Other Agency

Un stage de cohésion ludique pour les joueurs de l'UBB

Un stage de cohésion ludique pour les joueurs de l'UBB
Par Midi Olympique

Le 03/08/2021 à 09:38Mis à jour Le 03/08/2021 à 13:21

TOP 14 - A l'UBB, la cloche de la rentrée a officiellement sonné avec cette compétition interne qui oppose quatre équipes de dix joueurs. Duels sans concessions.

Vendredi dernier, à l’issue d’un entrainement délocalisé sur les installations du RC Cadaujac, quarante joueurs de l’UBB et le staff au complet sont montés dans deux bus direction inconnue. C’est ainsi que commencent les désormais fameux Bacchus qui ouvrent véritablement la saison des rugbymen girondins. Le site de la première manche des Bacchus 2021 avait été choisi avec soin. Au cœur de la forêt des Landes girondines offrant 750 hectares d’espace naturel et cinq lacs, le Domaine départemental d’Hostens représente un extraordinaire terrain de jeu. La nuit du vendredi au samedi, les Bacchusiens l’ont passée à la belle étoile, histoire de s’imprégner de l’inconfort des épreuves qui les attendaient le lendemain. Samedi matin, à 9 heures pétantes et au signal du préparateur physique en chef Michele Colosio, les quatre équipes de dix compétiteurs ont écouté le message préventif de Christophe Urios : "Vous avez le droit de vous amuser mais il n’y a qu’un seul objectif final : gagner !" Car les Bacchus sont une vraie compétition à travers laquelle se révèlent les caractères.

En vacances, les internationaux français et argentins ont fait faux bond, par contre, les néo bordelais étaient tous là, et comme le catalan Alban Roussel ou le Columérin Bastien Vergnes-Taillefer, ils ont apprécié ce rendez-vous accélérateur d’intégration. Retrouvailles réjouissantes aussi pour les guéris de leurs blessures, Mamhad Diaby et Geoffrey Cros. Et si quelques supporters et touristes se sont passionnés au spectacle dantesque proposé par la troupe des UBB Boys, les joueurs, eux, n’étaient pas en villégiature. Intransigeants, les arbitres Julien Laïrle (lutte), Frédéric Charrier (rugby sur sable), Jean-Baptiste Poux (tir à la corde) et le président du jury Christophe Urios se sont chargés de le leur rappeler au fil des six épreuves : lutte, Paddle géant, rugby sur sable, mur d’escalade, tir à l’arc et, pour clore en beauté et en force, le tir à la corde sur sable offrant des matchs à haute intensité. Au risque de vous surprendre, sachez que Jean-Baptiste Dubiè a fait sensation à la lutte. Au tir à l’arc, Romain Darchen a été d’une concentration et d’une précision diabolique ce qui lui a valu d’être aussitôt baptisé Romain D’archer par le toubib Damien Monnot. Au mur d’escalade, Jandre Marais ne pouvait rivaliser avec l’agilité de Yann Lesgourgues.

A l’issue de cette première session réussie, l’équipe des Super Alcoolix composée de Ducuing, Poirot, Cobilas, Lachaise, Lesgourgues, Hulleu, Seuteni, Kourdes, Coularis occupe la première place. Mais les adversaires Avendangeurs, Avingers et Wine Vengeurs n’ont pas dit leurs derniers mots. D’autant que dans ses propos de clôture, Christophe Urios a prévenu, samedi prochain, pour la deuxième session des Bacchus 2021 qui se déroulera sur un site tenu secret, l’intensité va encore monter d’un cran. Et la finale, le vendredi 13 août promet d’être grandiose.

Par Gérard Piffeteau

Contenus sponsorisés