Vancouver Sevens - Antoine Dupont (France VII) : "Je ne me sens pas trop légitime d’avoir une ovation"

Publié le Mis à jour
Partager :

Antoine Dupont a livré ses premières sensations de septiste international, ce samedi. Le Toulousain monte progressivement en régime et a déjà inscrit deux essais notamment un, décisif, en quart de finale face à l'Irlande

Quelles sont vos sensations après cette première titularisation ?

Ça fait plaisir d’avoir gagné ces trois premiers matchs. Hier, j’ai commencé par des bouts de minutes pour avoir un avant-goût. Aujourd’hui, j’ai pu passer plus de temps sur les terrains, ça fait un peu plus mal aux jambes. Mais ça fait plaisir.

Qu'est-ce qui différencie le plus ce rugby de celui que vous pratiquez d'ordinaire ?

Tout. À sept sur le terrain pendant sept minutes, on comprend vite que ça va être dur et on se rend bien compte des efforts qu’il faut fournir. Personne ne s’arrête de jouer, il faut se battre jusqu’à la dernière action, ne rien lâcher.

A lire aussi : Vancouver Sevens - Avec un Dupont titulaire et décisif, la France boucle sa phase de poules avec trois victoires

Sur le terrain, en quoi la vision du jeu diffère-t-elle ?

On voit des faux trous partout, il faut faire attention à ça. Il faut respecter les principes de jeu mais ne pas perdre de vue l’initiative. Au final, quand on voit un espace, il faut le prendre. Je dois trouver cette balance entre faire jouer et jouer les coups quand ils sont bons. Là, j’avais de l’espace, je l’ai tenté.

Comment vous êtes-vous préparé à cette bascule de discipline ?

Comme je peux. J’ai fait quelques travaux supplémentaires avec le club en janvier pour commencer à m’habituer et j’ai pu passer quelques semaines avec les gars pour me rendre compte des espaces, de la vitesse, du déplacement. J’apprends encore, comment avoir de meilleures courses, gérer mes efforts. Parfois, il n’y a pas à gérer, il faut juste courir et ne rien lâcher.

A lire aussi : Vidéo. Vancouver Sevens - Le premier essai d'Antoine Dupont à 7 avec un beau cadrage débordement et un raffut

Étiez-vous en quelque sort frustré de ne pas avoir plus de temps de jeu lors de la première journée ?

De la frustration, c’est un bien grand mot mais évidemment que trois ou quatre minutes, ça passe très vite. Je viens d’arriver sur le circuit avec ces mecs qui connaissent le jeu bien plus que moi. Il faut que j’apprenne petit à petit, que je sois patient et que je sois bon quand j’ai du temps de jeu. En avoir plus, ça fait plaisir et ça permet d’apprendre plus rapidement.

Aviez-vous de l'appréhension avant la première titularisation ?

Bien sûr, comme avant le tournoi. Après, sur ce match, nous avions du confort pour la suite de la compétition même si gagner nous permettait d’avoir le meilleur tirage. J'ai été mis dans de bonnes dispositions, ça s’est fait naturellement. Les gars m’ont bien accompagné.

Comment vivez-vous l'effervescence autour de vous, avec ces ovations du public ?

J’essaye de ne pas trop y faire attention pour le moment. Je ne me sens pas trop légitime d’avoir une ovation alors qu’il y a des mecs ici qui ont mis des dizaines d’essais et disputé des dizaines de tournois. C’est mon premier. Je vais rester humble et apprendre afin d’être le plus à l’aise.

Vous allez devoir aussi gérer la rythmique particulière du VII sur ces trois jours...

Je suis le mouvement, c’est nouveau pour moi de gérer la fatigue, les repas… Mais il y a beaucoup d’expérience dans ce staff et ce groupe.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (5)
Puntadelteno1970 Il y a 1 mois Le 25/02/2024 à 14:22

Bravo à cette équipe et au Staff qui permet à Antoine Dupont une intégration progressive. Il est clairement en phase d'apprentissage. Antoine est en train d'apprendre vite tout en restant humble et à l'écoute de ces partenaires. On peut voir toute l'intelligence d'Antoine dans cette intégration. Cette nuit, ce n'est pas Antoine Dupont qui fait gagner l'EDF mais sa présence est clairement un atout supplémentaire. On voit qu'il essaie de ne pas en faire trop en phase offensive mais en phase défensive, il est clairement en train de prendre ces marques et il permet à cette équipe d'être redoutable... Tous mes encouragements à cette EDF. La demi va être très difficile face aux Néozélandais qui ont fait un match très spectaculaire contre les Fidji en 1/4.
Impossible it's no French....

keepcalmandplayrugby Il y a 1 mois Le 25/02/2024 à 13:37

Toto king

Hellovous Il y a 1 mois Le 25/02/2024 à 13:13

Quel joueur! quel homme !
Bravo à lui.