Icon Sport

Woki : "À l’entraînement, on reproduit des scénarios où l'adversaire perd de trois points..."

Woki : "À l’entraînement, on reproduit des scénarios où l'adversaire perd de trois points..."
Par Rugbyrama

Le 10/07/2021 à 11:29Mis à jour Le 10/07/2021 à 11:31

XV DE FRANCE - À quelques jours du deuxième test-match contre l'Australie, le troisième ligne tricolore Cameron Woki revient sur les axes de travail définis par les Bleus, afin de ne pas reproduire les mêmes erreurs que celles de mardi dernier.

Comment rebondir après une défaite aussi cruelle ?

C’est assez simple, tout n’a pas été mauvais sur ce match contre l’Australie. On s’est donc servi de ce qui a bien marché lors de la première rencontre afin de reproduire les mêmes choses mardi, tout en gommant les erreurs produites. Mais on se focalise aussi sur les erreurs qu’ont pu commettre les Australiens, de manière à mettre notre jeu en place en fonction de ça.

Cameron, sur vos derniers matchs en Bleu, il y en a trois où vous basculez et perdez dans les dernières minutes, comment vivez-vous cela ?

C’est assez difficile. Forcément, ce sont des matchs durs à vivre. Mais il y a tellement de choses positives à retenir de ces rencontres qu’il faut aussi se servir de ça pour rebondir. Ce type de scénario de fin de match nous arrive beaucoup, donc on essaie de bosser là-dessus. À l’entraînement, on reproduit des scénarios où l’équipe en face mène ou perd de trois points, et où il s’agit alors de conserver le ballon. On met tout ça en oeuvre pour que, dès que cela arrive en match, on sache gérer la situation.

Justement, que faut-il améliorer pour le match à venir ?

Je pense qu’il faut notamment améliorer nos lancements, car on n'en a pas forcément beaucoup fait sur le premier match. On doit aussi travailler sur la redistribution de nos avants sur le terrain, car on manquait un peu d’activité, cela afin d’arriver le plus fort possible mardi prochain. Surtout, il faut également que l’on regarde les actions où l’on aurait pu marquer et grappiller certains points. Au final, il n’y a pas grand chose de négatif sur ce premier test, puisqu’on le contrôlait. C’est simplement que sur que, sur ces dernières secondes, nous sommes passés du tout au tout.

Quelle équipe d’Australie vous attendez-vous à rencontrer mardi ?

Une équipe avec du turnover, forcément. lI y a trois matchs en dix jours… Mais je pense que ce sera quand même une formation compétitive, qui voudra gagner sur ses terres. Après, ils se sont aussi fait peur contre nous, donc ils vont remettre l’église au milieu du village, et se rattraper sur ce qu’ils savent faire de mieux : mettre de la vitesse, s’appuyer sur les touches, tenter de dominer physiquement l’adversaire… Oui, je pense que l’on va avoir une grosse équipe en face de nous. Mais on reste assez froids, assez calmes.

Propos recueillis par Dorian VIDAL

Contenus sponsorisés