6 Nations 2024 - Le baromètre de Irlande - Écosse : Dan Sheehan et Andrew Porter forcent le destin, Duhan van der Merwe passe au travers

Par Rugbyrama
  • L'Irlande de Dan Sheehan a battu l'Ecosse.
    L'Irlande de Dan Sheehan a battu l'Ecosse. PA Images / Icon Sport - Liam McBurney
Publié le Mis à jour
Partager :

Le succès obtenu par l'Irlande face à une Écosse héroïque en défense (17-13), ce samedi, à Dublin, a été marqué par la belle performance des première ligne locaux et par le jour "sans" de Duhan van der Merwe;

Les tops

Andrew Porter

L’énergique pilier gauche a encore livré une partie de haut vol pendant 67 minutes. En mêlée, il a pris le meilleur sur son vis-à-vis Zander Fagerson, le poussant à trois reprises à la faute. Et c’est lui qui a fini par ouvrir la brèche dans la remarquable défense écossaise pour inscrire l’essai de la délivrance, juste avant de céder sa place.

Sans être fantastiques, les Irlandais ont battu l'Écosse et s'offrent un deuxième Six Nations consécutif !#IRLECO
Le film du match > https://t.co/cg942gRrWt pic.twitter.com/yn4ubVbTRx

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) March 16, 2024

Dan Sheehan

Dan Sheehan est un redoutable marqueur d’essais. Autant dire que quand son alter ego George Turner a lobé son sauteur à cinq mètres pour lui offrir une balle en or à cinq mètres de l’en-but, le talonneur ne s’est pas fait prier pour aplatir le premier essai irlandais. Au-delà de cet opportunisme, le Leinsterman a été un des fers de lance les plus tranchants du XV du Trèfle avec 10 charges pour 43 mètres parcourus.

Andy Christie

Le flanker écossais est une des révélations de la compétition et la preuve que l’Ecosse a un talent certain pour dénicher de bons troisième ligne. Le joueur des Saracens a encore fait preuve d’un abattage épatant face aux incessants assauts irlandais, avec 25 plaquages réussis sur 26 tentés.

Les flops

Duhan Van der Merwe

La principale menace offensive écossaise n’a pas été à la hauteur de l’événement. Il a été pénalisé à trois reprises en première période, une fois pour un hors-jeu grossier et à deux reprises pour des ballons gardés au sol. L’ailier, peu servi, a rarement trouvé de l’avancée balle en main comme il sait si bien le faire d’ordinaire (seulement deux défenseurs battus) . En défense, il a été généreux mais cela reste insuffisant pour un joueur de ce calibre.

Jack Crowley

L’ouvreur ne s'est pas montré sous son meilleur visage. S’il a tenté d’imprimer du rythme aux attaques irlandaises, il a globalement manqué de vista et d’inspiration dans ses prises de décision, à l’image de ce jeu au pied en ballon mort (24e), véritable aveu d’impuissance. Son échec lointain mais face aux poteaux (36e) a maintenu les siens sous pression. Il a perdu trois ballons et raté quatre plaquages. On l’a vu bien plus en verve dans un passé récent.

Zander Fagerson

Qu’il est dur de placer le pilier droit écossais dans cette catégorie au regard de sa débauche d’énergie (22 plaquages !) mais ses difficultés en mêlée fermée (trois pénalités concédées), à l’image d’une première ligne mise sur le reculoir après la demi-heure de jeu, ont lourdement pesé dans la balance.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
DonalO Il y a 29 jours Le 16/03/2024 à 21:13

vous etes d'accord a propos de Crowley - je ne suis pas seul