Icon Sport

6 Nations Féminin 2019 - Gabrielle Vernier (France) : “Nous voulions enfoncer le clou d’entrée"

Vernier : “Nous voulions enfoncer le clou d’entrée"

Le 03/02/2019 à 11:01Mis à jour Le 05/02/2019 à 14:39

TOURNOI DES 6 NATIONS FEMININ 2019 - Les Bleues n’ont fait qu’une bouchée des Galloises hier au GGL Stadium (52-3) pour leur match d’ouverture. Auteurs de neuf essais, elles décrochent un succès bonifié et prennent la première place de la compétition grâce à un meilleur goal average que l’Angleterre et l’Italie.

Rugbyrama : Une victoire bonifiée pour votre match d’ouverture du tournoi 2019. Vous ne pouviez rêver meilleur scénario, non ?

Gabrielle Vernier : Oui, nous sommes très satisfaites de notre résultat. On voulait faire une grosse entrée dans ce tournoi et nous avons plutôt réussi avec ce gros score. Nous avons essayé de mettre notre jeu en et cet objectif est plutôt validé. Maintenant on se projette directement sur le prochain match en Angleterre. On va d’abord savourer avant de se remettre au travail.

Est-ce que ça a été facile pour vous de trouver votre place dans cette équipe de France ?

G.V : Oui, parce que toutes les anciennes sont très accueillantes et nous intègrent très facilement au projet de jeu. C’est très simple, car elles nous apportent une réponse dès qu’on a un conseil à leur demander. Ça a été vraiment chouette d’intégrer ce groupe.

Et cela s’est vite matérialisé sur le terrain avec neuf essais inscrits…

G.V : On ne voulait pas y aller avec demi-mesure ! Nous souhaitions enfoncer le clou d’entrée et je pense que nous y sommes parvenues en rajoutant la manière à notre succès.

6 Nations 2019 Féminines - Romane Menager (France) contre le Pays de Galles

6 Nations 2019 Féminines - Romane Menager (France) contre le Pays de GallesIcon Sport

On avait l’impression que votre explosion de joie et vos sourires à la fin, témoignaient presque d’un soulagement. Aviez-vous des doutes avant cette rencontre ?

G.V : Forcément, pour une entrée dans le tournoi, nous n’avions pas envie de nous louper. Et donc il y avait un peu de pression au départ. Mais dès qu’on a réussi à mettre notre jeu en place et à aligner ensuite les essais, cette pression s’est tout de suite effacée. On a ensuite assuré la victoire en équipe.

Un mot sur l’ambiance ?

G.V : L’ambiance, c’était vraiment fantastique. C’est une chance d’être dans cette équipe et je prends chaque moment comme un souvenir qui va rester à jamais gravé dans mon esprit. C’est que du bonheur tout le temps !

Désormais, vous allez défier dimanche après-midi l’Angleterre au Castle Park de Doncaster. A quoi vous attendez-vous après votre succès face aux Britanniques l’an passé (18-17) ?

G.V : L’Angleterre, c’est la deuxième nation mondiale ! Elles sont très solides devant où elles s’appuient sur un gros pack et toutes les joueuses sont vraiment très puissantes. C’est un autre niveau physique (que les Galloises, NDLR) et en plus elles vont être revanchardes. Mais nous avons les armes pour les affronter et rivaliser. Maintenant, il va falloir se mettre au boulot pour le faire !

Contenus sponsorisés
0
0