Icon Sport

Galthié et O’Gara attendus

Galthié et O’Gara attendus
Par Midi Olympique

Le 22/03/2019 à 10:22Mis à jour Le 22/03/2019 à 10:23

XV DE FRANCE - S’il n’y a eu aucune annonce officielle en ce début de semaine, en coulisses les échanges ont été permanents pour un renfort du staff de Jacques Brunel. Fabien Galthié et Ronan O’Gara pourraient rejoindre les Bleus, avec pour mission de réussir à se qualifier pour les quarts de finale.

Ce jeudi à la mi-journée, Bernard Laporte devait s’entretenir avec l’ensemble du staff technique du XV de France réuni à Toulouse pour le débriefing du Tournoi des 6 Nations. Le patron de la FFR ne pouvant se rendre physiquement dans la ville rose, c’est par conférence téléphonique, qu’il souhaitait échanger avec eux et évoquer son souhait d’"apporter plus de compétence dans l’encadrement… Amener d’autres idées dans ce staff", selon ses propos de l’entretien qu’il nous a accordé dans notre édition du 16 mars.

Son message, il avait eu l’occasion de le présenter au sélectionneur Jacques Brunel, dès dimanche en fin de journée, en marge des cérémonies de remise de capes pour les nouveaux internationaux et nouvelles internationales de ce Tournoi qui se sont tenues au CNR. De manière informelle, Laporte a sondé Brunel sur le possible apport d’un ou deux techniciens. Son ancien adjoint n’aurait pas formulé d’objection, au contraire. Le nom de Fabien Galthié qui a transpiré dans ces colonnes et chez nos confrères de RMC, dans la semaine suivant le désastreux Angleterre-France est revenu. Une option qui s’impose de plus en plus.

Top 14 - Fabien Galthié (Rugby Club Toulonnais) - décembre 2017

Top 14 - Fabien Galthié (Rugby Club Toulonnais) - décembre 2017Icon Sport

Brunel le voulait au départ de son mandat, et serait favorable à nouveau à son arrivée, à condition aussi que Jean-Baptiste Elissalde poursuive sa mission. Pour le Gersois, la cohésion de ses adjoints est primordiale. Les discussions en coulisses se poursuivent donc entre les différentes parties. Pour Laporte, si Galthié doit venir, ce n’est que pour 2019 dans un premier temps. Dans l’esprit du patron fédéral, les Coupes du monde 2019 et 2023 et leur encadrement sont dissociés. L’idée pour le moment c’est d’arriver à trouver des solutions pour que les Français fassent bonne figure au Japon, c’est-à-dire, "que le XV de France arrive à se qualifier en quarts de finale et sortir d’une poule où l’Angleterre et l’Argentine sont deux prétendants déclarés au dernier carré", dixit Laporte.

Laporte sonde Guirado et Bastareaud

Un autre nom est ressorti cette semaine, chez nos confrères d’Infosport : Ronan O’Gara. Lundi, dans Midi Olympique, Laporte indiquait aussi qu’il recherchait un spécialiste supplémentaire de la défense parce qu’il n’était pas satisfait de celle des Bleus durant ce Tournoi. "Quand je dis bien défendre, c’est parvenir à agresser dans le bon sens du terme l’adversaire, progresser en défendant." Et de rappeler que lui avait, en son temps, fait appel à David Ellis. Pour le moment, ce secteur est géré par Jean-Marc Bédérède, déjà présent sous l’ère Novès. Seulement, la piste menant à Ronan O’Gara est étudiée avec attention.

L’Irlandais a effectué une mission de ce genre avec le Racing (2013-2017), où son passage a été remarqué. Depuis l’an passé, il officie comme entraîneur de la défense aux Crusaders aux côtés de Scott Robertson qui dit le plus grand bien de lui. O’Gara, qui parle français, compte donc de nombreux partisans et pourrait revenir sous peu en France pour une mission fédérale. Parce que Laporte ne veut pas imposer ses options, le président de la FFR s’est rendu discrètement mercredi, une fois ses obligations à Marcoussis terminée, sur Toulon, pour rencontrer le capitaine des Bleus Guilhem Guirado et Mathieu Bastareaud.

Top 14 - Ronan O'Gara en compagnie de Laurent Travers (Racing 92) - mars 2016

Top 14 - Ronan O'Gara en compagnie de Laurent Travers (Racing 92) - mars 2016Icon Sport

Deux joueurs qu’il a entraînés et qu’il apprécie. Selon nos informations, l’entrevue s’est passée au siège du RCT, lors de leur jour de repos. Que s’est-il dit ? Rien n’a transpiré mais Guirado et Bastareaud n’ont jamais caché qu’ils avaient apprécié leur année passée sous les ordres de Fabien Galthié qui avait fait de "Basta" le co-capitaine du groupe. S’il reste encore quelques écueils à franchir pour que Fabien Galthié intègre le staff des Bleus, l’arrivée de deux techniciens au sein du staff semble actée. Reste à connaître leur identité.

Contenus sponsorisés