Icon Sport

6 Nations 2019 - Yoann Huget à l’arrière, les chaises musicales chez les trois-quarts !

Huget à l’arrière, les chaises musicales chez les trois-quarts !

Le 09/02/2019 à 11:05

TOURNOI DES 6 NATIONS 2019 - Jacques Brunel a préféré Yoann Huget à son coéquipier au Stade toulousain Thomas Ramos pour occuper le poste d’arrière ce dimanche en Angleterre. Un choix qui impacte toute la ligne de trois-quarts des Bleus. Explications.

Comme pressenti depuis l’annonce du forfait probable de Maxime Médard, Thomas Ramos devrait connaître sa première sélection avec les Bleus à Twickenham. "Devrait" et non "va" car, en tant que remplaçant, il n’a pas la certitude absolue d’entrer en jeu. Le Toulousain aurait pourtant pu espérer une titularisation, comme son coéquipier Romain Ntamack une semaine avant lui, mais le sélectionneur Jacques Brunel en a décidé autrement. La raison ? Une volonté de protéger l’arrière buteur haut-garonnais.

Romain Ntamack (France) contre le Pays de Galles

Romain Ntamack (France) contre le Pays de GallesIcon Sport

"On a pensé, un peu comme pour Romain, que la meilleure solution était de mettre Thomas sur le banc pour ce match car on croit que ce sera quand même un peu compliqué. On ne veut pas l’exposer trop dès le début et on souhaite avoir plutôt la possibilité de le faire entrer en cours de match." Il pourra également offrir une solution de replis à l’ancien manager de l’UBB, au poste d’ouvreur qu’il occupe régulièrement cette saison au Stade toulousain, en cas de pépin de Camille Lopez.

Fickou (re)décalé, Doumayrou de retour

Par ce choix de l’expérience, Jacques Brunel et son staff se rassurent aussi avec un joueur à plus à 50 sélections (54) qui connaît bien le contexte brûlant et déstabilisant de Twickenham. "Yoann était déjà sensé suppléer Maxime Médard à l’arrière la semaine dernière, affirme Brunel. Il y a déjà beaucoup joué par le passé. C’est une position qu’il maîtrise et il a déjà démontré sa polyvalence avec nous." Reste que cette option n’est pas sans conséquence pour le reste de la composition. En enlevant Huget d’une aile, le sélectionneur s’est retrouvé de facto sans ailier de métier pour boucher le trou. En plus de Damien Penaud, titulaire face au XV du Poireau, il a donc décalé Gaël Fickou : "On a dit très vite qu’on prenait Gaël plutôt en tant qu’ailier. Il ne joue pas beaucoup à ce poste en club mais nous, il nous intéresse plus dans ce sens-là."

Ce qui, par effet domino, fait les affaires de Geoffrey Doumayrou. Wesley Fofana blessé et son autre concurrent utilisé autrement que deuxième centre, le Rochelais rentre de nouveau dans l’équation. Avec Mathieu Bastareaud, il va reformer le binôme préférentiel de l’Auscitain en 2018 (5 titularisations consécutives entre la fin du Tournoi et le début de la tournée de novembre). Clairement le grand bénéficiaire de la non-titularisation de Thomas Ramos.

Contenus sponsorisés
0
0