Icon Sport

Tournoi des Six Nations - Compo XV de France: Les quatre choix forts de Philippe Saint-André

Mas, Kockott, Goujon et Lamerat: Les quatre choix forts de Saint-André

Le 04/02/2015 à 12:19Mis à jour Le 04/02/2015 à 12:32

Philippe Saint-André a dévoilé ce jeudi le XV de départ qui affrontera l'Ecosse ce samedi au Stade de France. Le sélectionneur des Bleus a réservé un surprise du côté des avants en ne retenant pas Nicolas Mas. Voici ses quatre choix forts.

Exit Mas, Slimani est passé devant

C'est LE choix fort de Philippe Saint-André au sein du pack tricolore. Nicolas Mas, titulaire lors des trois rencontres de la Tournée d'automne, ne figure même pas dans le groupe des 23 retenus pour affronter l'Ecosse samedi. C'est le Parisien Rabah Slimani, dont la dernière titularisation en bleu remonte au dernier test en Australie le 21 juin dernier (39-13), qui lui succède. Une décision qui s'imposait, selon PSA: "Rabah est en grande forme en ce moment, que ce soit avec le Stade français ou depuis quinze jours avec nous. Il a fait énormément d'efforts depuis le mois de novembre, dans ses déplacements, dans sa réactivité. Il a aussi beaucoup de connivence avec Pascal Papé avec qui il pousse en mêlée au Stade français. Il mérite de commencer titulaire ce Tournoi des Six Nations 2015". Le sélectionneur tricolore s'est également exprimé sur la présence du Rochelais Uini Atonio sur le banc de touche: "Uini, on le préfère en tant qu'impact player. Ce qu'il nous a apporté en novembre sur des packs fatigués a été plus que positif".

Rabah Slimani (France)

Rabah Slimani (France)Icon Sport

Première titularisation pour Kockott

Sébastien Tillous-Borde forfait pour ce premier match du Tournoi, Philippe Saint-André avait le choix entre Rory Kockott et Morgan Parra pour conduire la mêlée bleu. Le patron du staff français a opté pour la continuité, le Castrais étant, à la différence du Clermontois, de l'aventure de novembre: "On voulait trouver une logique par rapport à la Tournée. Rory a travaillé sa complicité avec Camille depuis quinze jours. C'est un compétiteur dans l’âme. Il est très fort dans ses duels, que ce soit offensivement ou défensivement. Il a eu tout le mois de novembre pour intégrer les schémas. On connaît ses qualités de puncheur et de finisseur. C'est à lui, avec Camille, d'être le garant du jeu français, des ballons rapides et des ballons lents". Kockott connaîtra samedi sa première titularisation avec le XV de France. Si on ne sait pas encore s'il sera en charge du but dans sa totalité, il prendra les pénalités lointaines: "On décidera du buteur vendredi. On sait en revanche déjà que, pour les tirs de loin, ce sera Rory. Camille est précis jusqu'au 40 mètres mais Rory a un jeu au pied beaucoup plus long" conclut le sélectionneur.

Rory Kockott. 27 janvier 2015

Rory Kockott. 27 janvier 2015Icon Sport

Goujon a fait son trou

Appelé de dernière minute du stage au Canet-en-Roussillon pour palier le forfait de Louis Picamoles, Loann Goujon a su convaincre le staff des Bleus. Le jeune troisième ligne rochelais obtient ainsi le droit de figurer sur la feuille de match contre l'Ecosse, aux dépends du Racingman Wenceslas Lauret: "Lauret est en grande forme en ce moment mais c'est le même profil de plaqueur-gratteur que Thierry Dusautoir", explique PSA. "On a décidé de prendre sur le banc quelqu'un capable de jouer numéro 8 et troisième ligne aile. Loann a ce potentiel. Wenceslas est dans le groupe des 31 et il travaille beaucoup mais il est aussi en compétition avec Thierry Dusautoir qui est notre capitaine". Yannick Nyanga paie également l'ascension de Goujon.

Loann Goujon, 2 février 2015

Loann Goujon, 2 février 2015Icon Sport

PSA voulait revoir Lamerat

Mercredi dernier, huit joueurs avaient quitté le Canet-en-Roussillon et étaient rentrés dans leur club, dont Rémi Lamerat. Le centre castrais reste cette fois dans le groupe des 23. "Que ce soit en novembre ou en Australie, Rémi nous a toujours apporté énormément", justifie Saint-André. "C'est un vrai puncheur. Il est capable de casser des plaquages et il est très fort dans les un contre un. Il est c'est vrai dans un club en difficulté mais par rapport à ce qu'il nous a montré l'année dernière, c'était important qu'il soit dans les 23. Il a cette densité pour jouer à ce niveau-là". Lamerat débutera sur le banc, tandis que la paire Fofana-Bastareaud reprend du service au centre, elle qui n'avait plus débuté depuis le dernier test en Australie en juin dernier. Le retour d'Alexandre Dumoulin, toujours blessé au tendon d'Achille, dans les prochaines semaines, devrait cependant bouleverser ce trio.

Rémi Lamerat et ses fans

Rémi Lamerat et ses fansEurosport

Contenus sponsorisés