• Thomas Sauveterre (Biarritz) balle en main lors de la rencontre face à Aurillac
    Thomas Sauveterre (Biarritz) balle en main lors de la rencontre face à Aurillac Icon Sport

Pro D2 - Sauveterre malade, Biarritz affronte Colomiers avec seulement 22 joueurs

Le | Mis à jour

En déplacement à Colomiers, Biarritz ne comptera pas 23 joueurs sur la feuille de match, comme il est de coutume, mais bien 22. Malade, Sauveterre sort du XV de départ mais son absence n'est pas compensée faute de remplaçant en première ligne, l'infirmerie étant bien pleine.

C'est un coup dur pour les Basques en cette 17ème journée de Pro D2 ! Leur talonneur Thomas Sauveterre, malade de dernière minute juste avant la rencontre, ne pourra pas tenir sa place dans cette rencontre à Michel-Bendichou (Colomiers). L'ancien joueur de Carcassonne laissera un vide puisque le BO n'aura que 22 noms cochés sur la feuille de match. 

Par conséquent, le jeune Clément Renaud (23 ans) débutera la rencontre avec le numéro 2 dans le dos et devrait en disputer l'intégralité si tout se passe bien. En effet, Biarritz n'a plus de joueurs disponibles en première ligne pour ce match à 21 heures, puisque El Fakir, Soury, Tabidze, Nutsubidze, Millar sont tous à l'infirmerie.

Ce qui interpelle, c'est l'absence de joueurs suppléants aux postes de première ligne. Le seul joueur supplémentaire prévu pour éventuellement intégrer la feuille de match en cas de pépin, c'est le centre François Vergnaud.

Clément Renaud titulaire au talon, c'est Baptiste Erdocio le seul autre joueur ayant le tampon pour évoluer à ce poste bien spécifique. Mais Erdocio est déjà titulaire à gauche de la mêlée biarrote, ce qui limite grandement les possibilités du staff de Matthew Clarkin.

Un risque plus élevé de "règle de carence"

Avec cette feuille de match réduite, spécialement aux postes de la première ligne, le Biarritz olympique s'expose à un risque plus grand de "règle de carence". Par exemple, si Samaran venait à sortir sur blessure et son remplaçant à droite Azariashvili écopait d'un carton jaune, la règle s'appliquerait. Idem si Erdocio et Renaud, les deux seuls talonneurs, venaient à sortir.

Dans ces cas de figure, un joueur supplémentaire de l'effectif biarrot devrait sortir et les mêlées seraient simulées. Une situation grandement handicapante pour l'équipe qui en subit les conséquences.

Le dernier exemple marquant est celui de l'Italie dans le Tournoi des 6 Nations 2022. Dès la 20e minute à Dublin, Lucchesi, blessé, avait dû quitter les siens et Faiva écopait d'un carton rouge. Ce qui laissait l'Italie, à 13 une majorité de la partie, sans Halafihi qui avait dû sortir.

Pour suivre toute l'actualité du rugby en continu, téléchargez votre nouvelle application !

• Vous êtes IPHONE ou IPAD ? Téléchargez l'appli IOS 


• ANDROID ? Téléchargez l'appli Android


- Abonnez-vous à Midi Olympique, pour profiter de grands formats et entretiens exclusifs !