pour autant marquer ses adversaires. Passé près du carton rouge à la 54ème minute, il n’a "finalement" reçu qu’un carton jaune. Une biscotte qui a mis un point d’honneur à une prestation médiocre.

Jacob Umaga

Lui n’a pas échappé au carton rouge. Imaginez du peu, l’arrière anglais revenait de suspension après un plaquage dangereux lors du Boxing Day de Premiership. Il fêtait donc son retour face à Toulouse et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’histoire a tourné court. Sans action d’éclat durant la demi-heure qu’il a passée sur la pelouse, Jacob Umaga a bien failli coûté très cher à ses coéquipiers. Sur une percée de la ligne arrière toulousaine, il plaque durement le demi de mêlée Martin Page-Relo. Après un choc tête contre tête violent, l’arbitre central du match décide de l’exclure. Une exclusion qui n’aura finalement pas eu d’influence sur le résultat final.

Jacob Umaga a été exclu dès la demi-heure de jeu.

Jacob Umaga a été exclu dès la demi-heure de jeu.Icon Sport

Dorian Aldegheri

En l’absence de Charlie Faumuina, il devait assurer sur la droite de la première ligne toulousaine. Malheureusement pour les Rouge et Noir, Dorian Aldegheri a paru en difficulté dans le secteur de la mêlée fermée à Coventry. Sanctionné à deux reprises dans le second acte, l’international français l’a également été à une reprise au sol. Une indiscipline qui coûte cher... Pour ne rien arranger, son remplaçant Paulo Tafili a mis au supplice son vis-à-vis en mêlée après son entrée en jeu.

Contenus sponsorisés