Icon Sport

Les Bleus parviendront-ils à rattraper leur retard ?

Les Bleus parviendront-ils à rattraper leur retard ?

Le 15/07/2019 à 16:31

XV DE FRANCE - Réunis au complet depuis lundi, les joueurs du XV de France ont entamé un gros travail physique pour rattraper leur retard sur les meilleures nations mondiales. Mais le rugby reste au cœur de cette préparation. Une nouveauté qui séduit les Bleus.

Les Bleus courent après le temps. Le 18 juin dernier, au moment d’annoncer le groupe tricolore retenu pour préparer la Coupe du monde au Japon, Jacques Brunel concédait que les joueurs du XV de France avaient du retard sur les meilleures nations mondiales dans la dimension physique. Plus précisément sur la capacité de déplacement à haute intensité. Sous la direction du nouveau préparateur physique Thibault Giroud, véritable gourou dans le domaine, les Bleus ont donc plongé dans le vif du sujet. Au complet depuis le 8 juillet, les hommes de Jacques Brunel multiplient les séances au CNR de Marcoussis.

" C’est beaucoup plus facile de travailler l’aspect physique en y intégrant le rugby qu’en linéaire bête et méchant."

Mais à la différence des précédentes préparations "Coupe du monde", le ballon est omniprésent dans les exercices. "C’est beaucoup plus facile de travailler l’aspect physique en y intégrant le rugby qu’en linéaire bête et méchant. Personnellement, c’est la première fois que je connais autant de rugby dans la préparation physique. C’est très intéressant, on va développer des capacités sous fatigue. C’est ce qui ressemble le plus au match", confie le pilier Jefferson Poirot (26 ans, 26 sélections) qui a repris l’entraînement avec son club le 15 mai dernier après s’être gravement blessé au genou durant le Tournoi des Six Nations.

Tournoi des 6 Nations 2019 - Jefferson Poirot (France) contre le Pays de Galles

Tournoi des 6 Nations 2019 - Jefferson Poirot (France) contre le Pays de GallesIcon Sport

L’image des internationaux, il y a deux ans, qui avaient interdiction de toucher un ballon en club pour optimiser leur préparation physique est bien révolue. "C’est un secret pour personne, ça avait été très mal vécu", glisse Poirot.

" 12 standards calqués sur les cinq meilleures nations mondiales."

Après avoir épluché les tests physiques des cinq meilleures nations mondiales, le staff tricolore a établi une moyenne sur douze standards tels que la course, la force, le nombre d’accélération. "Aujourd’hui, avant chaque séance, on a des objectifs de mètres par minute qui sont calqués sur ce qui se fait au haut niveau, explique Poirot. Le staff a fait une moyenne par poste." A titre d’exemple, le 5 de devant est invité à se replacer défensivement sur une moyenne minimale de 15km/h. Mais l’objectif est d’atteindre rapidement la barre des 18km/h.

XV DE FRANCE - Galthié Fabien

XV DE FRANCE - Galthié FabienIcon Sport

" Pour l’instant, on tue le temps en dormant. On est crevés."

Entre une séance rugby à 8h, suivi d’une séance de musculation, d’un fitness game et d’un nouvel atelier rugby, le tout dans la même matinée, les Bleus n’ont pas vraiment le temps de s’attarder sur leurs activités extra-rugby pour tuer le temps à Marcoussis. "Là, pour l’instant, on tue le temps en dormant, sourit le joueur de l’UBB. On est crevés. Cette semaine pique beaucoup plus que la première. On met le Tour de France l’après-midi et on fait une petite sieste. Et le soir, on se couche tôt." Le temps des objectifs fixés sur le sol nippon n’est pas encore d’actualité. Mais pour beaucoup de joueurs, dont Jefferson Poirot fait partie, il est "impossible d’imaginer que la France ne sorte pas de sa poule. Point barre. On n’a pas le droit de ne pas sortir. Il n’y aura pas d’excuses."

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0