• Léo Coly et Jandré Marais - Ubb-MHR
    Léo Coly et Jandré Marais - Ubb-MHR

L'UBB s'impose avec le bonus offensif face à Montpellier et intègre le top 6

Le | Mis à jour

TOP 14 - Devant au score à la pause (13-10), l’Union Bordeaux Bègles a accéléré à la reprise et s’est finalement imposée face à Montpellier, 40-10. En inscrivant quatre essais, soit trois de plus que le MHR, les Bordelais décrochent un succès bonifié mérité.

Une semaine après l’exploit qu’elle a réalisé sur la pelouse du champion d’Europe en titre, le Stade rochelais (victoire 8-12), l’Union Bordeaux s’est imposée, ce vendredi soir, face au champion de France en titre, le MHR. La bande à Matthieu Jalibert, auteur d’un grand match ce soir, est provisoirement quatrième du classement.

À Chaban, l’UBB, très certainement revigorée par son exploit réalisé à La Rochelle une semaine plus tôt, attaquait la partie plutôt fort. Dès la première offensive, derrière un Tani Vili percutant et un Matthieu Jalibert inspiré, Bordeaux mettait sous pression Anthony Bouthier, qui commettait un en-avant après un jeu au pied de l’ouvreur international. Deux mêlées et une pénalité plus tard, le numéro dix girondin ouvrait logiquement le score avec son pied droit (3-0, 4e).

Après ces cinq minutes compliquées, le MHR rentrait dans la rencontre. Si Paolo Garbisi, en coin, manquait la cible (6e), son équipe proposait un jeu direct plutôt simple, mais terriblement efficace, basé sur le défi physique. Ainsi, les Héraultais se montraient dominateurs et Paul Willemse, en force, après une mêlée à cinq mètres de l’en-but bordelais, suite à un en-avant de Matthieu Jalibert, inscrivait les premiers points du MHR (3-7, 12e). Moins de trois minutes plus tard, Titi Lamositele n’était pas loin de doubler la mise, mais le pilier gauche lâchait le ballon à un mètre de l’en-but girondin (15e), puis les garçons de Philippe Saint-André perdaient Paolo Garbisi, touché au genou (23e).

Sur l’action suivante, alors que l’UBB avait une mêlée intéressante à jouer au milieu du terrain, Louis Bielle-Biarrey était sollicité sur l’aile droite. L’ancien Grenoblois prenait alors de vitesse la défense héraultaise, éliminait plusieurs défenseurs et filait marquer entre les poteaux son deuxième essai de la saison (10-7, 13e). Alors que la rencontre gagnait en intensité et que les chocs devenaient plus rudes, en même temps que les touches se déréglaient (trois ballons perdus par le MHR, deux par l’UBB), Louis Foursans (27e) puis Matthieu Jalibert (34e), faisaient évoluer le score, et à la pause, l’UBB menait 13-10.

27-0 en seconde période

À la reprise, l’UBB continuait d’accélérer et rapidement, Santiago Cordero, à la conclusion d’un magnifique coup de pied à suivre de son ouvreur Matthieu Jalibert, donnait dix points d’avance aux siens (20-10, 48e). Dans un stade Chaban Delmas qui, peu à peu, gagnait de la voix, Matthieu Jalibert passait une nouvelle pénalité (23-10, 52e), manquait la suivante en position délicate (55e), puis s’illustrait une nouvelle fois grâce à son pied droit si précis.

Alors que son équipe avait enclenché un maul porté improductif, le numéro dix appelait le ballon, levait la tête et adressait une merveille de passe au pied pour Louis Bielle-Biarrey, qui s’offrait un doublé (30-10, 60e). Le score fait, la victoire assurée, l’UBB se mettait alors en quête d’un bonus offensif, et Maxime Lucu, à un quart d’heure de la fin, plantait en coin le quatrième essai de son équipe (37-10, 66e). Zack Holmes alourdissait un peu plus la note (40-10, 74e).

Vexé, le MHR tentait de réduire l’écart au score en toute fin de match, mais, défaillants en touche (sept ballons perdus au total), les Héraultais n’arrivaient pas à marquer un essai, qui aurait enlevé le bonus offensif aux Bordelais. Ces derniers s’imposent logiquement 40-10. Après avoir battu La Rochelle, puis recruté Damian Penaud, ils viennent de vivre une semaine de rêve.