Icon Sport

Landreau : "Ce match va déterminer la suite du Tournoi"

Landreau décrypte France-Angleterre

Le 28/01/2014 à 17:16Mis à jour Le 30/01/2014 à 10:54

L'ancien talonneur international (4 sélections), Fabrice Landreau, actuel directeur sportif de Grenoble, estime qu'une victoire des Bleus sur les Anglais permettrait d'enclencher une nouvelle dynamique et de viser pourquoi pas, en cas de succès sur l'Italie ensuite, le gain du Tournoi.

  • Le premier groupe des 23 (donné mercredi 22 janvier)

"Je trouve que Philippe Saint-André a pris tous les joueurs en forme et à disposition pour l'équipe de France. Je trouve que ces 23, en fonction des blessés qu'il y a, c'est difficile de faire mieux que ça. C'est un groupe cohérent. Philippe est dans un souci de continuité, il arrive à faire un bon dosage entre des joueurs expérimentés et des joueurs en devenir. Il y a quand même cinq matches dans le Tournoi, je pense que son groupe est déjà bien défini, il va pouvoir tourner."

  • Les absents

"Ce n'est que le début du Tournoi mais les jeunes comme Plisson, Vahaamahina ou Bruni représentent l'avenir. Il faut qu'ils aient du temps de jeu. Après tous ceux qui sont en place aujourd'hui ont fait leurs preuves. On aurait pu imaginer dans une liste élargie des garçons comme Marvin O'Connor. Et surtout l'arrière de Bordeaux-Bègles Darly Domvo, c'est un jeune que j'ai envie de voir évoluer au plus haut niveau. Vincent Clerc va aussi revenir. Morgan Parra va faire défaut, je pense, parce qu'il a cette expérience des matches à gros enjeux."

  • Les forces du groupe France

"Je trouve que déjà c'est bien que les joueurs aient une aventure ensemble. Aujourd'hui, ils ne brillent pas au niveau des résultats, mais parfois il faut passer par ces étapes intermédiaires, ces moments difficiles. Je remarque que certes en 2013, il y a eu défaites mais on joue la Nouvelle-Zélande et l'Afrique du Sud qui battent tout le monde. Le seul point noir pour moi, c'est cette défaite en Italie en début de Tournoi dernier. C'est passé, il faut l'oublier. Maintenant il y a la chance d'écrire un nouveau chapitre de l'équipe de France. Peut-être que 2014 sera une super année. Je leur souhaite. Ils sont là pour préparer le Mondial."

  • Les Anglais

"Leur groupe est déjà constitué depuis deux ans. Ils fonctionnent avec une grosse relation entre la Fédération et les clubs. Il y a un travail de fond qui est exécuté. Ce qui payent pour eux, c'est surtout les résultats qu'ils ont pu faire en automne. Ils ont quand même battu l'Australie en 2013 et les All Blacks en 2012, ce qui n'était pas arrivé depuis très longtemps. C'est une équipe qui se construit, qui en plus aujourd'hui a une charnière de très très haut niveau avec Care et Farrell. Ce sont des stratèges. Il y a beaucoup de vitesse derrière et de talent."

  • La tactique pour l'emporter

"La tactique pour les battre, c'est de tenir le ballon plus qu'eux et surtout d'être extrêmement agressif en défense, aller les chercher, les isoler, les étouffer. Comme dans le rugby de haut niveau, c'est la bataille des rucks qui donnera le ton du match. Il falloir bien récupérer les ballons que les Anglais vont nous laisser. Puis quand on l'aura, le conserver sur le plus de temps de jeu possible. Nos avants sont assez solides et dynamiques. On a une bonne mêlée. Avec les réglages, on peut aussi avoir une excellente touche, étant donné nos profils de joueurs. Ensuite, c'est toujours pareil, essayer de gagner le terrain, les presser pour les pousser à la faute et prendre les points qui vont se présenter. On peut les contenir avec nos avants, mais il faudra forcément d'autres formes de jeu pour pouvoir les battre: ça peut être du jeu au pied très haut ou d'occupation, tenir le ballon sur plusieurs mouvements. Il faut être capable de pouvoir alterner."

  • L'importance de ce match

"Si les Français gagnent contre les Anglais, le Tournoi ne sera pas sauvé mais ils se mettront sur de bons rails, ils emmagasineront de la confiance. Après c'est l'Italie, on peut penser que, même si les Italiens sont coriaces, cela fera deux victoires. Cela veut dire qu'ils sont en tête du Tournoi, c'est toujours de bon augure avant d'aller jouer au pays de Galles et en Ecosse. Il s'agira alors d'essayer de remporter ce Tournoi et pourquoi pas viser un Grand Chelem. Je pense que la France a les moyens de gagner contre l'Angleterre car d'abord psychologiquement ce groupe a la volonté de passer un cap, d'écrire un autre chapitre de l'équipe de France. Contre les Anglais, d'entrée, on ne peut pas reculer, on est dos au mur. C'est bien de commencer par du très très lourd, comme ça la France sera fixée. Il y aura 80 000 personnes qui vont être derrière les Bleus. Ce match va déterminer la suite du Tournoi. Il est crucial. Une victoire enlèverait énormément de pression."

Contenus sponsorisés