Pro D2 - Béziers s'impose à Montauban et poursuit son ascension vers les hauteurs

  • Tim Nanai-Williams et les Biterrois poursuivent leur parcours en s'imposant à Montauban.
    Tim Nanai-Williams et les Biterrois poursuivent leur parcours en s'imposant à Montauban. Icon Sport
Publié le Mis à jour
Partager :

Pro D2 - Les Biterrois ont remporté un succès important à Montauban (34-37) dans une rencontre spectaculaire disputée à Sapiac. En menant au score tout le long de la rencontre, les Héraultais ont résisté au retour des Tarn-et-Garonnais qui arrachent le bonus défensif. Les hommes de Pierre Caillet s'installent plus que jamais sur le podium du championnat en alignant un 4 ème succès consécutif loin de leurs bases. 

L'US montalbanaise s'est inclinée sur sa pelouse devant Béziers (34-37) dans son Stade de Sapiac pour le compte de la 19 ème journée du championnat de ProD2. 

Ce face-à-face entre des Tarn-et-Garonnais, calés en milieu de tableau, à la recherche d'un succès majeur pour donner de la couleur en fin de saison et des Héraultais qui ont marqué les esprits, par leur contenu et leurs résultats probants les amenant sur le podium, ce duel s'annonçait intense. Les Biterrois démarrent toujours en trombe cette saison, et l'interception de Bitz pour donner l'essai dans un fauteuil à Alquier venu à sa hauteur, furent une confirmation de cette bonne attitude (0-7, 7 ème). Les hommes de Pierre Caillet poursuivaient sur le même rythme avec une pénalité supplémentaire de Marques, à la suite d'une action d'envergure ratée de peu par Dreuille.

Alors que les visiteurs perdaient coup sur coup, Storti et Pauta, les Tarn-et-Garonnais accéléraient. Rokoduguni était à la conclusion d'un joli mouvement au large après une belle sautée de Goggin à son attention (7-10, 17 ème). Béziers n'était pas en reste, la mêlée fermée en sa faveur sur l'action suivante étant récompensée par une nouvelle pénalité de Marques (7-13, 19 ème). Les débats se crispaient, les points de rencontre devenant une farouche bataille pour la récupération. Bosviel et Marques se répondant mutuellement jusqu'à la pause (13-16, 40 ème) alors que Guillemin, avec un rebond favorable, aurait pu inscrire un essai supplémentaire sans un rebond caprice et l'intervention salvatrice de Lorre à son égard.

Gabin Lorre, l'un des éléments déterminants

Avec une reprise catastrophique pour les locaux, puisque Witt concédait la faute de main sur laquelle Lorre opportuniste, profitait de l'aubaine pour inscrire un essai plein de malice (13-21, 41 ème). Pas une fin en soi pour le Piscénois qui sentait encore le bon coup, avec une interception d'une sautée de Bosviel pour une course tranchante jusqu'aux poteaux (13-28, 43 ème). Les Montalbanais étaient sonnés mais pas encore groggys. Goggin bénéficiera d'une diagonale parfaite de Bosviel pour rameuter les siens (20-28, 50 ème). Le festival offensif n'était pas en reste, tant les deux équipes ne rechignaient jamais à porter le ballon. Dreuille assumera son rôle de buteur à deux reprises pour donner un écart substantiel (20-34, 66 ème).

Pas suffisant pour canaliser une équipe locale qui jouait son va-tout. Gimeno en force réduisait la marque sur un bon travail de ses avants (27-34, 69 ème). Le mano à mano était d'une grande force avec Dreuille encore précis face aux poteaux pour écarter toute menace (27-37, 75 ème). Sauf que les troupes de Pierre-Philippe Lafond n'abdiquaient pas réellement. Vici, porté par les siens, allait en terre promise pour un essai de l'espoir dans les dernières secondes (34-37, 79 ème). Une dernière relance depuis leurs 22 mètres n'ira pas à son terme, et la défense de Béziers encore bien en place, gardait définitivement son acquis.
Les Héraultais s'installent dans les hauteurs et affichent un contenu toujours aussi satisfaisant avec une variété de tous les instants. Malgré la réplique des Sapiacains, les visiteurs ont fait preuve d'une solidarité impressionnante et se positionnent à la deuxième place du championnat derrière les Vannetais en fêtant ce succès devant les 300 supporters ayant effectué le déplacement. Pour les Tarn-et-Garonnais, le courage n'aura pas suffi. 4 essais au compteur mais quelques inconsistances dans le jeu n'ont pu troubler les visiteurs dans leur démarche et la fin de saison pourrait s'annoncer morose.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (2)
larffi Il y a 22 jours Le 10/02/2024 à 01:46

Pas forcément pro Beziers, mais on doit reconnaître que c est actuellement la meilleure équipe de pro d 2 ! Bravo les gars

Pascalou34 Il y a 21 jours Le 10/02/2024 à 10:25

Merci à toi, bel esprit de rugby.
Même si je ne connais pas ton club de coeur, je lui souhaite bonne chance pour la suite.