• XV de France - Thomas Ramos
    XV de France - Thomas Ramos
  • Top 14 - Stade français - Sekou Macalou
    Top 14 - Stade français - Sekou Macalou

Objectif Coupe du monde 2023 : Ramos presque parfait, Fickou revient bien

Par Rugbyrama
Le

XV DE FRANCE - À moins d'un an du Mondial 2023 et à une dizaine de jours de l'annonce de la liste pour la tournée automnale du XV de France de Fabien Galthié, le Toulousain Thomas Ramos, le Racingman Gaël Fickou et le Toulonnais Charles Ollivon ont brillé lors de la 6e journée du Top 14.

  • Ramos et merveilles

Un match XXL. Contre Clermont (46-10), Thomas Ramos, repositionné à l'ouverture, a joué dans un fauteuil. Ses coups de pieds pour ses ailiers, dans le dos des Auvergnats, ont fait mouche, notamment sur l'essai d'Ange Capuozzo (76e). Il a complété son match de gala par 26 points au pied, le record pour un seul joueur cette saison. S'il n'a pas marqué, l'ailier Matthis Lebel a également réalisé un bon match, tout comme Anthony Jelonch, positionné en deuxième ligne. Le demi de mêlée Antoine Dupont, lui, a lancé la machine toulousaine en inscrivant le premier essai du match (15e), sur un magnifique 'tchic tchac' d'école. Impressionnant depuis le début de la saison, le troisième ligne de Toulouse Alexandre Roumat pourrait bien s'insérer dans la tournée automnale.

  • Retour gagnant pour Fickou

Absent depuis fin août, le capitaine du Racing 92 Gaël Fickou a signé son retour d'un essai (74e), pour enfoncer le clou dans le cercueil de la Section paloise (26-13). "Je ne vais pas vous mentir, ça a été un peu dur, comme toutes les premières. Ce n'était pas évident mais j'ai fait le match en entier, ça s'est plutôt bien déroulé donc c'est positif", a sobrement commenté le centre des Bleus, décrit comme "le métronome" du club des Hauts-de-Seine par Philippe Doussy, responsable de la technique individuelle.

  • Malgré Jalibert

Les onze points de Matthieu Jalibert n'ont pas empêché l'UBB de sombrer devant Lyon (36-21). L'ouvreur international a pourtant livré une bonne performance, dans la droite ligne de ses dernières semaines. De bon augure avant l'annonce de la liste des 42 pour la tournée de l'automne. La soirée a été plus compliquée pour le centre Yoram Moefana et encore plus pour le deuxième ligne Thomas Jolmès, pas vraiment en verve contre le LOU.

  • Macalou se fait respecter

Au coeur d'une semaine compliquée et après deux revers de rang, le Stade français avait bien besoin de ça. Contre l'Usap, avalé 52-3, Sekou Macalou a guidé les Soldats Roses, avec un essai (30e), vers leur troisième victoire de la saison. "La saison dernière, nous ne nous étions pas sentis respectés par cette équipe et, aujourd'hui, nous avons réagi de la plus belle des manières", a affirmé le flanker parisien. Et ce n'est pas son manager Gonzalo Quesada qui s'en plaindra.

Top 14 - Stade français - Sekou Macalou
Top 14 - Stade français - Sekou Macalou
  • Ollivon, taille patron

Le capitaine du RCT Charles Ollivon a porté le pack varois et a permis une avancée constante contre Brive (47-0). Il a également remis les siens dans l'avancée en marquant le quatrième des sept essais toulonnais juste après la pause. En prenant seul le ballon à cinq mètres de la ligne d'en-but et en perforant la défense briviste, il a ainsi assumé son rôle de leader. Mais Ollivon aura également été précieux en défense et aura permis à son équipe de n'encaisser aucun point. Le pilier Jean-Baptiste Gros, qui postule à une place de titulaire à l'automne, a lui aussi assumé son rang d'international samedi après-midi à Mayol. Si le RCT a parfois été pénalisé dans ce domaine, lui aura tenu à gauche, précieux en défense.