Icon Sport

Brunel à la tête d’un staff avec Azéma ou Galthié ?

Brunel à la tête d’un staff avec Azéma ou Galthié ?

Le 22/12/2017 à 10:33Mis à jour Le 22/12/2017 à 11:27

Une fois effectif le départ de Guy Novès, ​l’un des premiers chantiers du président de la Fédération va être la constitution d’un nouveau staff dont le sélectionneur devrait être l’actuel manager de l’Union bordeaux-bègles pour le seconder et s’occuper des trois-quarts, le choix devrait se faire entre Franck Azéma et Fabien Galthié. Décision d’ici une dizaine de jours. ​

Le plus dur va commencer, une fois entériné le départ de Guy Novès et de ses deux adjoints. Non pas que le casting soit compliqué à mettre en place pour Bernard Laporte, mais plutôt sa mise en forme. Pour la place de numéro un, il ne devrait pas y avoir de suspense. Jacques Brunel, l’actuel manager de l’UBB a les faveurs du président de la FFR. A 63 ans, ce dernier est considéré comme très proche de Laporte.

Bernard Laporte, le 25 septembre à Londres, lors du "grand oral" de présentation de France 2023

Bernard Laporte, le 25 septembre à Londres, lors du "grand oral" de présentation de France 2023Getty Images

Sa crédibilité rugbystique est au-dessus de tous soupçons pour le patron fédéral. Si rien ne filtre du côté du CNR, il semble que Jacques Brunel pourrait être intronisé comme sélectionneur lors du comité directeur du 8 janvier 2018. Comme en 2012, pour l’intronisation de Yannick Bru et Patrice Lagisquet comme adjoints de PSA, la Fédération devrait composer avec les clubs et la LNR. Si Serge Simon a consulté et remercié publiquement à Lyon lors de l’AG financière de la Ligue, l’ensemble des présidents de Top 14, à aucun moment il n’a évoqué la possibilité pour la FFR d’employer dans un futur proche des techniciens issus des clubs professionnels. Cela devrait être la mission de Bernard Laporte qui devrait rencontrer rapidement, une fois le départ de Guy Novès acté, son homologue de la LNR, Paul Goze, afin d’étudier avec lui, les différentes options.

Guy Novès

Guy NovèsGetty Images

Selon nos informations, deux duos de techniciens se détachent pour s’occuper des Bleus et être les entraîneurs terrains un nom revient avec insistance : Franck Azéma. L’actuel numéro un de l’ASMCA (sous contrat jusqu’en 2020), vient de ramener le Bouclier de Brennus sur la place de Jaude après l’avoir fait au Castillet avec Perpignan en 2009, alors adjoint de Jacques Brunel. Surtout, sa mission réussie avec les Barbarians français (avec un succès de prestige sur les Maoris all blacks) à l’automne a été remarquée à la Fédération. Le courant serait bien passé entre Laporte et lui mais il n’est pas le seul. Pierre Mignoni et Fabien Galthié conservent aussi son estime. Problème, le premier est lié jusqu’en 2020 à Lyon (mais dispose de clauses libératoires), quand le second est employé de Toulon, dont le président Mourad Boudjellal a toujours affirmé qu’il ne s’opposerait pas à son départ chez les Bleus. Surtout, comme Azema, tous les deux sont plus que comptatibles avec Jacques Brunel.

Jacques Brunel (manager de l'UBB)

Jacques Brunel (manager de l'UBB)Getty Images

Chez les avants ? Laporte et Brunel pourraient chercher des compétences en mêlée fermée. Patrice Collazo, Sébastien Bruno et William Servat possèdent le profil du technicien. Le temps presse mais les négociations n’ont pas encore commencé. Cela ne devrait plus tarder.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0