Rugbyrama

Barlot en pole des talonneurs "bizuths"

Barlot en pole des talonneurs "bizuths"
Par Rugbyrama

Le 05/07/2021 à 16:07Mis à jour Le 05/07/2021 à 16:12

XV DE FRANCE - Titulaire pour sa première sélection face à l’Australie, Gaëtan Barlot continue son ascension en bleu, de Castres au XV de France. Régulier toute la saison, l’Auvergnat de naissance est aujourd’hui "au-dessus" des deux autres talonneurs présents à Sydney, selon son entraîneur, Fabien Galthié.

Il est vrai, des places se sont libérées. Après les blessures de Camille Chat, Pierre Bourgarit, Adrien Pélissié et les absences des finalistes Julien Marchand et Peato Mauvaka, le poste de talonneur s’est vidé de ses titulaires naturels. Mais le Castrais n’arrive pas comme un cheveu sur la soupe, au contraire. "Il nous semble au-dessus, suite à ses performances au cours de la saison, sa régularité avec Castres, et ce qu’il a pu démontrer avec nous aux entraînements depuis 17 jours. Il a été aussi appelé durant l’hiver, on avait déjà noté son potentiel. Il faut bien commencer un jour, il n’a pas encore connu le niveau international mais on peut ressentir chez lui un véritable potentiel " , justifie le sélectionneur.

Pour sa première cap sous le maillot bleu, Barlot est plongé dans le bain océanien, face aux Wallabies. Pour ce grand rendez-vous, il devra batailler face à un autre colosse, le talonneur Brandon Paenga-Amosa (1m83, 117kg), doué d'une solide technique et d'une puissance dévastatrice.

Une vraie chance à saisir

" Cette sélection valide la saison que j’ai faite, je suis très fier d’être ici et je vais tout faire pour honorer ma présence dans ce groupe." La tête sur les épaules, le jeune Castrais a débuté 21 matches de Top 14 cette saison. Avec quatre essais marqués, il semble déjà être dans le moule des meilleurs talonneurs de sa génération : dynamique, impactant et solide sur les fondamentaux. Dans les colonnes de Midi Olympique, Barlot était comblé de louanges par son ancien entraîneur, Mauricio Reggiardo : " En quatre semaines à peine, il était parfaitement au niveau du championnat le plus relevé du monde. Très franchement, je ne serais pas étonné qu’il passe aussi facilement la marche du niveau international. Il déborde d’activité sur le terrain, mais en plus, il a "la frappe". Il règne sur les collisions, il est dur au mal et tape fort."

Dans le groupe des 41 joueurs sélectionnés par Fabien Galthié, les trois talonneurs n’ont jamais connu de sélection. Devant Étienne Fourcade et Anthony Étrillard, Gaëtan Barlot semble avoir un temps d’avance. Si le Castrais a récemment déclaré "ne vouloir prendre la place de personne", il a aujourd’hui tout à gagner, face à l’un des géants du rugby mondial. À un poste où la concurrence est féroce, l’ancien joueur de Colomiers doit confirmer son avance et, pourquoi pas, causer des maux de tête à son entraîneur lors des futurs rassemblements.

Par Clément LABONNE

Contenus sponsorisés