Getty Images

L'antisèche : les Bleus, au bout de l'ennui

L'antisèche : les Bleus, au bout de l'ennui

Le 24/02/2018 à 08:38Mis à jour Le 24/02/2018 à 08:42

En s'imposant 34-17 face à une très faible équipe d'Italie, le XV de France s'offre un premier succès dans le Tournoi et s'assure de ne pas obtenir la cuillère de bois. Une bien maigre satisfaction pour une équipe de France qui aura mis plus d'une heure à mettre la main sur le match.

Le match : inexistants pendant une heure, les Bleus s'imposent au finish

Premier essai de la France vs Italie

Premier essai de la France vs ItalieIcon Sport

Preuve, s'il en fallait, que cette équipe de France était tétanisée à l'heure d'affronter un adversaire pourtant significativement inférieur. Au retour des vestiaires, menés 11-7, les Italiens mettront même le main sur le ballon. Mais stériles, ils n'inquièteront jamais véritablement une équipe de France en place défensivement... à défaut de mieux. Les Bleus marqueront même un essai par l'intermédiaire d'Hugo Bonneval (60e), après un gros travail de Mathieu Bastareaud et un bon relais de Rémy Grosso, sur leur première possession de la seconde période (!), portant le score à 21-10. Le trou était fait et les Italiens ne referont jamais leur retard. Mathieu Bastareaud portera même le score à 34-10 à la 73e minute, avant que les Italiens ne sauvent l'honneur dans les tous derniers instants (79e, Matteo Minozzi). Les Bleus s'imposent finalement 34-17. En revanche, pour les certitudes qu'ils étaient venus chercher, les coéquipiers de Guilhem Guirado repasseront...

Essai de l'Italie face à la France

Essai de l'Italie face à la FranceIcon Sport

Le chiffre : 8

342 jours. Les Bleus n'avaient plus connu le goût de la victoire depuis 342 jours. En s'imposant -aussi poussive soit la victoire- face à une faible équipe d'Italie, le XV de France met ainsi un terme à une série de huit matchs sans succès. Ils s'assurent également de ne pas obtenir leur première cuillère de bois dans le Tournoi depuis 1957.

Le fait du match : les Italiens ne voulaient pas prendre les points

Les Italiens auront attendus cinquante minutes pour prendre leur première pénalité. Face à une défense française finalement en place, les coéquipiers de Sergio Parisse choisissaient à trois reprises d'opter pour des pénaltouches, sur des pénalités pourtant dans les cordes de Tommaso Allan. Et si ce choix s'avèrera payant la première fois, et débouchera sur le premier essai italien (13e), les deux autres pénaltouches n'apporteront aucun point aux Italiens. Quand les Azzuri décidaient enfin de prendre les points, à la cinquantième minute, les Bleus avaient fait le trou au tableau d'affichage. A vouloir trop jouer -ou du moins en pensant qu'ils pourraient faire exploser le XV de France- les Italiens se sont cassés les dents et ont fini par logiquement perdre cette rencontre.

Paul Gabrillagues (France) plaqué par Dean Budd et Simone Ferrari (Italie)

Paul Gabrillagues (France) plaqué par Dean Budd et Simone Ferrari (Italie)Getty Images

La question : Mathieu Bastareaud s'impose-t-il déjà comme un joueur indispensable ?

Longtemps contesté, Mathieu Bastareaud -auteur d'une saison remarquable avec le RCT- était attendu comme le messie à la prise de fonctions de Jacques Brunel. Mais suspendu à la suite de propos malencontreux adressés à Sebastian Negri (troisième ligne de Trévise) mi-janvier en Champions Cup, le centre avait finalement manqué les deux premières journées du Tournoi des 6 Nations. Son retour face à l'Italie était donc d'autant plus attendu. Et, comme souvent cette saison, le capitaine du RCT s'est montré très à son avantage. Précieux au sol, capable de fixer plusieurs défenseurs en attaque et de faire rebondir le jeu, Mathieu Bastareaud a prouvé qu'il était à sa place au centre de l'attaque française.

Mieux, auteur du dernier essai tricolore (3e), le Toulonnais scellait définitivement la victoire du XV de France. Par ailleurs, entré derrière Guilhem Guirado sur la pelouse avant les hymnes, "Basta" a prouvé qu'il était l'un des leaders du vestiaire et un relai incontestable du talonneur tricolore. Après seulement un match sous les ordres de Jacques Brunel, Mathieu Bastareaud s'impose-t-il déjà comme un joueur indispensable du XV de France ?

Mathieu Bastareaud (France) vs Italie

Mathieu Bastareaud (France) vs ItalieIcon Sport

Contenus sponsorisés
0
0