Icon Sport

O'Gara : ''C’est pour moi un grand plaisir d'entrainer cette équipe au quotidien''

O'Gara : ''C’est pour moi un grand plaisir d'entrainer cette équipe au quotidien''
Par Rugbyrama

Le 18/05/2021 à 16:06Mis à jour Le 18/05/2021 à 16:16

CHAMPIONS CUP - À 4 jours d'une finale historique pour le Stade rochelais, face à Toulouse, à Twickenham (17h45), Ronan O'Gara s'est exprimé devant la presse pour parler de cette semaine particulière avant cette échéance européenne. En quete d'un premier titre majeur, les Rochelais s'appuieront sur l'expérience de leur staff et de leurs joueurs.

Ronan, comment trouvez-vous votre équipe cette semaine ?

Très bien, je sens que chaque semaine il y a de la progression dans le groupe. Quand les joueurs sont au centre d’entrainement, ils ont faim, et ce sont des ingrédients très important dans le sport. On a identifié quelques faiblesses dans le jeu de Toulouse et aussi dans notre jeu. On a assez d’armes et c’est pour moi un grand plaisir d’entraîner cette équipe au quotidien, j’en suis très fier et excité. C’est historique, le club est entrain d’écrire une nouvelle page de son histoire.

Quel est votre rôle avec le staff dans cette semaine particulière ?

On est dans une semaine normale pour moi. Ce n’est qu’un match, un match important bien sur mais je ne changerai pas mon comportement cette semaine. Je suis comme d‘habitude. J’ai eu la chance de goûter à beaucoup de finales et c’est juste important de concentrer toute notre énergie, samedi à partir de 17h45. On est assez expérimentés au niveau du staff, les joueurs aussi. Le club n’a pas l’habitude de jouer des finales européennes, ce sera la première, j’espère que ça ne sera pas la dernière.

À combien évaluez vous les chances de La Rochelle de remporter cette finale ?

Je n’ai pas envie de penser à ça, je me concentre sur les choses que je peux contrôler et pour moi ce n’est pas un match à 15 contre 15 mais bien à 23 contre 23. On a joué un très bon match contre le Leinster même si ce n’était pas parfait, et il faudra reproduire un match de ce type, pour espérer la victoire.

Vous avez remporté la Coupe d’Europe deux fois en tant que joueur (avec le Munster), et connu la défaite, en tant que coach, avec le Racing (défaite 15-12 contre le Leinster), ça serait un aboutissement de remporter cette compétition en tant qu’entraineur ?

Mes titres, c’est une autre époque ça, c’est 2006, c’est 2008. C’est bien entendu des souvenirs que je garde en mémoire pour le reste de ma vie. Ca serait, bien sur, une consécration de remporter cette Coupe d’Europe en tant qu'entraineur. Notre but, pour le staff, c’est que l’équipe soit performante samedi, si c’est le cas, on a une grande opportunité de faire quelque chose dans cette finale. C'est pour ça que j'adore le rugby, tout se joue le samedi sur 80 minutes !

Vous avez perdu deux fois contre Toulouse cette saison, est-ce que vous avez tiré des enseignements de ces deux matches ?

Non pas vraiment, c’était en Top 14, dans un style de match différent. Je trouve qu’on a beaucoup progressé depuis ces confrontations. C’est un contexte complètement différent, mais on est conscient que Toulouse est un club qui a une grande histoire dans cette Champions Cup. C’est un bon défi pour nous.

Contenus sponsorisés